Alexandre Cusson. CRÉDIT : COURTOISIE

À l'occasion de la rentrée parlementaire à Québec le 5 février, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Alexandre Cusson, a tenu à rappeler à toutes les formations politiques représentées à l'Assemblée nationale les priorités des municipalités. La signature d'un nouveau pacte fiscal et le transfert d'un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) sont au cœur de leurs demandes.

«Les gouvernements de proximité veulent et peuvent en faire plus pour les Québécoises et les Québécois. C'est la raison pour laquelle nous avons besoin de nouvelles sources de revenus alors même que la fiscalité municipale a atteint ses limites, les municipalités québécoises sont les plus dépendantes de ces sources de revenus que leurs homologues canadiennes, et que les changements démographiques et la dématérialisation de l'économie mènent les finances des administrations dans l'impasse. Si rien n'est fait, ce sont les citoyens qui devront payer la facture», a déclaré M. Cusson, également maire de Drummondville.

L'UMQ aimerait également que les actions de réduction des GES soient recentrées autour d'un investissement stratégique en mobilité durable en réaffectant 75 % des ressources du Fonds vert dans le transport en commun en prenant en compte la croissance des coûts d'opération des municipalités et que le paiement complet des tenants lieux de taxes aux municipalités (155 millions $) soit honoré.

Le regroupement de municipalités québécoises désire aussi que le transfert des redevances sur les ressources naturelles soit augmenté à 25 % aux municipalités (100 millions $) avec un mode de répartition revu au bénéfice des régions qui accueillent ce type d'activités économiques, que les nouveaux revenus provenant de la vente de cannabis soient partagés et que l'autonomie municipale en ce qui a trait à la réglementation de la consommation du cannabis dans les lieux publics (20 millions $) soit respectée.

Enfin, l’UMQ demande que la date du prochain scrutin municipal soit repoussée au printemps pour permettre aux élus d'avoir plus de temps pour préparer leur budget, pouvoir imprimer leurs priorités et honorer leurs engagements.

Les plus lus

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Des emplois d’été menacés selon Blaney

Steven Blaney a interpellé le gouvernement libéral, le 17 avril afin de «régler» le dossier du programme Emplois d’été Canada 2019. Dans sa circonscription, des centaines d’emplois pour près de 600 000$ seraient en jeu selon le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

Fermeture de trois garderies à Lévis :les libéraux critiquent la gestion caquiste

La députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, Jennifer Maccarone, a questionné, le 17 avril, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, sur les actions posées lors de la fermeture de trois garderies privées de Lévis en février dernier.

La ministre du Tourisme rencontre les entreprises de la région

Dans le cadre de sa tournée provinciale des entreprises du domaine touristique, Caroline Proulx, ministre du Tourisme, a rencontré les acteurs du milieu en Chaudière-Appalaches au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 5 avril dernier. Cette tournée a pour but d’élaborer la stratégie de croissance économique de l’industrie touristique 2020-2025.

Conseil en bref : le crucifix sera enlevé de la salle du conseil

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 8 avril à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

3e lien : la CAQ manque de transparence selon les libéraux

Par voie de communiqué, le Parti libéral du Québec (PLQ) a critiqué le fait que le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, «a esquivé l'ensemble des questions» que le député de La Pinière et porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, le libéral Gaétan Barrette, a formulé dans ce dossier lors de l'étude des crédits budgétaires du ministère des Transports hier a...