Accompagné de Michel Boudrias, Yves-François Blanchet a demandé à Ottawa d'accorder de nouveaux contrats à la Davie. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

De passage au chantier maritime Davie le 12 février en compagnie du député bloquiste de Terrebonne, Michel Boudrias, le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet, a profité de l’occasion pour réclamer au gouvernement fédéral «la juste part du Québec» des contrats consentis dans le cadre de la Stratégie de construction navale.

«Le Québec a payé 20 G$ d’une stratégie de 100 G$ et ne récupéra même pas 2 G$, à ce stade-ci, alors qu’il dispose d’un chantier maritime qui détient 50 % de la capacité de production navale au Canada. On n’arrête pas de nous promettre de revoir la politique et de nous dire qu’on envisage quelque chose, mais il n’y a rien. C’est très choquant», a déclaré M. Blanchet quelques minutes après sa visite des installations de l’entreprise lévisienne.

Estimant que Chantier Davie pourrait être en péril puisque le seul contrat fédéral dans le carnet de commandes de l’entreprise lévisienne ne s’amorcera qu’en 2021, le BQ a une nouvelle fois demandé à Ottawa une «intervention immédiate». 

Même si le gouvernement fédéral a répété dans les dernières semaines qu’il n’avait pas besoin de ce navire, la formation dirigée par Yves-François Blanchet espère que ses vis-à-vis libéraux changeront d’avis et commanderont à Davie l’Obélix. Ce deuxième navire ravitailleur temporaire «comblerait les besoins» de la Marine royale canadienne tout en assurant la survie du chantier, des emplois et de l’expertise québécoise, selon Michel Boudrias.

Même si pour le moment les exigences du BQ frappent un mur, Yves-François Blanchet a également partagé son espoir d’un retour en force de son parti à la Chambre des communes, ce qui permettrait de mieux défendre les intérêts de Davie selon lui.

«Le scénario qui terrifie le plus les deux principaux partis canadiens (libéraux et conservateurs), c’est de former un gouvernement minoritaire (l’automne prochain) avec une forte délégation du Bloc. À ce moment, le Bloc serait capable d’imposer des éléments de contrat. Ce serait profitable non seulement pour la région de Lévis, mais aussi ailleurs au Québec puisque Davie fait affaire avec plusieurs sous-traitants. La meilleure affaire qui peut arriver pour le Québec, c’est d’avoir quelqu’un qui va intervenir au bénéfice de la Davie et de ses sous-traitants plutôt que d’être influencé par le lobby des chantiers d’Halifax et de Vancouver», a argué le chef du BQ.

Nouvelle sortie des dirigeants et des employés

Présents également lors du passage d’Yves-François Blanchet, les dirigeants de Chantier Davie et les représentants syndicaux des travailleurs (sur la quatrième photo) ont aussi demandé qu’Ottawa accorde sa «juste part» au Québec et à l’entreprise lévisienne tout en critiquant les résultats actuels de la Stratégie nationale de construction navale.

Frédérik Boisvert, vice-président affaires publiques de Davie, a notamment souligné que des opportunités immédiates existaient et que le chantier maritime lévisien est prêt à répondre à l’appel.

«Davie n’est pas seulement un chantier de réparation de navire. Davie peut aussi construire des nouveaux navires. Donnez-nous des contrats ! Il y a pour 4 G$ de disponibles pour de nouveaux brise-glaces. On le sait (qu’il y a un besoin). Il y a des navires qui ne pouvaient circuler sur le Saint-Laurent en raison d’un embâcle sur le lac Saint-Pierre et la production de Rio Tinto souffre en raison des problèmes sur la rivière Saguenay. Les besoins sont criants et Davie a une expertise dans le brise-glace reconnue mondialement», a conclu M. Boisvert.

Les plus lus

9 M$ pour mettre en valeur la pointe Benson

C’est en compagnie du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a annoncé, le 26 avril, que 9 M$ seront investis par le gouvernement provincial et la Ville de Lévis dans un projet de réaménagement de la pointe Benson, soit le secteur situé à proximité de l’usine de traitement d’eau potable de Saint-Romuald.

Conseil en bref : Le prolongement de Saint-Omer débute

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 13 mai dernier.

Potentiel commercial de 37 M$ pour le secteur de la Traverse

Le maire de Lévis, Gilles Lehouiller, a annoncé la fin des travaux routiers d’ici l’automne et la position de la Ville sur une future stratégie de développement et de promotion commercial dans le secteur de la Traverse lors d’une conférence de presse tenue le 9 mai.

Allégations d'harcèlement psychologique contre le maire : la CNESST amorce son enquête

Selon ce que rapportent aujourd'hui Le Soleil et Radio-Canada, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a commencé son enquête sur les plaintes de trois anciennes employées pour harcèlement psychologique contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Pénurie de main-d’œuvre : les machines sont la solution pour Proulx

La ministre déléguée au Développement économique régionale et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, aimerait améliorer l’automatisation des machines des usines pour contrer la pénurie de main-d’œuvre dans la région de la Chaudière-Appalaches. Cette dernière a réitéré son appui à cette solution lors de sa tournée sur l’entrepreneuriat, lundi.

Affaire Norman : Blaney déplore «un autre scandale libéral»

Dans une déclaration à la Chambre des communes, le député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney a affirmé que les libéraux «ont traîné dans la boue le vice-amiral Mark Norman, à la carrière irréprochable, tout en pénalisant Chantier Davie».

L’EOD 2017 démontrerait l’importance d’un 3e lien

Attendus depuis plus d’un an, les résultats de l’Enquête Origine-Destination (EOD) 2017 de la région Québec-Lévis effectuée par le ministère des Transports du Québec (MTQ) à l’automne 2017 ont été dévoilés le 16 mai dernier. Selon François Bonnardel, ministre des Transports, et Gilles Lehouillier, maire de Lévis, les chiffres démontrés dans l’étude justifieraient la pertinence d’une nouvelle conne...

Aérodrome de Pintendre : Blaney dénonce l’empressement des Libéraux

Le député fédéral de Lévis a dénoncé «l’empressement du gouvernement libéral d’accorder un certificat d’exploitation aérienne sur le terrain de l’aérodrome de Pintendre» à une entreprise d’activités de parachutisme, dans une lettre adressée au ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

Pont Pierre-Laporte : sécuritaire pour les automobilistes

Malgré des signes évidents de dégradation, le ministère des Transports (MTQ) affirme que le pont Pierre-Laporte reste sécuritaire pour les usagers de la route.

Marche pour faire valoir les droits des chrétiens

Le candidat du Parti de l’héritage chrétien du Canada dans le comté de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis en vue des prochaines élections fédérales, Yves Gilbert, organise une «marche de la croix» le 25 mai prochain. Par cette initiative, il désire faire valoir les valeurs et les droits des chrétiens de la région, dans le cadre du débat en cours au Québec sur la laïcité de l’État.