CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE ET GILLES BOUTIN

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début de l’hiver, le 21 février dernier.

«Les précipitations reçues au cours de la semaine du 10 février dernier représentent le quart de la capacité de nos cinq dépôts à neige», a d’emblée entamé M. Lehouillier. Selon la Ville, ses cinq dépôts à neige ont atteint 90 % de leur capacité maximale, dont celui de Saint-Romuald qui a atteint sa pleine capacité.

Afin de remédier à ce problème, la Ville a annoncé la mise en place de nouvelles mesures. Les rues seront moins largement déneigées, tout en gardant une largeur minimale pour assurer la sécurité des usagers de la route. On tentera de maximiser la capacité des dépôts à neige, notamment en soufflant la neige en hauteur. De plus, le transport de la neige par camion sera limité à ses priorités préétablies.

Un hiver «exceptionnel»

Selon les statistiques d’Environnement Canada, la quantité moyenne de neige tombée au cours des 75 dernières années est de 318 cm. À ce jour, l’hiver 2018-2019 a provoqué 312 cm de précipitations.

«Depuis les six ou sept derniers hivers, celui-ci est celui qui demande le plus d’efforts et qui est le plus difficile jusqu’à présent», a affirmé Jean Paquet. En effet, la Ville excèdera son budget prévu pour les opérations déneigement de 3,5 M$.

Puisque les précipitations de neige semblent augmenter d’année en année, la Ville a décidé d’agrandir ses dépôts à neige, une mesure qui permettra une augmentation de leur capacité maximale de 50 %. Ceux des secteurs Saint-Nicolas et Saint-Romuald seront agrandis pour 2020 et ceux des secteurs Lévis et Charny pour 2023. On prévoit un investissement total de 4 M$.

La Ville ne ferme pas non plus la porte à la possibilité de l’ouverture d’un dépôt à neige temporaire si les conditions empirent, mais elle est convaincue que cette mesure ne sera pas nécessaire. «On a de la place et on a encore une marge de manœuvre avec le tassement de la neige sur nos sites, donc en principe, on va y arriver», a rassuré le maire.

Appel à la vigilance auprès des citoyens

Le directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence a demandé aux usagers de la route de redoubler de vigilance étant donné la vision limitée aux intersections.

Selon lui, les piétons doivent être cléments envers le déneigement lors des tempêtes et s’assurer d’être prudents et visibles. «Pour nous, ce qui est prioritaire en cas de tempête, c’est de maintenir les artères principales dégagées afin d’assurer l’accessibilité des véhicules d’urgence. C’est pourquoi, après quelques heures de tempête, on doit abandonner nos trottoirs», a expliqué M. Drouin.

L’étendue du réseau routier lévisien s’étend sur 933 km. Les services de déneigement de la Ville couvrent tous ses secteurs, excepté ceux de Pintendre et Breakeyville qui sont déneigés par des firmes externes sous contrat avec la Ville de Lévis.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.