La réalisatrice Carole Laganière a filmé un documentaire sur la classe adaptée de Sylvie Giroux de l’École secondaire les Etchemins.

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés de 16 à 21 ans vivent au quotidien.

Ils sont nés avec des limitations, mais rien n’empêche ces jeunes d’avoir des rêves, d’être amoureux, de se trouver un emploi, de faire du sport ou d’exceller en classe.

Ils ont la chance de partager leur quotidien avec une enseignante assez unique, Sylvie Giroux, qui a 25 ans d’expérience au sein des classes adaptées. Le documentaire offre des scènes cocasses, touchantes et va au cœur de la réalité de ces élèves.

On peut y voir la vie au travers des yeux de Jonathan, Édouard, Zachary, Abigaël, Megan ou Mélanie et cette vie n’est pas si simple. On constate l’importance que Sylvie peut avoir dans la vie de ces jeunes.

Elle souligne même qu’elle donne son numéro de téléphone à chacun des élèves de sa petite classe pour qu’ils l’appellent en cas de situation d’urgence. Comme l’urgence est un concept propre à chacun, elle reçoit plusieurs appels par soir, Sylvie est «enseignante 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7».

Avant d’entamer ce projet, il a fallu beaucoup d’organisation. Il fallait tout d’abord que la Commission scolaire des Navigateurs autorise le projet, pour qu’ensuite la direction de l’école appuie le projet et, finalement, acquérir l’autorisation des parents pour la diffusion des images. «J’ai été très touchée par l’accord des parents», a lancé l’enseignante.

Comment ne pas tomber sous le charme?

Le projet s’est développé pendant près de trois ans, de l’idée jusqu’au projet. Pour la réalisatrice, il est évident que Sylvie et sa classe pouvaient être les vedettes d’un film.

«Quand j’ai rencontré Sylvie, je suis tombé en amour avec elle. Quand j’ai rencontré ses élèves, je suis tombée en amour avec eux», a exprimé Mme Laganière.

Au début de la production du documentaire, la réalisatrice n’avait toujours pas trouvé de diffuseur pour le financement de son projet, mais elle a tout de même décidé de lancer le projet.

C’est seulement quatre mois plus tard que la chaîne de télé Canal D a décidé de financer le projet. Cette prise de risques a été payante pour la cinéaste.

«Ce qui est inspirant, c’est Sylvie. Elle est toujours au bon niveau avec eux. Elle est capable d’avoir de l’humour avec eux et, en même temps, elle tire des leçons de tout ce qui se passe dans la classe et ce n’est jamais moralisateur. C’est ça qui m’a fasciné», a-t-elle conclu en commentant son film.

Le documentaire Sylvie à l’école sera diffusé à Canal D, les 22 et 25 novembre prochains.

Les plus lus

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.

Un nouveau départ pour Francoeur

L’artiste peintre de renommée internationale Claire Francoeur a repris ses pinceaux depuis peu et expose ses nouvelles toiles au nouveau Complexe funéraire Blais, Gilbert & Turgeon du Groupe Garneau thanatologue à Lévis depuis le 19 octobre dernier. La résidente de Saint-Jean-Chrysostome a connu le succès dans les années 90 et débuts 2000 avant de prendre une pause longue de 12 ans.

Photographie indisciplinée aux fenêtres de Lévis

Un groupe de six artistes venus de partout dans le monde a passé deux semaines en résidence de création à Regart. Avant de repartir, chacun a placé une photographie grand format exposée à même une fenêtre de la rue Saint-Laurent à quelques pas du centre d’artistes en art actuel.

Les mots, les armes du 21e siècle

L’auteur lévisien Jean-Jacques Pelletier renoue avec la maison d’édition Alire pour publier son nouveau roman : Radio-Vérité. Fruit d’une réflexion et d’une création amorcées depuis longtemps, la nouvelle œuvre de l’ancien professeur de philosophie au Cégep de Lévis-Lauzon se veut une critique des dérives des attaques verbales et des visions manichéennes de la vérité, de plus en plus présentes dan...

Voyage folk avec Jordane Labrie au VBP

La voix incomparable de Jordane Labrie résonnera au Vieux Bureau de Poste (VBP) le 20 octobre. L’auteure-compositrice-interprète et son complice Clément Desjardins seront de passage à Lévis pour y présenter des incontournables du folk et même, un avant-goût de leur prochain album, 12 jours.

Drôle de voyage musical pour les tout-petits au VBP

La série Petits plaisirs est de retour cet automne au Vieux Bureau de Poste (VBP), avec un spectacle pour toute la famille, TNT - Trompette ‘N’ Tuba, le samedi 3 novembre à 10h. Un rendez-vous irrésistible qui fera rire et danser petits et grands.

Le country-rétro-chiac de Menoncle Jason au VBP

Entre humour et tradition country, l’incomparable Menoncle Jason sera de passage au Vieux Bureau de Poste (VBP) le 26 octobre, pour y offrir un concert digne d’un vieux film western tourné au fond de la campagne acadienne du Nouveau-Brunswick.

Florence Bourget fait ses débuts à l’Opéra de Montréal

Sélectionnée lors des auditions à l’automne dernier parmi les meilleurs artistes lyriques du Canada, la mezzo-soprano fait partie des nouvelles recrues du programme de formation montréalais depuis août dernier. Florence Bourget fera ses débuts à l’Opéra de Montréal le 10 novembre.

The Frienzz survit au ballotage de Révolution

Le 7 octobre dernier, le duo The Frienzz du Studio Party Time, composé de la Lévisienne Émy Bélanger et de Marie-Rose Paré, a auditionné à l'émission Révolution, télédiffusée sur les ondes de TVA. Les juges avaient alors décidé qu'ils devaient en voir plus et les ont placé au ballotage. Finalement, c'est lors de l'émission d'hier que le duo a appris qu'il s'était taillé une place et qu'il fera par...