Une présentation de
Art • Culture • Tourisme
Promoteur de festival… à 11 ans
Publié le 18 avril 2017 09h42

Que fait-on lorsque, âgé de 11 ans, on ne peut assister aux concerts de nos groupes favoris, alors que ceux-ci se déroulent dans des bars? On organise soi-même un festival dédié au métal… tout simplement!

Tout simplement? Peut-être pas! 

Cependant, il s'agit tout de même du chemin qu'a choisi le jeune Lévisien Justin Caron, qui, désespéré de ne pouvoir assister que très rarement à des spectacles près de chez lui, a décidé de mettre sur pied un festival à son goût, mais, surtout, ouvert à tous, le Metalelujah Fest.

«Je n'ai pas l'âge pour aller dans les bars et ils vont souvent dans les bars!», s'est désolé d'emblée l'organisateur du rassemblement musical.

L'événement, qui se tiendra les 4 et 5 août à la salle Multi de la Coopérative Méduse à Québec, rassemblera ainsi pas moins de 14 groupes, passant du thrash métal au hardcore, sans oublier le black métal et le death métal.

Passionné de musique depuis toujours, c'est en regardant sur le Web une entrevue avec le fondateur du Trailer Thrash Fest, un festival montérégien dédié au métal, que Justin a soudainement décidé, lui aussi, de créer un rendez-vous du genre dans la région.

«Mes parents voulaient que j'attende encore quatre ou cinq ans, mais moi, je voulais le faire tout de suite. Donc, j'ai commencé à contacter des groupes de Montréal et Québec et, un moment donné, j'avais 14 groupes de trouvés», a partagé le jeune promoteur.

Aidé par son père Patrick et quelques autres acteurs du milieu, Justin a ensuite choisi une salle ouverte à tous, celle de la Coopérative Méduse, et, mine de rien, l'élève de sixième année avait donné vie à un nouveau festival dans la capitale nationale.

«On pourrait dire que c'est un peu un projet familial. Il y a de la parenté et des amis [qui s'impliquent]. Il y a aussi des personnes des groupes qui nous ont donné un coup de main», a fait savoir Patrick Caron.

Lui-même guitariste depuis près de cinq ans, Justin se réjouit du chemin parcouru depuis la mise en branle de son projet d'envergure. Toutefois, l'organisateur âgé de 11 ans ne s'arrête pas là et pense déjà à une deuxième édition du Metalelujah Fest.

Même que lorsqu'on lui demande comment il envisage son avenir, le Lévisien le voit inévitablement coloré de musique et de spectacles.

«Souvent, quand on me demande ce que j'aimerais faire plus tard, je réponds musicien ou sinon organisateur d'événements», a-t-il confié, rêveur.

Verra-t-on Justin Caron un jour à la barre du Rockfest, de Heavy Montréal ou du Festival d'été de Québec? Il est encore trop tôt pour le savoir. Néanmoins, la vision événementielle du mordu de métal est déjà claire.

«L'important pour moi, ce n'est pas d'avoir des groupes super connus qui me coûteraient beaucoup d'argent. J'essaie plus de faire connaître le plus de bands. À la place d'avoir un gros groupe connu, je pourrais peut-être en avoir dix pour le même prix», a conclu le promoteur de 11 ans, provoquant les rires de son père.

Pour plus d'information sur l'événement, les personnes intéressées peuvent consulter le www.facebook.com/MetalelujahFestQc.
Événements & divertissement
Recevez notre bulletin
Recevez toutes nos nouveautés automatiquement. Nouvelles, concours, coupons rabais, alertes...

Abonnez-vous ici
Devenez bénévole
Le bénévolat... Une précieuse ressource !
Offre d'emplois, services offerts,
nouvelles et bien plus...

Venez nous rencontrer