CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le 14 décembre dernier, Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Joël Lightbound, député de Louis-Hébert, accompagnés de Carla Qualtrough, ministre des Services publics, de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité, se sont présentés au chantier de Lévis afin de souligner la première mise à flot du nouveau brise-glace de la Garde côtière canadienne, le NGCC Captain Molly Kool, et de l’octroi de 90 M$ supplémentaires pour le contrat de rénovation et de conversion de trois brise-glaces annoncé en août dernier.

La visite de la ministre de l'Approvisionnement est une première à la Davie. Elle souligne l’importance du chantier aux yeux du gouvernement libéral, selon le président de l'entreprise, James Davies.

Les représentants libéraux fédéraux ont annoncé une bonification de 90 M$ au contrat offert à la Davie en août 2018. Cette prime sera investie dans un travail d’ingénierie supplémentaire afin que les brise-glaces, déjà au chantier, soient mieux modernisés par les employés de la Davie.

Selon M. Lightbound, le gouvernement Trudeau travaille pour redonner à la Davie son dû. «C’est important de se rappeler une chose. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a exclu le Chantier Davie (de la Stratégie nationale de construction navale) même quand Steven Blaney siégeait autour de la table des ministres. Depuis 3 ans, c’est 17 % des contrats de chantiers navals qui ont atterris ici. Ça démontre que pour nous, au gouvernement fédéral, la Davie est un partenaire super important et elle le sera pour les années à venir», a expliqué le député de Louis-Hébert.

Le président de la Davie a profité de la présence de Mme Qualtrough pour lui souligner que l'entreprise n’a pas la part qu’elle mérite, malgré cette nouvelle annonce. «Le Chantier Davie demeure toutefois un chantier maritime sous-utilisé. Nous représentons 50 % de la capacité de production nationale, les Québécois représentent 23 % des contribuables canadiens et nous n’avons reçu à ce jour que 2 % des sommes totales allouées dans le cadre de la stratégie du gouvernement fédéral de construction navale», a lancé M. Davies.

Cette annonce permettra à la Davie d’engager quelques employés supplémentaires, selon Frédérick Boisvert, vice-président de la Davie. À ce jour, le chantier ne compte qu’un peu plus de 100 travailleurs. «En août dernier, le gouvernement avait annoncé 200 emplois, forcé de constater qu’on n’est pas là actuellement. Les travaux vont augmenter en intensité dans les prochains mois et on espère atteindre la marque de 200 emplois. (…) On est loin de la coupe aux lèvres», a déploré M. Boisvert.

La Davie attend toujours le contrat de l’Obélix

M. Davies a aussi affirmé devant les représentants libéraux que le Canada a besoin d’un deuxième navire ravitailleur et que le chantier est prêt à commencer les travaux. L’Astérix, navire ravitailleur livré par la Davie, est utilisé à son plein potentiel plus de 300 jours par la Marine royal canadienne plutôt que les 100 jours estimés.

De plus, M. Boisvert a expliqué que 800 travailleurs pourraient être accueillis dans l’espace d’un mois au chantier pour la durée des travaux, si le contrat leur était octroyé. «Une nation comme le Canada, délimitée par trois côtes, ne peut pas avoir qu’un seul navire ravitailleur. Ça n’a juste pas de bon sens», a ajouté le vice-président.

Malheureusement pour le chantier lévisien, la ministre de l'Approvisionnement n’avait pas de réponse à offrir à leur demande. «La Marine royale canadienne a conclu, pour le moment, qu’elle n’a pas besoin d’un deuxième navire de ravitaillement (l’Obélix), mais si ça change, c’est mon travail d’acquérir ce contrat», a-t-elle affirmé en mêlée de presse.

Blaney furieux

Par le biais d’un communiqué de presse, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a fait savoir son mécontentement quant à l’annonce des députés libéraux. Il considère l’annonce comme étant «une insulte à l’intelligence des travailleurs». Selon lui, l’Obélix est la solution.

«L’arrogance des libéraux frise l’indécence alors qu’ils se pavanent au Chantier Davie et qu’ils n’ont que des miettes à annoncer aux travailleurs. À l’approche de Noël, c’est scandaleux», a-t-il déploré.

Les plus lus

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.

Aérodrome de Pintendre : la Ville passe au plan politique

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.

Garde à horaires atypiques : la Maison de la Famille Chutes-Chaudière participera à un projet-pilote

De passage à Saint-Jean-Chrysostome le 6 juin, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, ont annoncé une aide financière de 253 000 $ dans le cadre d’un projet-pilote pour la garde à horaires atypiques. L’un des quatre projets retenus dans le cadre de l’initiative est mené par la Maison de la Famille Chutes-Chaudi...

Faire de la politique pour sauver la planète

Les candidats du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière sont maintenant connus. André Voyer, ancien candidat indépendant à la mairie de Lévis en 2017, et Luc St-Hilaire, stratège et créateur publicitaire, défendront les couleurs de la formation dirigée par Elizabeth May, un engagement motivé par «l’urgence climatique».

Le conseil municipal du 27 mai en bref

Voici un résumé des décisions marquantes prises par le conseil municipal de Lévis lors de la séance régulière du 27 mai dernier.

Le Bloc se prépare dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

C’est le 29 mai à Lévis que l’association du Bloc québécois (BQ) pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle. La réunion a permis aux membres du parti politique d’amorcer leur préparation en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain.

François Paradis, député de Lévis avant tout

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription s...

Davie : l’Obélix est plus nécessaire que jamais selon Blaney

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé encore une fois, le 7 juin, au gouvernement libéral d'octroyer «le contrat de l’Obélix au chantier Davie le plus rapidement possible» en raison de la grande utilisation de l'Astérix par la Marine royale canadienne.

Climat toujours tendu à Saint-Michel

Les citoyens étaient encore nombreux à la séance du conseil municipal de Saint-Michel, le 3 juin dernier. Les dossiers de la rémunération des élus, de la tarification imposée aux utilisateurs de l'aréna de Saint-Charles et du climat tendu au sein de la localité ont été particulièrement au cœur des questions des citoyens.