Le nouveau bâtiment sera situé à l’arrière de la bâtisse historique sans la dépasser en hauteur. Une terrasse et un mur végétalisé devraient être ajoutés. CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Les derniers spectacles de la saison programmés par le Vieux Bureau de Poste (VBP) ont lieu au Juvénat Notre-Dame. Un dernier y sera présenté le 25 mai prochain, Hypocrite(s) de l’humoriste Billy Tellier. Si les représentations ont dû déménager, c’est en raison de rénovations en cours dans la construction qui date de 1929.

«La Ville de Lévis, qui est propriétaire de la bâtisse, fait des travaux pour s’assurer que le bâtiment répond aux normes de sécurité incendie de 2019», explique Véronique Bernier, directrice générale du VBP.

Gicleurs, ajout de sorties de secours, matériaux et revêtements résistants au feu, tous les équipements permettant de garantir la sécurité des spectateurs seront renouvelés.

Temporairement relocalisée au 2219 sur le chemin du Fleuve jusqu’à la fin des travaux, l’administration et la billetterie seront ensuite installées à l’étage ainsi qu’une salle de réunion et la loge des artistes. 

La salle de spectacle sera repeinte. L’aménagement en tant que tel ne changera pas l’aspect des lieux pour le public… Tant que la suite des travaux n’aura pas été réalisée.

«Pour nous, il s’agit d’une phase 1 dans le grand projet d’agrandissement du Vieux Bureau de Poste», annonce la directrice. Même si les budgets n’ont pas encore été attribués, le projet «chemine bien». Les travaux en cours ont donc été pensés en fonction de la seconde phase.

Un lieu devenu trop petit

 Il faut dire que le VBP se trouve à l’étroit dans son bâtiment et manque cruellement d’espaces d’accueil et de rangement. Sans compter que l’actuel plateau est petit, sans coulisses ni arrière-scène, ce qui limite le choix des disciplines artistiques proposées.  

«Le Vieux Bureau de Poste a connu une belle croissance ces dernières années. Il était devenu impératif d’améliorer nos conditions d’accueil pour garder notre notoriété», fait valoir celle qui mise sur davantage de confort dans un lieu qui n’était à l’origine pas prévu pour la diffusion culturelle. «C’est un point faible, on se le fait dire beaucoup. C’est serré, la ventilation est dirigée aux mauvais endroits.»

5 M$ et une nouvelle salle 

Lors de la seconde phase des travaux, le VBP sera donc agrandit. Accolé à l’ancien, le nouveau bâtiment, à l’extérieur végétalisé, accueillera la future salle de spectacle, à géométrie variable, de 150 places plutôt que 100 présentement. De plus, le plateau sera deux fois plus grand et un débarcadère sera aménagé pour la réception du matériel de scène.

«On veut garder la même vocation, ce qui nous distingue et fait notre force. La salle va être pensée pour des petites jauges et des découvertes. On veut garder son côté chaleureux et intime», rappelle la directrice.

Billetterie, hall d’accueil, vestiaire, foyer, tous les services resteront accessibles dans l’actuelle bâtisse à laquelle une terrasse s’ajouera afin d’être un lieu de rencontre et de détente pour les habitants ainsi qu’une halte pour les cyclistes.

«On veut que ce soit un projet central pour animer le quartier. Dans le cadre de la revitalisation, le Vieux Bureau de Poste a été ciblé comme un acteur clé. Le projet est pensé pour la communauté. On veut que ce soit ouvert en journée», souhaite Véronique Bernier. 

Au total, l’investissement prévu est estimé à 5 M$. «On vient de terminer l’étude de faisabilité du projet qui comprend des plans préliminaires. C’est dans les priorités de la Ville en matière de culture.» Le dossier devrait être déposé aux ministères de la Culture et du Patrimoine canadien avant l’été.

«On parle de huit mois à un an de travaux. De la façon dont le projet est pensé, on espère être capable de rester ouvert une grande partie des travaux.»

Les plus lus

La mallette rouge : rocambolesque et divertissant

À l’affiche au Théâtre Beaumont-Saint-Michel, La mallette rouge raconte l’histoire de Claude-Henri qui, le jour de sa fête, se trompe de mallette sur le traversier en rentrant à la maison.

Artistes et public ont rendez-vous à Saint-Nicolas

Du 5 au 7 juillet, plus de 50 artistes et artisans seront réunis sous les chapiteaux de Village en Arts dans le parc Le Picart, à Saint-Nicolas. Tout le quartier vibrera au rythme de l’événement artistique grâce aux activités, dont le circuit pédestre, la visite de la chapelle Notre-Dame- de-Grâce, des prestations de danse le samedi et de la musique le dimanche.

Frissonner de plaisir au Vieux Bureau de Poste

Cet été, entrez dans La maison hantée. Pour la saison estivale, le théâtre est de retour à Lévis pour sa 15e édition avec une comédie frissonnante et réjouissante d’Yvon Brochu à découvrir jusqu’au 24 août. Personnages loufoques et mystères glaçants, les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec brûlent les planches et le public s’amuse.

Les Dimanches des Artistes célèbrent la musique

Du 7 juillet au 1er septembre, des musiciens et des chanteurs accompagneront la célébration dominicale de 10h30, à l’église Notre-Dame, précédée d’un prélude à 10h15. Pour souligner leur 25e année d’existence, les Dimanches des Artistes se clôtureront chaque semaine au son des grandes orgues Mitchell.

De l’art format mini par des artistes internationaux

C’est un tour du monde en petit format. Au Centre d’exposition Louise Carrier, sont exposées 347 œuvres de 185 artistes originaires de 23 pays, jusqu’au 1er septembre. Créée il y a 20 ans, l’Internationale d’art miniature de Lévis en est à sa 10e édition.

10 ans de passion de la photographie

Le Club photo rassemble depuis une décennie des amoureux de l’image qui partagent leur savoir-faire et leurs clichés. En plus de l’exposition annuelle, les membres se retrouvent pour des rendez-vous, des conférences et des sorties extérieures.

Une suite pour les aventures du sorcier Thubden

C’est le 8 juin dernier que l’auteur lévisien Denis Guay, plus connu sous son nom de plume Émil, a lancé le deuxième tome des aventures du sorcier Thubden, L’œil du démon borgne.

Regart infiltré par trois projets d’art actuel

Dans le cadre de sa programmation estivale, le centre d’artistes en art actuel de Lévis accueille trois artistes qui investissent la galerie, la piste cyclable et ses abords. Par les mots, les échanges et les paroles, ils nous interpellent, parlent de nous et s’immiscent dans notre intimité autant qu’ils nous engagent à entrer dans leur monde.

Rick Pagano au Festivent

La première partie du concert de X Ambassadors sera donnée par le chanteur Rick Pagano, demi-finaliste à l’émission La Voix 2019, qui fait fureur depuis son passage à la télévision.

Nouveau voyage en 1763 à Saint-Vallier

Saint-Vallier présentera, pour une septième année, une panoplie d’activités à saveur d’antan les 23, 24 et 25 août prochains.