Grâce au passage couronné de succès du Saga Sapphire le 1er octobre 2017, la Ville de Lévis a pu conclure une entente de cinq ans avec le Port de Québec afin d'accueillir des navires de croisière au quai Paquet. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

À la suite du succès rencontré avec le passage du Saga Sapphire en octobre 2017, la Ville de Lévis et le Port de Québec ont conclu une entente quinquennale de gestion des infrastructures du quai Paquet afin de permettre l’accueil dès ce printemps de navires de croisières à Lévis. Le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard, et le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ont officialisé le pacte lors d’une conférence de presse le 17 janvier.

Concrètement, pour une période de cinq ans, l’Administration portuaire de Québec (APQ) sera le gestionnaire des infrastructures portuaires du quai Paquet (désormais le quai 81 du Port de Québec) pour les opérations de croisières fluviales et internationales.

En contrepartie, grâce à un investissement de 145 000 $, dont 30 % de la dépense est remboursée par une subvention obtenue dans le cadre de la Stratégie maritime du Québec, la municipalité, qui demeure le propriétaire de l’infrastructure, achètera une passerelle équipée et des barrières de foules, équipements nécessaires pour accueillir les croisiéristes. La Ville assurera également les services d’approvisionnement en eau et en électricité, la surveillance par caméras et la promotion touristique.

Notons aussi que la municipalité s’est assurée que des navires n’accostent pas au quai Paquet lors des activités estivales qui y sont tenues. De plus, les ententes conclues par la Ville avec la Société des traversiers du Québec et des compagnies d’excursion seront également respectées par l’APQ.

«Entente historique»

Et ces conditions font l’affaire de tous les intervenants aux dossiers comme l’ont partagé Gilles Lehouillier et Mario Girard lors de leurs allocutions du point de presse tenu à la Gare fluviale de Lévis.

«Le Port de Québec est une organisation qui possède l’expertise reconnue dans le démarchage, la planification et la logistique en lien avec l’accueil des navires de croisière. […] Nul doute qu’il y aura des navires de croisière au quai Paquet (en raison de l’augmentation de ce type d’achalandage au Port de Québec et son positionnement géographique). Le quai Paquet offre une vue sur les plus puissantes fontaines au Canada ainsi que la plus belle vue sur Québec», a déclaré M. Lehouillier.

«Nous avons reçu 230 000 passagers l’an dernier et notre objectif est d’en accueillir 400 000 annuellement en 2025. Alors, c’est sûr que le quai Paquet est une option extrêmement intéressante à court terme, mais également à moyen terme en raison de cet objectif de croissance», a ajouté M. Girard.

Des répercussions majeures?

Si le président-directeur général du Port de Québec promet que son organisation travaillera d’arrache-pied pour que des navires de croisière de 200 mètres et moins (type de bateau autorisé) puissent accoster au quai Paquet, aucune réservation n’avait toutefois été faite au moment d’écrire ces lignes. Des négociations sont cependant en cours avec un croisiériste.

Malgré l’absence actuelle de réservation, le premier magistrat de Lévis croit fermement que l’entente sera couronnée de succès et qu’elle aura des «retombées positives» pour sa ville. 

«Présentement, les retombées économiques restent difficiles à évaluer (puisque nous n’avons pas reçu de navire dans le cadre de l’entente actuelle). Ailleurs, c’est très fort. À Québec, les navires de croisière, c’est ce qui alimente le Petit Champlain. Enlevez les navires de croisière et ce sera parfois assez vide dans ce quartier. Avec le futur restaurant panoramique du futur hôtel haut de gamme dans le secteur de la Traverse, le futur lien mécanique entre le bas et le haut de la falaise et la côte des Bûches revampées, ce sera plus intéressant pour les croisiéristes. Nous allons amener progressivement des impacts économiques intéressants pour nous», a conclu M. Lehouillier.

Les plus lus

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.

Aérodrome de Pintendre : la Ville passe au plan politique

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.

Garde à horaires atypiques : la Maison de la Famille Chutes-Chaudière participera à un projet-pilote

De passage à Saint-Jean-Chrysostome le 6 juin, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, ont annoncé une aide financière de 253 000 $ dans le cadre d’un projet-pilote pour la garde à horaires atypiques. L’un des quatre projets retenus dans le cadre de l’initiative est mené par la Maison de la Famille Chutes-Chaudi...

Faire de la politique pour sauver la planète

Les candidats du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière sont maintenant connus. André Voyer, ancien candidat indépendant à la mairie de Lévis en 2017, et Luc St-Hilaire, stratège et créateur publicitaire, défendront les couleurs de la formation dirigée par Elizabeth May, un engagement motivé par «l’urgence climatique».

Le conseil municipal du 27 mai en bref

Voici un résumé des décisions marquantes prises par le conseil municipal de Lévis lors de la séance régulière du 27 mai dernier.

Le Bloc se prépare dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

C’est le 29 mai à Lévis que l’association du Bloc québécois (BQ) pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle. La réunion a permis aux membres du parti politique d’amorcer leur préparation en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain.

François Paradis, député de Lévis avant tout

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription s...

Davie : l’Obélix est plus nécessaire que jamais selon Blaney

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé encore une fois, le 7 juin, au gouvernement libéral d'octroyer «le contrat de l’Obélix au chantier Davie le plus rapidement possible» en raison de la grande utilisation de l'Astérix par la Marine royale canadienne.

Climat toujours tendu à Saint-Michel

Les citoyens étaient encore nombreux à la séance du conseil municipal de Saint-Michel, le 3 juin dernier. Les dossiers de la rémunération des élus, de la tarification imposée aux utilisateurs de l'aréna de Saint-Charles et du climat tendu au sein de la localité ont été particulièrement au cœur des questions des citoyens.