Rosalie Roberge a été recrutée dans l’équipe d’Alex Nevski lors des auditions à l’aveugle de la populaire émission télé La Voix, le 10 mars dernier. CRÉDIT : COURTOISIE

Qualifiée le 10 mars pendant les auditions à l’aveugle, Rosalie Roberge se prépare à la prochaine étape du concours de chant télévisé. La Lévisienne aime jouer avec les tonalités jazz et soul dans des arrangements musicaux à son image. Elle tentera de séduire à nouveau son coach Alex Nevski lors de son duel dans les prochaines semaines.

Entre les répétions pour La Voix et ses cours dans un programme de musique et chanson au Cégep de Saint-Laurent à Montréal, Rosalie Roberge vit quotidiennement au rythme de la musique, sa passion. Depuis toute petite, la jeune femme aujourd’hui âgée de 20 ans rêve d’être chanteuse.

«Ça a toujours fait partie de ma vie. Faire Secondaire en spectacle et gagner des prix m’ont donné la piqûre. Ça m’a donné un petit coup de pied pour continuer et en faire une carrière. Écrire des chansons et enregistrer. C’est important pour moi», confie-t-elle.

Du programme de musique de l’École Pointe-Lévy, et les après-midis passés à l’école de musique L’Accroche Notes, au plateau de télévision de La Voix, c’est derrière un micro ou une partition que Rosalie Roberge a grandi.

«C’était une formation complète. Ça m’a bien préparée au programme que je suis au cégep en ce moment. Au secondaire, j’ai appris à jouer du piano, de la guitare et de la batterie. Bon, je ne ferai pas une performance à la batterie, je n’en ai pas fait longtemps», plaisante Rosalie.

Travailler et être prête

 Sa qualification dans cette septième saison de La Voix, c’est d’abord à son travail que la chanteuse estime la devoir. «J’avais bien préparé ma chanson. Et j’étais prête!»

Et à la reprise réussie du succès Je veux tout. «Ariane Moffatt, c’est une artiste que j’aime beaucoup, qui vient du coin en plus, de Lévis. Je trouve ça important de faire des chansons en français, surtout devant autant de spectateurs pour faire rayonner notre langue», défend Rosalie.

Devant les caméras, c’est à sa manière qu’elle l’a interprété. «Je voulais donner ma couleur à cette chanson. J’étudie en jazz au cégep. J’aime beaucoup prendre des chansons un peu plus pop et les adapter plus jazz ou soul.» 

C’était le 10 mars, soir de qualification. Pendant l’audition à l’aveugle de Rosalie, l’un des coachs, Alex Nevski, se retourne. Trop occupée à donner le meilleur d’elle-même, la candidate ne réalise pas ce qui est en train de se passer. «Je ne me suis pas trop rendue compte quand Alex s’est retourné. Sa chaise a eu du mal à tourner. J’étais hyper concentrée dans ma chanson», se souvient-elle.

L’expérience est extraordinaire, même pour une jeune artiste habituée à faire des spectacles. «Arriver dans une grosse production, chanter sur un stage avec toutes les caméras autour et les fauteuils des coachs devant moi, c’est beaucoup plus stressant que ce qu’on pense, reconnaît Rosalie. Ça passe très vite! La performance, c’est une minute et demie. J’étais tellement contente après, quand j’ai compris qu’il s’était bel et bien retourné! C’était une belle surprise.»

La candidate espère maintenant se rendre le plus loin possible dans la compétition. «Je pense que c’est notre objectif à tous. J’aimerais aussi être fière de mes performances. J’espère apprendre le plus possible de cette expérience. Faire partie d’une grosse production, c’est quelque chose de nouveau pour moi et j’y ai pris goût.»

Grâce à cette visibilité nouvelle, Rosalie Roberge compte bien poursuivre ses objectifs et tracer sa voie dans la chanson québécoise en sortant un mini album avec ses propres chansons dans quelques mois.

Les plus lus

Hit The Floor s’étendra à Montréal

La 9e édition a pris fin le 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis. À l’aube des 10 ans de Hit The Floor, son fondateur Nicolas Bégin a annoncé la création d’un festival de danse dès l'an prochain, lors de la grande soirée du dimanche.

Le Chœur du Monde dans tous ses éclats

Le Chœur du Monde présentera son prochain concert au Cégep de Lévis-Lauzon, les 7 et 8 juin prochains à 20h.

La Gamik vocale au Festival du Chant de Marin de Paimpol

En août, vingt choristes de Lévis et de Québec s’envoleront pour participer une seconde fois au Festival du Chant de Marin de Paimpol qui a lieu tous les deux ans sur le port de Paimpol, en Bretagne.

Festivent : Weezer, Sean Paul et les Cowboys Fringants

Weezer, Patrice Michaud, Smash Mouth, Gregory Charles, Sean Paul, La Chicane, les Cowboys Fringants et X Ambassadors sont annoncés pour cette 37e édition du Festivent Ville de Lévis qui se tiendra du 31 juillet au 4 août prochains. L'ensemble de la programmation a été dévoilé ce mercredi 22 mai.

Diffusion culturelle de Lévis étend son rayonnement

L’année 2018 s’est déroulée sous le signe des 40 ans de Diffusion culturelle de Lévis (DCL), l’organisme qui anime et gère L’Anglicane et le Centre d’exposition Louise-Carrier. Après les records de 2017, le diffuseur lévisien reste dans la moyenne de ses résultats des dernières années, alors que son rayonnement régional s’intensifie.

Hit The Floor : 4 000 danseurs débarquent à Lévis

La neuvième édition de la compétition de danse internationale, créée par le Lévisien Nicolas Bégin, est en cours jusqu'au 20 mai au Centre de congrès et d'expositions de Lévis.

Plus de rire que de peur au Vieux Bureau de Poste cet été

C’est une pièce qui fera frissonner les spectateurs même en pleine canicule (oui, le soleil finira bien par revenir). Une maison hantée et des personnages tous plus loufoques les uns que les autres servis par quatre jeunes comédiens débordants d’énergie. Cet été à Lévis le théâtre se déguste avec une bonne dose d’humour et une pointe de suspense.

Un air de jazz dans les rues de Lévis

Pour une treizième année consécutive, le Festival Jazz etcetera fera vibrer le cœur du Vieux-Lévis, du 8 au 11 août. Jazz varié, blues, soul, funky et big band, les sonorités chaudes et rythmées résonneront dans les rues de la ville pendant quatre jours.

Les Grands Feux Loto-Québec comme au grand écran

Les Grands Feux Loto-Québec (GFLQ) souffleront sur leurs 25 bougies au-dessus du fleuve Saint-Laurent entre Lévis et Québec, du 31 juillet au 24 août prochains. Au menu : six soirées festives mettant de l’avant la danse et la pyrotechnie, le tout inspiré par six lieux emblématiques de films cultes. La programmation complète a été dévoilée, le 23 mai dernier.