CRÉDIT : ARCHIVES

À quelques heures de la fin de la session parlementaire à Ottawa, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 13 décembre, un bilan des derniers mois. L’élu fédéral a alors profité de l’occasion pour s’en prendre au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, puisque le chef libéral n’a fait que décevoir, selon M. Blaney.

«La dernière session a été marquée par les échecs monumentaux de Justin Trudeau. [...] Quatre ans de gouvernement libéral, c’est trop. Au moins, les Canadiens peuvent entrevoir une lumière au bout du tunnel avec les élections fédérales qui auront lieu l’automne prochain. Ils auront la chance de se donner un gouvernement qui va remettre le Canada sur les rails», a d’emblée lancé M. Blaney lors d’une entrevue téléphonique.

À l’échelle du pays, le député lévisien déplore les «insuccès» du gouvernement libéral dans trois domaines : les changements climatiques puisque les cibles d’élimination de gaz à effet de serre ne seront pas atteintes selon le Bureau du vérificateur général du Canada, les finances puisqu’Ottawa «multiplie les imposants déficits» et la gestion de la crise migratoire qui entraîne, entre autres, des coûts financiers importants.

«Le gouvernement vient de signer le Pacte sur les migrations de l’ONU, alors que plusieurs questions légitimes étaient posées. Cet accord vient altérer la souveraineté territoriale des États. [...] Le bilan de Justin Trudeau est désastreux. Le Canada s’enlise dans des échecs environnementaux, financiers et sociaux», a renchéri Steven Blaney, tout en trouvant dommage que les tarifs douaniers américains sur l’aluminium et l’acier soient toujours en vigueur malgré une nouvelle entente de libre-échange.

Frustrations et réjouissances dans le comté

Au niveau local, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis estime également que le bilan du gouvernement n’est pas glorieux, que ce soit pour appuyer le chantier maritime Davie, résoudre les problèmes de circulation ou pour aider les entrepreneurs qui font face à la pénurie de main-d’œuvre.

«Je suis consterné du gouffre entre le discours du gouvernement et la réalité. Notre région est abandonnée. Alors que notre marine vieillit plus vite qu’elle est remplacée, (Ottawa n’accorde pas de contrats majeurs à Davie). En résumé, les libéraux ne sont pas là pour le troisième lien, pas là pour la Davie et pas là pour les entreprises», a argué M. Blaney.

Ainsi, l’élu conservateur s’est réjoui de «victoires face aux libéraux», telle sa campagne contre l’utilisation de la pierre Bluestone pour rénover la Citadelle de Québec au détriment de la pierre d’origine patrimoniale disponible à Lévis, le Grès vert de Sillery, ainsi que la visite en novembre de son chef, Andrew Scheer, dans la région.

«Notre chef propose des choses concrètes pour s’attaquer aux problèmes que nous vivons. Lors de son passage à Lévis, M. Scheer a soulevé l’adhésion grâce à ses prises de position en faveur d’un troisième lien à l’est et du Chantier Davie», a notamment déclaré M. Blaney sur ces «bons moments».

Soulignons finalement que d’ici les prochaines élections fédérales, le député conservateur promet de continuer de se battre pour le chantier maritime de Lauzon afin que des contrats majeurs lui soient accordés ainsi que de s’assurer que les avis publics demandant l’utilisation de pierres d’origine soient respectés et de l’intégrité de la frontière canadienne.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.