Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique, écrit par l’historienne Émilie Guilbeault-Cayer, relate 116 ans d’histoire religieuse. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Paru le 20 novembre dernier, le livre Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique raconte l’histoire vieille de 116 ans de ces religieuses qui ont marqué l’histoire de l’éducation québécoise. L’auteure du livre, Émilie Guilbeault-Cayer, présentait ses écrits devant une salle comble à la Résidence Saint-Louis-de-France de Lévis, le 2 décembre dernier.

L’écriture de ce livre a une histoire particulière. Ces travaux ont débuté aux débuts des années 2000 quand les sœurs Gemma et Lise ont entamé des recherches afin de rapporter l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis dans un ouvrage. 

Les deux sœurs ont fait appel à Jean Hamelin et Brigitte Caulier, tous deux historiens à l’Université Laval, pour les aider dans leurs recherches. En raison de problèmes de santé, les sœurs ont mis en pause leur projet.

Durant ce temps, M. Hamelin et Sœur Gemma sont décédés. Tout ça pour laisser dix boîtes remplies d’histoire prendre la poussière. 

Lorsque Sœur Alberte Piché a mis la main sur ce projet, dix ans étaient passés depuis le décès de Sœur Gemma. Elle a décidé de le faire revivre. Ainsi elle a communiqué avec Mme Caulier qui l’a référé à ce que Sœur Alberte considère comme étant «sa perle rare», l’historienne et auteure Émilie Guilbeault-Cayer.

L’ouvrage Les Sœurs de la Charité de Saint-Louis en Amérique a donc repris vie en mai 2014 pour enfin se compléter en novembre 2018.

Un travail rigoureux d’une passionnée

Émilie Guilbeault-Cayer s’est attelée à la tâche. Sa méthodologie a été rigoureuse et exigeante. «J’ai fait principalement de la recherche en archives complétée avec des témoignages oraux des sœurs qui avaient vécu des expériences particulières», a expliqué l’auteure. 

Selon elle, ces témoignages et ce travail lui ont permis de se coller à l’histoire des Sœurs de la Charité de Saint-Louis et de développer des liens forts avec ces religieuses. 

Cet ouvrage est un cadeau qu’elle a décidé de faire aux Sœurs. «Le poids des congrégations religieuses dans l’histoire de l’éducation au Québec est extrêmement important. Les communautés religieuses sont vieillissantes et de moins en moins présentes dans les écoles. Il m’apparaissait important qu’on consigne cette information-là dans un ouvrage qui puisse servir pour elles, leur mémoire, et aussi pour la pérennité de cette histoire-là», a-t-elle souligné.

Lancer le fruit de son travail entre les murs de la Résidence Saint-Louis-de-France à Lévis est très porteur pour l’historienne qui a tenu un discours rempli d’émotion. De plus, ce lieu est le plus grand qui accueille encore les Sœurs à ce jour.
Sœur Alberte Piché a affirmé qu’«aujourd’hui, c’est un grand rêve qui se réalise» pour les Sœurs de la Charité de Saint-Louis.

Les plus lus

Donnez au suivant pour le Centre de pédiatrie sociale

De pair avec le Centre de pédiatrie sociale (CPS) de Lévis, l’entreprise Mode et marmaille a lancé dans sa boutique l’événement Donnez au suivant au profit du CPS de Lévis du 4 au 8 mars.

Des étudiants organisent une collecte de robes de bal

Pour une deuxième année consécutive, des étudiants de 3e année en Techniques de comptabilité et gestion du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) feront la collecte de robes de bal au profit de l’organisme Anges du bal.

La Ville s’allie aux organismes communautaires

Sur la table depuis 2016, la Ville a présenté la première Politique de développement social et communautaire pour une ville inclusive et solidaire, le 27 février dernier. Chapeautée par la conseillère de Bienville Amélie Landry, la Commission consultative de développement social et communautaire a fixé cinq axes importants sur lesquels travailler.

Skier pour les enfants du Centre de pédiatrie sociale

La première édition du Défi Ski au profit du Centre de pédiatrie sociale (CPS) de Lévis se tiendra le 16 mars, de 17h à 22h, sur les pistes du Centre de plein air. Les skieurs de tous les niveaux et de tous âges sont invités à s’inscrire à l’activité bénéfice seul ou en équipe avant le 14 mars.

Un repas à la maison grâce aux Popotes roulantes

Les popotes roulantes de Lévis et Saint-Lambert livrent 18 000 repas chaque année aux habitants du territoire. Mis à l’honneur jusqu’au 22 mars dans le cadre de la 14e Semaine québécoise des popotes roulantes, ce service vise à favoriser l’accessibilité à une alimentation de qualité à un coût modique.

Un défi au profit de la Fondation Jonction pour elle

La Traversée de Steven Blaney revient pour une 7e année consécutive. Les nageurs relèveront le défi de traverser le fleuve Saint-Laurent au profit de la Fondation Jonction pour elle qui recueille des fonds afin de financer une maison d’aide et d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants.

Campagne Centraide : montant record de plus de 15 M$

La campagne Centraide 2018 a permis à l’organisme d’amasser un montant record de 15 101 187 $.

Une campagne toujours aussi importante

La Société canadienne du cancer, section de Lévis, a annoncé, le 14 janvier, la nomination de Jimmy Jolicoeur (sur la photo) à titre de président d’honneur de la campagne des jours de la Jonquille 2019 dans la région.

Opération Enfant Soleil : 45 822 $ pour Chaudière-Appalaches

Dans le cadre de la tournée provinciale des hôpitaux, Opération Enfant Soleil a remis 2 800 $ au Centre de réadaptation en déficience physique, 5 000 $ au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l’autisme et 19 200 $ à l’Hôtel-Dieu de Lévis.