Le réalisateur Jeff Denis est le porte-parole de la troisième édition du FICL. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

Pour cette troisième édition, les organisateurs du FICL ont décidé de diminuer l’ampleur des activités pour améliorer la qualité de celles proposées. Côté projection, les cinéphiles pourront voir 24 courts métrages, dont 21 qui sont sur les rangs lors de la compétition officielle. Si la majorité de ces créations ont été produites au Québec, certaines œuvres proviennent de la France et de l’Espagne.

«Je suis vraiment contente. Selon moi, nous avons été chercher le meilleur de ce qui s’est fait dans le domaine du court métrage au cours de la dernière année. Nous avons été capables de viser ce qui allait piquer la curiosité des gens et nous avons une programmation d’une grande qualité», s’est réjouie Marie-Pierre Fecteau, l’une des membres du comité organisateur de l’événement.

Les projections des 24 courts métrages inscrits à la programmation se dérouleront en trois blocs, qui auront lieu le jeudi 16 mai (20h) ainsi que le vendredi 17 mai (19h et 21h). Les prix du FICL, d’une valeur totale de plus de 5 000 $, seront remis le samedi 18 mai, à 10h.

Toujours côté cinéma, deux moments pendant le FICL seront réservés, le 18 mai, à Copie Zéro, le festival du programme de cinéma du Cégep de Lévis-Lauzon. À 13h30, les festivaliers pourront découvrir les films de fin d’année des étudiants de première année À 19h30, les films finaux des finissants du programme seront projetés, avant la remise de prix de Copie Zéro à 22h.

En ce qui a trait au volet interactif afin de permettre aux visiteurs d’en découvrir davantage sur l’industrie du cinéma, deux activités sont au menu de la troisième édition. D’abord, le 16 mai à 18h, les personnes intéressées pourront vivre l’expérience du doublage lors de Doublage / impro-doublage (remise de prix aux participants le lendemain à 18h). Ensuite, Daniel Ferland, fondateur du Bureau de cinéma et de télévision de Chaudière-Appalaches, offrira une conférence sur les autorisations et les droits à l’image, le 17 mai à 15h.

Notons que deux activités complètent la programmation de la troisième édition du FICL, soit un 5 à 7 d’ouverture le 16 mai et un 5 à 7 hot-dog le 18 mai.

Un événement de plus en plus connu

 Grâce à cette programmation, les organisateurs du FICL espèrent que l’événement «sortira de son cocon», image retenue pour les publicités de la troisième édition. De plus en plus, le FICL peut se targuer d’une reconnaissance au sein du circuit de festivals québécois mettant à l’honneur le court métrage et d’obtenir la confiance de davantage de partenaires.

«C’est vraiment plaisant de voir ça grandir. Au niveau de la direction artistique, nous avons vraiment poussé pour l’image, malgré nos faibles moyens. Lors de notre tournée des festivals, nous sommes de plus en plus reconnus. Ce qui est notre gagne-pain, comme nous sommes des bénévoles, c’est que nous nous faisons dire que nous sommes une inspiration pour des personnes qui désirent créer leur propre festival», a partagé Pier-Olivier Renaud, le coordonnateur du FICL.

Pour en savoir plus sur le FICL, vous pouvez consulter le www.ficlfest.com.

Les plus lus

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.

Le Concert au crépuscule est de retour

Après deux ans d’absence en raison des travaux majeurs au fort Numéro-Un, le Concert au crépuscule fera son retour aux Forts-de-Lévis le 27 juillet prochain.

Weezer au Festivent?

Selon ce qu'a rapporté mardi soir Le Journal de Québec, Weezer serait l'une des têtes d'affiche de la 37e édition du Festivent Ville de Lévis.

Une troisième édition pour le FICL

C’est du 16 au 18 mai que se déroulera la troisième édition du Festival interactif de cinéma de Lévis (FICL) au Cégep de Lévis-Lauzon. Encore une fois, les amateurs lévisiens du septième art pourront découvrir chez eux des courts métrages d’ici et d’ailleurs tout en prenant part à des activités pour en savoir plus sur les coulisses du cinéma.

La Gamik vocale au Festival du Chant de Marin de Paimpol

En août, vingt choristes de Lévis et de Québec s’envoleront pour participer une seconde fois au Festival du Chant de Marin de Paimpol qui a lieu tous les deux ans sur le port de Paimpol, en Bretagne.

Les caméras de Fernand Dansereau au Collège de Lévis

Le vieil âge et l’espérance, documentaire réalisé par Fernand Dansereau, est présentement à l’affiche au Clap de Loretteville Québec et au cinéma Cartier à Québec. Les spectateurs pourront y reconnaître le Collège de Lévis où quelques scènes ont été tournées.

Révolution musicale signée Dominique Fils-Aimé

L’auteure-compositrice-interprète pétillante est reconnue sur la scène soul, jazz et R&B. Avec une énergie profonde et rebelle empreinte d’espoir, elle chante la liberté, d’une voix émouvante et puissante. Elle sera sur la scène de L’Anglicane le 25 avril avec ses chansons empreintes d’une grande humanité.

L’École de musique Jésus-Marie veut obtenir 40 000 $

C’est en présence de gens d’affaires, de donateurs et de politiciens que la 12e campagne de financement annuelle de l’École de musique Jésus-Marie (EMJM) a été lancée, le 25 avril dernier. Grâce à cette initiative qui sera cette année sous la présidence d’honneur de Steve Barakatt, compositeur et pianiste de renommée internationale originaire de Québec, l’institution du Vieux-Lauzon espère récolte...