Dominique Fils-Aimé écrit des chansons pour mettre «un baume unificateur sur les blessures historiques qui habitent encore notre mémoire collective». CRÉDIT : KEVIN MILLET

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

Présentée comme une artiste engagée, Dominique Fils-Aimé se définit plutôt comme une artiste «empathique». «L’engagement c’est pour l’armée», souligne-t-elle avec une pointe d’humour. Si elle lutte, c’est contre l’inégalité. Son rêve, c’est de voir un changement sans violence ni vengeance, qui vont souvent de paire avec la révolution.

L’artiste nous rappelle que nous portons en nous cette envie d’humanité et de ne pas l’oublier. «Plusieurs modèles d’inégalités subsistent aujourd’hui. L’envie de changement et d’évolution commune, qui émerge en réponse à ces modèles, est un des thèmes de l’album. Une révolution pacifiste. Ce qui est également l’essence du jazz : une invitation à la liberté», partage la chanteuse.

Dominique Fils-Aimé écrit pour mettre «un baume unificateur sur les blessures historiques qui habitent encore notre mémoire collective». Il faut connaître l’histoire pour ne pas la répéter, estime-t-elle. «Mais mon questionnement est toujours dirigé vers le futur et comment se débarrasser des barrières résiduelles.»

Des formes musicales libérées

D’origine haïtienne, Dominique Fils-Aimé a fait une entrée remarquée sur la scène musicale en 2018 avec son album Nameless. L’artiste montréalaise, qui se détache des standards de composition traditionnels, propose avec Stay Tuned! une œuvre axée sur des formes musicales libérées. Percutant et intense, l’album transcende les genres.

«Stay Tuned! parle de la révolution et du feu. Le rouge est donc la couleur qui représente le mieux l’album. Vu que c’est le deuxième opus de la trilogie qui commença dans le bleu tranquille d’un océan la nuit, nous passons maintenant à un mode de création plus libre et contrastée, comme le feu et ses différentes formes», présente l’auteure des 14 titres de l’album.

Sa voix à l’avant-plan, chaude, émouvante et puissante, porte un message social fort et sans équivoque, le tout enrobé d’un mélange d’influences qui vont du jazz à la soul, en passant par le gospel et le R&B.

«La musique traverse tous nos corps avec ses fréquences et parle d’âme à âme. D’humain à humain. Comme les styles musicaux découlent de nos âmes, elles portent en elles le bagage historique émotionnel de ses racines. Le livre aura les faits, tels que racontés par le vainqueur, la musique aura les émotions humaines, telles que racontées par les artistes.»

Réservations par téléphone au 418 838-6000 ou sur la billetterie en ligne de la salle, billetterie.langlicane.com.

Les plus lus

La mallette rouge : rocambolesque et divertissant

À l’affiche au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, La mallette rouge raconte l’histoire de Claude-Henri qui, le jour de sa fête, se trompe de mallette sur le traversier en rentrant à la maison.

La fascinante vie de Lionel Lefebvre

Jockey pendant plusieurs années aux États-Unis, le Lévisien Lionel Lefebvre a pu développer un grand talent artistique grâce à sa passion des chevaux. En plus de lui fournir une source d’inspiration inépuisable, son travail équestre lui a permis d’avoir les moyens pour suivre des cours afin de devenir peintre.

Les aventures complètes de Fonck et Ponck rééditées

Un nouveau chapitre s’ouvre pour Luca Jalbert et ses personnages Fonck et Ponck. La collection complète de leurs aventures sera réimprimée par la maison d’édition montréalaise ADA. Un septième tome devrait aussi sortir en 2021.

Artistes et public ont rendez-vous à Saint-Nicolas

Du 5 au 7 juillet, plus de 50 artistes et artisans seront réunis sous les chapiteaux de Village en Arts dans le parc Le Picart, à Saint-Nicolas. Tout le quartier vibrera au rythme de l’événement artistique grâce aux activités, dont le circuit pédestre, la visite de la chapelle Notre-Dame- de-Grâce, des prestations de danse le samedi et de la musique le dimanche.

Les Dimanches des Artistes célèbrent la musique

Du 7 juillet au 1er septembre, des musiciens et des chanteurs accompagneront la célébration dominicale de 10h30, à l’église Notre-Dame, précédée d’un prélude à 10h15. Pour souligner leur 25e année d’existence, les Dimanches des Artistes se clôtureront chaque semaine au son des grandes orgues Mitchell.

10 ans de passion de la photographie

Le Club photo rassemble depuis une décennie des amoureux de l’image qui partagent leur savoir-faire et leurs clichés. En plus de l’exposition annuelle, les membres se retrouvent pour des rendez-vous, des conférences et des sorties extérieures.

11e saison pour les Beaux Dimanches en Musique

Avec la saison estivale, les Beaux Dimanches en Musique reviennent pour une 11e saison à l’église de Charny, du 30 juin au 25 août, à 9h15. Neuf célébrations dominicales sont au programme.

Une suite pour les aventures du sorcier Thubden

C’est le 8 juin dernier que l’auteur lévisien Denis Guay, plus connu sous son nom de plume Émil, a lancé le deuxième tome des aventures du sorcier Thubden, L’œil du démon borgne.

Regart infiltré par trois projets d’art actuel

Dans le cadre de sa programmation estivale, le centre d’artistes en art actuel de Lévis accueille trois artistes qui investissent la galerie, la piste cyclable et ses abords. Par les mots, les échanges et les paroles, ils nous interpellent, parlent de nous et s’immiscent dans notre intimité autant qu’ils nous engagent à entrer dans leur monde.

De l’art format mini par des artistes internationaux

C’est un tour du monde en petit format. Au Centre d’exposition Louise Carrier, sont exposées 347 œuvres de 185 artistes originaires de 23 pays, jusqu’au 1er septembre. Créée il y a 20 ans, l’Internationale d’art miniature de Lévis en est à sa 10e édition.