Christian-Pierre Côté. CRÉDIT : COURTOISIE

Alors que le volume monétaire échangé en 2017 dans le domaine immobilier commercial a été en baisse en Chaudière-Appalaches comparativement à 2016, Lévis est épargnée et son volume monétaire échangé a même été en hausse l’an dernier, selon le Bilan immobilier commercial 2017 de la firme CAPREA.

Dans cette étude réalisée dans les régions de l’est du Québec, Lévis obtient encore de bonnes notes. Comparativement à 2016, le volume monétaire échangé, incluant les ventes immobilières commerciales, industrielles, résidentielles et de terrains, a connu une hausse de 42 % dans la ville en 2017.

Également, selon l’étude, c’est à Lévis que s’est déroulé la vente la plus importante de la région, toutes catégories d’actifs confondues. La transaction de plus de 35 M$, survenue au Carrefour Saint-Romuald, s’est effectuée en novembre 2017. Il s’agit même de la vente la plus importante de l’est du Québec.

«Lévis est très attractive. Ça va bien au niveau résidentiel, la construction ainsi que la demande vont très bien. C’est également le cas au niveau commercial. Le Carrefour Saint-Romuald est complété. On a trouvé de la place pour tout le monde, et même plus encore. Reste qu’il n’y pas beaucoup de disponibilités de terrains. L’activité économique est intéressante et ça crée une pression sur la demande, à laquelle on a de la difficulté à répondre. Au niveau des terrains, il y a une bonne pression», a analysé Christian-Pierre Côté de CAPREA, une firme d’évaluateurs agréés en immobilier.

«Retour à la normale» pour la région

Cette bonne performance à Lévis n’a toutefois pas empêché la Chaudière-Appalaches de connaître une baisse du volume monétaire échangé en 2017. Comparativement à 2016 où cette donnée avait atteint plus de 202 M$, le volume monétaire échangé était de plus de 166 M$ l’an dernier, soit une diminution de 18 %. Mais le tout n’est pas alarmant selon Christian-Pierre Côté.

«En 2016, il y avait eu de très grosses transactions. Château Bellevue avait transigé deux des châteaux qui étaient en Chaudière-Appalaches. Ça faisait augmenter artificiellement le volume des ventes. Ce n’est pas un recul, mais un retour à la normale. 2016 a été une année exceptionnelle à ce niveau», a-t-il expliqué.

En effet, comparativement à 2016, le nombre de transactions a même augmenté de 5 % en 2017 dans la région, passant de 74 à 78. Également, le prix de vente médian est demeuré sensiblement le même.

Soulignons finalement que les plus importantes variations dans la région ont été constatées dans le résidentiel et le commercial, les transactions d’immeubles industriels et de terrains étant demeurées stables entre 2016 et 2017.

Les plus lus

CJMD compte 80 % d’auditeurs supplémentaires

L’an passé, la radio de Lévis CJMD 96,9 a vu arriver de nouvelles voix sur ses ondes, une nouvelle antenne se construire et le nombre d’auditeurs augmenter. En somme, 2017 a été une belle année, même s’il reste encore beaucoup de travail à faire selon l’équipe.

Nourcy suspend les activités de ses comptoirs et de son service traiteur

Le groupe Nourcy a annoncé, le 4 mai, que des difficultés financières forcent un arrêt temporaire de ses activités pour une de ses trois entreprises. Les activités des différents comptoirs, dont un est situé à Saint-Jean-Chrysostome, et du service traiteur sont ainsi suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Lévis, toujours un pôle immobilier

Alors que le volume monétaire échangé en 2017 dans le domaine immobilier commercial a été en baisse en Chaudière-Appalaches comparativement à 2016, Lévis est épargnée et son volume monétaire échangé a même été en hausse l’an dernier, selon le Bilan immobilier commercial 2017 de la firme CAPREA.

Davie : une publicité d'Irving Shipbuilding dégoûte la CSN

La parution d'une pleine page de publicité d'Irving Shipbuilding, ce matin dans un quotidien de Québec, vantant les retombées de 270 M$ de ses activités auprès d'entreprises québécoises a provoqué le courroux du Conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN.

Sirop d’érable : bilan décevant pour 2018

L’arrivée du beau temps signifie que la saison des sucres tire à sa fin. Après avoir connu une année extraordinaire en 2017, le bilan de saison de plusieurs acériculteurs est moins réjouissant cette année.

Pénurie de main-d’œuvre : la Ville crée un comité consultatif pour s’y attaquer

Comme promis par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, lors de la dernière campagne électorale municipale, son administration créera un comité consultatif pour s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre. Comme annoncée lors d’un point de presse le 10 mai, sa fondation sera officiellement entérinée lors du conseil municipal du 14 mai.

Les personnes décédées ou blessées au travail ne seront pas oubliées

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a tenu à souligner le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, qui aura lieu demain, via un communiqué de presse le 27 avril.

La force d’une marque selon Prevost

Employeur de plus de 950 travailleurs dans son usine de Sainte-Claire et son centre de service de Saint-Nicolas, en plus d’une centaine d’autres à son centre de distribution de pièces de Sainte-Foy, Prevost a su s’établir comme un fleuron québécois, en plus d’implanter sa marque sur le marché nord-américain depuis plus de 90 ans.

Développement PME étend son offre à l’international

Avec sa nouvelle offre de services internationale, l’organisme de soutien au développement technologique des PME manufacturières souhaite propulser les entreprises de la région à l’international. Le programme a été dévoilé lors d’un 5 à 7 dans ses bureaux le 30 avril, à l’Innoparc de Lévis.

BMW s’installe à Lévis

La concession lévisienne de BMW a été inaugurée, le 9 mai, par Bertrand Roberge, propriétaire et fondateur de la première concession de la marque à Québec, en présence de sa famille, ses soutiens, sa nouvelle équipe, de représentants de la Ville de Lévis et du président de BMW Canada, Hans Blesse, devant près de 450 invités.