Le tigre du zoo est probablement l'animal le plus populaire auprès des visiteurs.

Le 36e Festivent Ville de Lévis a apporté quelques modifications à ses installations afin d’améliorer l’expérience de ses visiteurs. Parmi celles-ci, on retrouve l’aménagement d’un zoo dans la cour de l’École de l’Alizé et la réunion des services alimentaires au centre du site.

L’organisation du Festivent se félicitait d’avoir ajouté le zoo à son offre cette année. Le président, Philippe Faucher, s’est montré fier de cet ajout à la proposition du festival. «Au cours des dernières années, on a été très attractifs avec les jeux gonflables. Comme père de famille, je trouve ça le fun pour mes enfants, mais un peu moins pour moi. Je me suis promené sur le site et c’est fou le pouvoir d’attraction que le zoo a avec les adultes aussi. Ça nous permet d’aller chercher tous les festivaliers. Je suis agréablement surpris de l’engouement autour de cette nouvelle attraction», a expliqué M. Faucher.

En effet, il est possible d’observer des animaux exotiques de toutes sortes au zoo, comme des lémurs, kangourou, serpents, loup et même un tigre. On offre aussi des tours à dos de chameau. C’est le Papanack Zoo, basé en Ontario, qui offre cette nouvelle activité.

Un autre changement plus important à l’aménagement du site est le regroupement des kiosques alimentaires et food trucks au centre du site près de la scène principale. L’organisation voulait éviter que l’offre soit dispersée un peu partout sur le site tout en la laissant accessible à tous.

Des attractions à la tonne

Pour ceux qui se sont aventurés sur le site, il était difficile de ne pas remarquer la grande roue que l’on peut voir à la droite de la scène. L’organisation l’a placée à cet endroit afin de donner des photos spectaculaires de l’événement. Sans oublier l’aire pour les montgolfières au fond du site.

Une scène a été installée au Bistro SAQ où des chansonniers s’y produisent en début de soirée. Cette scène s’ajoute aux scènes Loto-Québec, Hydro-Québec et de la famille.

Au total, ce sont quatre scènes, 25 manèges et attractions, une vingtaine de jeux gonflables, huit aires de restauration et plusieurs autres attractions en tous genres qui occupent les quelque 80 000 mètres carrés du site du Festivent.

 

Première photo : Martin Lafrance, promoteur du Festivent, et Maurice Tanguay, qui est venu visiter le site.

Dernière photo : Guy Dumoulin, conseiller municipal, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, Maurice Tanguay, Martin Lafrance, Luc Babin, d'Ameublement Tanguay, Philippe Faucher, président du Festivent, et Jean Gosselin, directeur de Lévis Chrysler.

Les plus lus

Une Lévisienne toujours dans la course à La Voix

Après l’élimination du second Lévisien Gabriel Antoine Vallée sélectionné lors des auditions à l’aveugle dans l’équipe d’Alex Nevsky, le 17 mars, Rosalie Roberge est maintenant la seule candidate originaire du territoire à être toujours en lice dans cette 7e saison de La Voix.

Des films pour les jeunes au ciné pendant la relâche

Du 2 au 10 mars, se tient la 8e édition du Festival de cinéma en famille de Québec (FCEQ). Cette année, l’événement qui prend place dans six lieux culturels de Québec, s’installe aussi sur la Rive-Sud, au Cinéma Lido à Lévis.

Laura Niquay raconte ses origines en version folk

Première artiste atikamekw à avoir participé aux Francofolies, la musique de Laura Niquay puise dans ses racines autochtones. La chanteuse présentera son univers musical qui parle des valeurs de sa communauté, de l’environnement et de la force féministe, le 23 mars au Vieux Bureau de Poste (VBP).

Un concert qui fait danser avec l’Harmonie des Chutes

Et si on dansait? invite l’Orchestre d’harmonie des Chutes (OHDC). L’ensemble donnera un concert le 2 mars, à la salle l’Héritage de l’église de Saint-Jean-Chrysostome. Aux côtés des amateurs de musique, les danseurs sont conviés à cette soirée, puisque qu’une piste de danse sera ouverte au public.

Sept artistes contemporains laissent leurs traces

Diffusion culturelle de Lévis présente l’exposition Passages et traces au Centre d’exposition Louise-Carrier, du 3 mars au 3 avril. Les visiteurs découvriront les œuvres d’André Bécot, Lucienne Cornet, Viviane Gruais, Jacinthe Lagueux, Gabriel Lalonde, Odette Théberge et Francine Vernac.

Des créations oniriques présentées à Regart

Le centre d’artistes en art actuel présente une œuvre vidéo de l’artiste japonais Shimabuku, jusqu’au 7 avril dans le cadre de Manif d’art 9 - La biennale de Québec.

Francofête : musique et rencontres célébrent les mots

Mars est le mois de la Francofête à Lévis. Sous le thème Les mots au-delà de la lettre, les artistes et partenaires culturels ont concocté des activités pour les petits et les grands qui mettent en valeur notre langue et notre culture.

Une rencontre extraordinaire à l’Espace symphonique

L’Orchestre symphonique de Lévis tiendra le concert gala de sa 33e saison le 9 mars, dès 19h, à l’Espace symphonique de Lévis (église Saint-David).

Louise Forest peint la ville de Lévis à sa manière

L’artiste lévisienne expose ses œuvres jusqu’au 9 avril, à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy, classée parmi les plus belle de la province. Découvrir le Vieux-Lévis en couleur rassemble des créations inspirées par la vie qui l’entoure.

Guillaume sous toutes ses Couture à Saint-Nicolas

Après un arrêt dans l’est de la ville, l’exposition qui retrace la vie de Guillaume Couture s’installe dans l’ouest. L’Espace culturel du Quartier de Saint-Nicolas accueille l’exposition itinérante jusqu’au 31 mars. Revivez les aventures de ce pionnier et héros méconnu de la Nouvelle-France.