CRÉDIT : COURTOISIE - PHILIPPE LAROUCHE

L’organisme Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a remporté le Prix Ville de Lévis lors du Gala des prix d’excellence des arts et de la culture, organisés le 24 novembre par le Conseil de la culture, au Musée de la civilisation à Québec. Ce prix est décerné à un organisme lévisien «qui s’est démarqué de manière exceptionnelle par ses actions et qui a contribué au dynamisme de Lévis».

Diffusion culturelle de Lévis, qui agit en arts de la scène autant qu’en arts visuels, a reçu le prix, entre autres raisons, pour ses 40 ans de contribution au dynamisme et au développement culturel de Lévis et de sa région à titre d’organisme professionnel emblématique.

«La récente année de tous les records que DCL a connue, la croissance remarquable de son volet destiné aux milieux scolaires, la sauvegarde de l’Internationale d’art miniature et l’ensemble de ses activités de médiation artistique nous ont valu cette reconnaissance», s’est réjoui l’organisme dans un message de remerciement à ses partenaires.

Le Prix Ville de Lévis est accompagné d’une bourse de 1 000 $. Diffusion culturelle de Lévis bénéficiera aussi d’une campagne promotionnelle sur MAtv. La remise du Prix Ville de Lévis est rendue possible grâce à l’Entente de développement culturel entre la Ville de Lévis et le ministère de la Culture et des Communications.

Un sculpteur lévisien récompensé

Pour son installation Sous les chatons, le sculpteur Ludovic Boney, dont l’atelier est situé à Lévis, a reçu le prix du CALQ - Œuvre de l’année en Chaudière-Appalaches décerné par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Ce prix, assorti d’une bourse de 5 000 $, lui a été remis lors des Prix d’excellence.

L’œuvre Sous les chatons a séduit les membres du comité de sélection du CALQ par son caractère ludique et par la beauté de son regard sur la nature et le vivant. Composée de 15 000 pièces de céramique peintes représentant des chatons et formant un dôme, cette vertigineuse installation permettait aux visiteurs de se procurer des chatons colorés à un prix abordable.

Les plus lus

Dénoncer à l’aide de l’art urbain

Originaire de Lévis et âgé de 25 ans, celui que l’on surnomme Rafa Scöff est ce qu’on peut appeler un peintre urbain. À l’aide de la peinture en aérosol et à l’huile, Scöff dépeint les injustices sociales. Le Lévisien participait à son premier vernissage, le 15 décembre dernier.

Une histoire de Mélissa Verreault qui fait peur

L’auteure lévisienne a participé à un recueil de nouvelles d’épouvante et d’horreur écrites au féminin. Si le genre attirent davantage un lectorat masculin, c’est peut-être parce que les femmes s’y reconnaissent peu? La collection La Shop renverse la vapeur avec Montres et fantômes.

Le Concours d’œuvres d’art toujours en cours

La période d’inscription pour le concours d’œuvres d’art est prolongée jusqu’au 4 janvier, a annoncé dans un communiqué Diffusion culturelle de Lévis.

Rencontres artistiques dominicale à l’heure du thé

Un dimanche par mois le public a rendez-vous avec des écrivains, des conférenciers ou des artistes à la Maison natale de Louis Fréchette. À l’heure du thé débute le 27 janvier et promet des rencontres émouvantes, intrigantes,ludiques ou poétiques.

Un nouveau rendez-vous mensuel avec les ÉJVA

Les Événements Jeunesse Venite Adoremus ont lancé leur saison artistique 2019 avec une nouvelle série de sept messes d’artistes. Les Samedis des arts ÉJVA sont présentés chaque mois jusqu’en juin à l’église Notre-Dame-de-Lévis.

Sur la scène de L’Anglicane, le monde autrement

Les spectacles présentés au fil des prochains mois seront autant de façons de voir le monde en musique, en chanson, en humour et en théâtre. Lors du lancement de saison, le 17 janvier, Boogàt, Dominique Fils-Aimé, Émilie Clepper et That’s All Folk ont offert des performances aux spectateurs fidèles de la salle lévisienne.

L’humour imagé de Simon Delisle au VBP

En rodage de son premier one man show, Sur la table à dessin, le dynamique Simon Delisle sera de passage sur la scène du Vieux Bureau de Poste le 17 janvier, armé de numéros aussi imagés qu’hilarants.

Du théâtre improvisé pour petits et grands

Le groupe d’improvisateurs Premières théâtre spontané s’installe dans les locaux de l’Espace jeunesse Espéranto à Lévis pour sa saison hivernale. Premières donnera le coup d’envoi à sa troisième année d’existence le 19 janvier prochain.

Des dessins d’enfants dans les vitrines de Saint-Nicolas

Treize dessins d’enfants sont exposés dans les vitrines de Place Saint-Nicolas et de l’Espace Marie-Victorin depuis le 14 décembre. Les créations ont été sélectionnées par un jury parmi plus de 300 dessins reçus dans le cadre d’un concours organisé par Revitalisation Village Saint-Nicolas.

Pierre Laliberté y met les formes

Le Foyer des Arts du Centre de congrès et d’exposition de Lévis accueille des œuvres de l’artiste lévisien Pierre Laliberté jusqu’au 28 février.