Le jeune Albertain, qui a enregistré son premier album à 17 ans, présentera son sixième opus à Lévis, le 20 avril. CRÉDIT : MARK MARYANOVICH

Considéré comme l’un des 30 meilleurs guitaristes de 30 ans et moins par le Acoustic Guitar Magazine grâce à sa technique de fingerpicking indescriptible, Calum Graham émoustillera les amateurs de guitare sèche au Juvénat Notre-Dame le 20 avril.

À seulement 27 ans, Calum Graham a déjà une feuille de route bien garnie. Le guitariste et auteur-compositeur a lancé six albums depuis 2009, remporté une pléthore de concours nationaux et joué aux Jeux olympiques de Vancouver et de Londres.

Sa technique de guitare, qui consiste à jouer la partition de basse avec la main gauche et la mélodie avec la droite, crée une infinie de possibilités instrumentales.

Comme un mini-orchestre

 «Au lieu de jouer de la guitare avec un médiator, j’utilise mon pouce et mes doigts pour créer différents rythmes. En fait, j’utilise la guitare quasiment comme un mini-orchestre, puisqu’il y a, dans ce que j’écris, deux ou trois parties différentes se déroulent simultanément», explique le jeune musicien.

Né à High River en Alberta, Calum Graham joue de la guitare depuis qu’il a 13 ans. Issu d’une famille de musiciens talentueux, continuellement entouré de divers styles musicaux, Calum en profite pour élaborer un style de jeu bien à lui.

«Un mélange de plusieurs genres et styles inspire mes compositions. On pourrait définir ma musique comme de la guitare acoustique contemporaine ou progressive. J’ai modifié les réglages afin de créer des sons et des accords différents de ceux obtenus avec un réglage standard normal. J’utilise des harmoniques et des sons pour créer une ambiance et raconter une histoire avec une mélodie possédant ses propres couleurs sonores, comme les couleurs d’un artiste visuel», illustre-t-il.

En 2009, à seulement 17 ans, il enregistre son premier album studio instrumental, Sunny Side Up. Depuis, il a séduit les mélomanes et il est devenu une vedette populaire de la scène musicale de l’Ouest. Calum traverse maintenant le pays pour présenter sa plus récente création, Thread of Creation, enregistrée et réalisée par le guitariste québécois Antoine Dufour.

Calum se fend même d’un conseil aux jeunes musiciens lévisiens. «Soyez ouvert et écoutez autant de styles de musique différents que possible. Apprenez à jouer les chansons que vous aimez, n’abandonnez pas et amusez-vous!»

Billets disponibles à la billetterie du Vieux Bureau de Poste. Réservations au 418 839-1018 ou sur le site Web de la salle.

Les plus lus

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Le Concert au crépuscule est de retour

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Weezer au Festivent?

Selon ce qu'a rapporté mardi soir Le Journal de Québec, Weezer serait l'une des têtes d'affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis.

Les caméras de Fernand Dansereau au Collège de Lévis

Le vieil âge et l’espérance, documentaire réalisé par Fernand Dansereau, est présentement à l’affiche au Clap de Loretteville Québec et au cinéma Cartier à Québec. Les spectateurs pourront y reconnaître le Collège de Lévis où quelques scènes ont été tournées.

La Gamik vocale au Festival du Chant de Marin de Paimpol

En août, vingt choristes de Lévis et de Québec s’envoleront pour participer une seconde fois au Festival du Chant de Marin de Paimpol qui a lieu tous les deux ans sur le port de Paimpol, en Bretagne.

Une troisième édition pour le FICL

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Révolution musicale signée Dominique Fils-Aimé

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

L’École de musique Jésus-Marie veut obtenir 40 000 $

C’est en présence de gens d’affaires, de donateurs et de politiciens que la 12e campagne de financement annuelle de l’École de musique Jésus-Marie (EMJM) a été lancée, le 25 avril dernier. Grâce à cette initiative qui sera cette année sous la présidence d’honneur de Steve Barakatt, compositeur et pianiste de renommée internationale originaire de Québec, l’institution du Vieux-Lauzon espère récolte...