Valérie Garneau du Groupe Garneau thanatologue représentera le Canada auprès de la FIAT. CRÉDIT : COURTOISIE

La directrice aux finances du Groupe Garneau thanatologue, Valérie Garneau a été sélectionnée à titre de déléguée de la Fédération internationale des associations de thanatologues (FIAT). Cette dernière représentera le Canada au sein de cette organisation internationale.

Selon Mme Garneau, la FIAT permet de discuter des rituels et des organisations différentes qui entourent les arrangements funéraires et l’accompagnement des personnes dans le deuil. Ainsi, cette table de partage permet d’échanger sur les forces de chacun des pays et de s’assurer d’une certaine façon de s’entendre sur cette cérémonie ancrée dans les différentes cultures du monde.

«J’ai toujours été intéressée par les pratiques des différents pays. On a nos forces au Canada, mais on a nos faiblesses aussi. C’est intéressant de se comparer avec les autres pays et de s’en inspirer», souligne Valérie Garneau. Pour elle, c’est une opportunité qui lui ouvrira probablement plusieurs portes sur différentes connaissances.

Du travail à faire au Canada

 Plusieurs questionnements occupent l’esprit de la directrice aux finances du Groupe Garneau à propos des pratiques canadiennes. «Ce que je trouve dommage au Canada, c’est qu’on ne laisse pas le temps aux proches des défunts de vivre leur deuil. On a deux semaines de congé et il faut retourner travailler, toutes les démarches doivent se dérouler rapidement. J’aimerais bien voir comment ça se fait dans les autres pays», déplore la nouvelle déléguée canadienne.

Mme Garneau sera appelée à participer à différentes rencontres virtuelles, mais à l’étranger également. La membre du Groupe Garneau n’écarte pas l’idée d’occuper un poste au conseil d’administration de la FIAT, mais elle aura besoin de se familiariser avec ses nouvelles fonctions avant d’aller plus loin.

Pour elle, l’objectif reste de faire avancer les démarches funéraires pour faciliter le deuil des proches du défunt qui ne sont, encore aujourd’hui, pas tout à fait adaptées. Le poste de déléguée canadienne est une opportunité d’avoir un impact plus grand sur les pratiques au pays.

«Chez nous, la religion a longuement été présente et quand on s’en est détaché, les rituels ont quitté avec elle. On a eu de la difficulté à s’ajuster et trouver autre chose. On commence de plus en plus à faire des cérémonies qui ressemblent aux défunts. D’autres pays, qui se sont aussi détachés de leur religion, ont réussi à ajuster leurs rituels reliés à la mort. C’est intéressant d’avoir l’opportunité de s’en inspirer et peut-être changer les choses», conclut Mme Garneau.

Les plus lus

Une microdistillerie à Lévis

La vague des microdistilleries qui frappe le Québec depuis quelques mois touche également Lévis. La Distillerie des Appalaches a lancé ses opérations dans le parc industriel de Lauzon.

District.Mao sur le devant de la scène

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Rinfret investit 12 M$ dans une nouvelle concession

D’ici la fin du mois de décembre prochain, le concessionnaire Rinfret Volkswagen déménagera du boulevard Guillaume-Couture à la rue des Moissons, dans un bâtiment flambant neuf présentement en construction, d’une surface totale de 52 000 pieds carrés.

Feu vert de Santé Canada pour l’usine de cannabis à Pintendre

Selon ce que rapporte Radio-Canada, l’entreprise Exflora a reçu l’approbation de Santé Canada pour son projet d’usine de cannabis dans le parc industriel de Pintendre.

Le Bunker de la science devant les dragons

L’entreprise lévisienne le Bunker de la science, qui offre des immersions scientifiques à ses clients depuis juillet 2017, a été de passage à la populaire émission télé Dans l’œil du dragon sur les ondes de Radio-Canada, le 1er mai dernier.

Maraudage industriel : Lévis s’excuse

La Ville de Lévis a transmis, le 8 avril dernier, une correspondance aux MRC de Chaudière-Appalaches, excluant celle de Lotbinière, s’excusant d’être intervenue auprès d’entreprises de la région pour les inviter à s’installer sur son territoire.

Les entrepreneurs d’ici récompensés aux Pléiades

La 18e édition du concours Les Pléiades – Prix d’excellence a rassemblé près de 760 acteurs de divers milieux socio-économiques de la grande région de la Chaudière-Appalaches, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 23 mai dernier. L’événement avait pour but de souligner les succès entrepreneuriaux des entreprises de la région.

Secteur de la Traverse : des commerçants bien aux faits de la situation

À la suite de l’annonce par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, du futur déploiement de la stratégie commerciale du secteur de la Traverse, des commerçants ont fait le point sur la situation du quartier qui a vu deux entreprises, le restaurant Barbacoa et la franchise Tim Hortons, fermer leurs portes dans les dernières semaines.

OSEntreprendre récompense les entrepreneurs de la région

Lors du gala régional, vingt prix ont été décernés aux lauréats, dont cinq de Lévis, qui se sont démarqués par la qualité de leur projet, leur sens de l’innovation et leur créativité. Des bourses totalisant près de 18 000 $ ont été remises aux élèves, étudiants et nouveaux entrepreneurs.

Hippo-Action prend de l’expansion

Bien établie depuis quelques années à Saint-Nicolas, la Clinique de réadaptation Hippo-Action étendra bientôt ses activités sur la Rive-Sud. Grâce à un investissement de 750 000 $, l’entreprise ouvrira, d’ici la fin de l’été, un deuxième point de service à Lévis, plus précisément dans l’arrondissement Desjardins.