Parce qu'elle n'a pas été consultée et parce que cela pourrait créer un précédent...

...la Ville de Lévis rejette la demande de contribution financière que lui a adressée la mairesse de la Ville de Québec, Andrée Boucher.

 

Alain Lessard

IciLevis.com

Mardi, 20 mars 2006

 

C'est à l'unanimité que les élus municipaux ont accepté cette position exprimée à la séance régulière du Conseil de ville de Lévis hier soir.

 

Rappelons que, selon l'entente de principe intervenue entre le ministre responsable de la Capitale-Nationale, Michel Després, et la mairesse de Québec, les déficits annuels d'opération devaient être pris en charge par la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) et ses constituantes. La quote-part de la Ville de Lévis était fixée à 15 %, ce qui représentait une facture annuelle de 750 000 dollars.

 

Bien qu'elle ait donné son appui à la sauvegarde du Jardin zoologique de Québec le 16 janvier dernier, Mme Roy-Marinelli ne s'était pas engagée financièrement. Elle avait demandé que la Ville de Lévis soit impliquée dans la négociation de l'entente de principe entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec, ce qui n'a pas été respecté.

 

« Nous avons été un partenaire positif dans ce projet, mais on ne nous a jamais consulté ni invité à la table de décision. Les tractations n'ont toujours impliqué que Mme Boucher et M. Després. La mairesse de Québec n'a pas su profiter de notre ouverture », a indiqué Mme Roy-Marinelli.

 

Parce qu'elle n'a pas été consultée, la Ville de Lévis est privée de connaître la portée exacte du projet proposé et la structure de propriété envisagée, de même que la viabilité du zoo à long terme, son positionnement stratégique par rapport aux autres zoos et ses éventuelles retombées économiques pour Lévis.

 

En outre, la Ville craint qu'un tel projet crée un précédent qui pourrait s'étendre à d'autres équipements et infrastructures à caractère public relevant du gouvernement du Québec. Cela aurait pour effet d'imposer aux contribuables de Lévis et de la région une charge financière lourde, imprévue et injustifiée.

 

Si l'on s'en tient à l'avis donné par le ministre responsable à la mairesse de Québec, le Jardin zoologique de Québec fermera ses portes le 31 mars prochain à moins que la Ville de Québec n'assume seule les déficits annuels d'opération.

 

« Le gouvernement du Québec tente de camoufler son désengagement en laissant les citoyens se débrouiller avec les problèmes financiers. En exigeant que la CMQ assume les déficits d'opération, le ministre Després fait porter l'odieux de la décision de fermer le zoo aux élus municipaux »,  a dénoncé le conseiller Jean-Claude Blanchard.

Les plus lus

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.

Labeaume affligé d’un cancer : Lehouillier réagit

Selon un communiqué de la Ville de Québec, le maire de Québec, Régis Labeaume a annoncé à son personnel qu’après quelques mois d’investigation, on lui avait diagnostiqué un cancer de la prostate.

Un budget fédéral qui fait réagir à Lévis

Le dépôt du dernier budget du gouvernement libéral à Ottawa avant les élections fédérales de cet automne, le 19 mars, ne fait pas consensus chez plusieurs intervenants lévisiens.

Fonds d’immatriculation : la STLévis veut son argent

Les dirigeants de la Société de transport de Lévis (STLévis) demandent au nouveau gouvernement provincial de résoudre le problème de la répartition des sommes récoltées à Lévis pour la contribution au transport en commun sur les immatriculations (fonds d’immatriculation) dans le prochain budget.

Investissements en baisse pour les routes de Chaudière-Appalaches

Les investissements routiers en Chaudière-Appalaches totaliseront plus de 297 M $ pour les années 2019-2021, contre plus de 318 M$ l’an passé. Le gouvernement du Québec a annoncé la liste de tous les projets qui seront réalisés afin d’améliorer l'état des infrastructures.

Conseil en bref

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 11 mars dernier.

Lévis se réjouit du budget de la CAQ

Si, dans un élan d’insatisfaction, le maire de Québec a pointé du doigt de nombreux éléments du premier budget de la Coalition avenir Québec (CAQ), le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s’est montré quant à lui tout à fait en accord avec les priorités énoncées par le gouvernement provincial, le 21 mars dernier. Il s’agit même, selon lui, du meilleur budget qu’il ait connu depuis qu’il est maire.