CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Marc Garneau, ministre des Transports du gouvernement fédéral, accompagné de Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social ainsi que de Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre des Finances, a annoncé la diffusion d’un préavis d’adjudication de contrat concernant l’octroi de deux contrats de construction de traversiers pour Transport Canada à Chantier Davie, le 17 mai dernier.

En effet, le gouvernement fédéral a déterminé que seul Chantier Davie possédait «la capacité, l’expérience récente et la maîtrise nécessaires pour construire» les traversiers qui remplaceront le navire à moteur (NM) Madeleine et le NM Holiday Island.

Le NM Madeleine assure actuellement la liaison entre les Îles de la Madeleine (Québec) et Souris (Île-du-Prince-Édouard) tandis que le NM Holiday Island est l’un de deux navires qui fait la liaison entre Wood Islands (Île-du-Prince-Édouard) et Caribou (Nouvelle-Écosse). Le NM Madeleine est vieux de 28 ans et le NM Holiday Island est en fonction depuis 48 ans.

«Les nouveaux navires seront plus modernes, plus confortables, plus sécuritaires, à la fine pointe de la technologie et consommeront moins d’essence», a souligné Marc Garneau.

Une première depuis une génération

Ces deux nouvelles constructions sont une marque de confiance qui vient à point pour Frédérik Boisvert, vice-président, affaires publiques au chantier. «Le signal est important, car depuis 25 ans, on n’a pas eu de nouvelles constructions commandées par le fédéral», a-t-il signalé.

Pour le moment, aucun prix n’a été énoncé puisque le contrat n’est pas encore sur la table des négociations. Pour le moment, les autres fournisseurs ont 15 jours afin de démontrer leur intérêt envers ce contrat et démontrer qu’ils ont les capacités requises pour réaliser ce travail. Si aucun chantier ne démontre d’intérêt, Davie remportera le contrat. Le chantier et les représentants libéraux étaient confiants que les autres chantiers n’aient pas la capacité nécessaire pour réaliser ces deux projets.

Une bonne nouvelle pour le chantier et la Ville

Cet intérêt marqué par le gouvernement fédéral est celui qui était attendu depuis plusieurs années par la Ville de Lévis et Chantier Davie. «Il reste encore du chemin à faire, mais, aujourd’hui, c’est un excellent pas dans la bonne direction. [] Le gouvernement est en train de dire : ’’seul le chantier Davie a la capacité de réaliser ces contrats-là compte tenu que les deux autres sont très bien garnis’’», s’est réjoui le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Selon l’estimation du Chantier Davie, ces deux traversiers permettront d’engager un bon nombre de travailleurs permanents puisque le projet devrait s’étirer entre trois et cinq ans. «On parle de près de 400 travailleurs (à ce jour au chantier) [] avec le contrat des frégates de classe Halifax (annoncé en novembre 2018), c’est un bloc d’environ 400 travailleurs qui va se greffer de manière permanente pour une décennie au chantier. Alors, on remonte près du 1 000 emplois, mais évidemment, la bonne nouvelle aujourd’hui, c’est deux traversiers qui vont nous permettre d’ici 2 ans de bonifier de manière majeure l’apport des travailleurs au chantier. On parle de centaines de travailleurs qui vont être ajoutés. Donc, on revient dans la zone où on se situait à la fin de l’Astérix et on en est très content», a expliqué M. Boisvert.

Les conservateurs en demandent plus

L’opposition conservatrice a critiqué l’annonce du gouvernement libéral par voie de communiqué. «Après avoir fait de l’ingérence pour empêcher le Chantier Davie d’obtenir le contrat pour le navire de ravitaillement Astérix, ordonné une enquête de la GRC et sali la réputation du Vice-amiral Mark Norman, un officier de la marine hautement respecté, les libéraux tentent maintenant de se racheter en faisant une annonce aujourd’hui. C’est trop peu trop tard», ont-ils véhiculé.

Encore une fois, Marc Garneau a démenti ces propos en soulignant que le Parti conservateur était à l’origine de la décision d’écarter Chantier Davie de la Stratégie nationale de la construction navale lorsqu’il était au pouvoir.

Les plus lus

Lien mécanique dans le secteur de la Traverse : la Ville envisage des expropriations

Afin de réaliser le lien mécanique entre la rue Marie-Rollet et le secteur de la Traverse promis depuis des années par le maire de Lévis, l’administration Lehouillier prévoit exproprier trois terrains situés la rue Saint-Laurent.

Aérodrome de Pintendre : la Ville passe au plan politique

Après avoir perdu la bataille au niveau juridique, la Ville de Lévis poursuit la guerre dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre. La municipalité décide de porter la bataille au niveau politique.

Marche pour faire valoir les droits des chrétiens

Le candidat du Parti de l’héritage chrétien du Canada dans le comté de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis en vue des prochaines élections fédérales, Yves Gilbert, organise une «marche de la croix» le 25 mai prochain. Par cette initiative, il désire faire valoir les valeurs et les droits des chrétiens de la région, dans le cadre du débat en cours au Québec sur la laïcité de l’État.

Garde à horaires atypiques : la Maison de la Famille Chutes-Chaudière participera à un projet-pilote

De passage à Saint-Jean-Chrysostome le 6 juin, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, et la ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, ont annoncé une aide financière de 253 000 $ dans le cadre d’un projet-pilote pour la garde à horaires atypiques. L’un des quatre projets retenus dans le cadre de l’initiative est mené par la Maison de la Famille Chutes-Chaudi...

Les candidats du PPC connus sur la Rive-Sud

De passage à Québec le 21 mai, le chef du Parti populaire du Canada (PPC) et député de Beauce, Maxime Bernier, a dévoilé l’identité des neuf candidats de son parti dans la grande région de Québec en vue des prochaines élections fédérales qui auront lieu cet automne.

Faire de la politique pour sauver la planète

Les candidats du Parti vert du Canada (PVC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière sont maintenant connus. André Voyer, ancien candidat indépendant à la mairie de Lévis en 2017, et Luc St-Hilaire, stratège et créateur publicitaire, défendront les couleurs de la formation dirigée par Elizabeth May, un engagement motivé par «l’urgence climatique».

Le conseil municipal du 27 mai en bref

Voici un résumé des décisions marquantes prises par le conseil municipal de Lévis lors de la séance régulière du 27 mai dernier.

La Davie en voie d’acquérir deux nouveaux contrats

Marc Garneau, ministre des Transports du gouvernement fédéral, accompagné de Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social ainsi que de Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre des Finances, a annoncé la diffusion d’un préavis d’adjudication de contrat concernant l’octroi de deux contrats de construction de traversiers pour Transport Canada à Chantie...

Le Bloc se prépare dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis

C’est le 29 mai à Lévis que l’association du Bloc québécois (BQ) pour la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle. La réunion a permis aux membres du parti politique d’amorcer leur préparation en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 21 octobre prochain.

François Paradis, député de Lévis avant tout

Le 1er octobre dernier, François Paradis a été réélu pour un deuxième mandat à titre de député provincial au sein de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour la circonscription de Lévis. Le 27 novembre, il était assermenté afin de remplir les fonctions de président de l’Assemblée nationale du Québec. Avec toutes ses nouvelles responsabilités, François Paradis continue de faire de sa circonscription s...