CRÉDIT : COURTOISIE

Le public lévisien pourra fuir la grisaille de l’automne en compagnie du jeune auteur-compositeur-interprète Fuso qui sera de passage sur la scène du Vieux Bureau de Poste (VBP), le 10 novembre, avec ses airs ensoleillés inspirés par la culture du surf et les voyages.

C’est un spectacle intimiste et acoustique que Fuso prépare pour les spectateurs du VBP. Il proposera un mélange de chansons de son premier album, quelques reprises et même des nouvelles chansons d’un album francophone en préparation et des titres inédits en anglais.

«J’ai envie de partager des bonnes vibrations. Je veux qu’on ait du fun ensemble, sans se prendre la tête, qu’on vive un moment de laisser-aller et qu’on tripe sans regarder notre montre. Juste des beaux sourires, ça va me faire ma journée», partage Fuso.

Avec sa guitare et son ukulélé, Fuso vogue entre le reggae et la pop, le tout dans une ambiance chaleureuse et exotique, qui n’est pas sans rappeler les mélodies au parfum d’été de Jack Johnson. Remarqué sur les réseaux sociaux, l’artiste a peu à peu fait sa place sur la scène musicale québécoise en se produisant notamment en première partie de Jérôme Couture.

«C’est de la musique légère qui ressemble à ce que la vie devrait être : sans problème», présente celui qui dit faire de la musique acoustique estivale. Ses chansons parlent d’amour, omniprésent dans ses textes, de la maladie mentale «parce que ça me touche personnellement et que c’est encore tabou de parler de ça», et de tout ce qu’on retrouve dans la vie, ses peurs et ses joies.

Se lancer dans le vide

«J’ai fait des dépressions plus jeune qui ont pas mal changé le cours de mon existence. Je suis encore avec une grosse anxiété généralisée et je combats ça. Ce n’est pas tout le temps facile, confie-t-il. J’espère pouvoir inspirer d’autres personnes à se lancer dans le vide comme ça pour atteindre un rêve.»

Pour le chanteur, s’exprimer à travers la musique l’aide à garder les pieds sur terre. «Quand on se laisse partir dans maladie mentale, on trouve qu’il n’y a pas de fond. Pouvoir le verbaliser et le partager aide à le rationnaliser.»

Le musicien est aussi un voyageur. Pas assez selon lui, mais il aime prendre son sac-à-dos et partir. «Plus ça va, plus j’ai envie de me balader dans des sonorités tropicales. En show, c’est une musique de bord de plage qui accompagnerait bien un petit feu sur le sable.»

Un nouvel album bientôt

Après avoir sorti un premier album en 2016, l’auteur-compositeur-interprète originaire de France, mais qui a grandi en banlieue de Montréal, a vu trois de ses extraits, dont son succès Love, jouer dans dix pays à travers le monde dont le Brésil, la Hongrie et la Norvège. En plus de fouler les scènes d’un peu partout au Québec, Fuso planche à l’heure actuelle sur un deuxième opus à paraître prochainement.

Ce futur mini album restera dans la grande famille de la pop, annonce-t-il. L’auteur caresse le rêve d’en réaliser un autre, «peut-être 100 % anglophone», plus reggae. «Ça serait un projet de moi à moi pour mon propre plaisir et, si jamais les gens embarquent, ça me ferait le plus grand plaisir.»

Les billets pour le concert de Fuso sont disponibles à la billetterie. Les réservations se font par téléphone au 418 839-1018 ou sur le site Web de la salle.

Les plus lus

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

Des œuvres format mini à découvrir à Lévis

L’Internationale d’art miniature revient à Lévis du 16 juin au 1er septembre pour une 10e édition. Présenté par Diffusion culturelle de Lévis, l’événement se tient au Centre d’exposition Louise-Carrier, à L’Anglicane et à la bibliothèque Pierre-Georges-Roy.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Chaudière-Appalaches en œuvres cherche artistes

Le concours d’arts visuels qui s’adresse aux artistes de tous les niveaux la région, Chaudière-Appalaches en œuvres, est lancé. Organisée par le Musée Marius-Barbeau, cette deuxième édition se tient sous le thème Deuxième vie.

Théâtre Beaumont-St-Michel : passer un été à rire à s’en taper les cuisses

Carl Béchard, Amélie Grenier, Isabelle Drainville, Jacques Girard, Caroline Dardenne et Patric Saucier sont les six comédiens qui donneront vie à l’histoire La mallette rouge de Ray Cooney, adaptée par Reynald Robinson à la sauce bellechassoise, à partir du 21 juin au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, et tout au long de l’été.

L’OSL braque ses projecteurs sur des musiciens d’avenir

Alors que le printemps déploie ses ailes, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSL) mettra à l’avant plan de jeunes pousses prometteuses lors de son dernier concert de la saison 2018-2019, le 26 mai prochain dès 13h15 à l’Espace symphonique de Lévis. Fraîchement diplômés du Conservatoire de musique de Québec, le hautboïste Jean-Sébastien Blais et la soprano Evelyne Larochelle interprèteront les solos...

À la découverte de trésors de la Ville de Lévis

La Ville de Lévis présente son exposition Œuvres choisies du 6 juin au 1er septembre à la Galerie d’Art des Deux-Ponts de Saint-Nicolas.