Valérie Garneau du Groupe Garneau thanatologue représentera le Canada auprès de la FIAT. CRÉDIT : COURTOISIE

La directrice aux finances du Groupe Garneau thanatologue, Valérie Garneau a été sélectionnée à titre de déléguée de la Fédération internationale des associations de thanatologues (FIAT). Cette dernière représentera le Canada au sein de cette organisation internationale.

Selon Mme Garneau, la FIAT permet de discuter des rituels et des organisations différentes qui entourent les arrangements funéraires et l’accompagnement des personnes dans le deuil. Ainsi, cette table de partage permet d’échanger sur les forces de chacun des pays et de s’assurer d’une certaine façon de s’entendre sur cette cérémonie ancrée dans les différentes cultures du monde.

«J’ai toujours été intéressée par les pratiques des différents pays. On a nos forces au Canada, mais on a nos faiblesses aussi. C’est intéressant de se comparer avec les autres pays et de s’en inspirer», souligne Valérie Garneau. Pour elle, c’est une opportunité qui lui ouvrira probablement plusieurs portes sur différentes connaissances.

Du travail à faire au Canada

 Plusieurs questionnements occupent l’esprit de la directrice aux finances du Groupe Garneau à propos des pratiques canadiennes. «Ce que je trouve dommage au Canada, c’est qu’on ne laisse pas le temps aux proches des défunts de vivre leur deuil. On a deux semaines de congé et il faut retourner travailler, toutes les démarches doivent se dérouler rapidement. J’aimerais bien voir comment ça se fait dans les autres pays», déplore la nouvelle déléguée canadienne.

Mme Garneau sera appelée à participer à différentes rencontres virtuelles, mais à l’étranger également. La membre du Groupe Garneau n’écarte pas l’idée d’occuper un poste au conseil d’administration de la FIAT, mais elle aura besoin de se familiariser avec ses nouvelles fonctions avant d’aller plus loin.

Pour elle, l’objectif reste de faire avancer les démarches funéraires pour faciliter le deuil des proches du défunt qui ne sont, encore aujourd’hui, pas tout à fait adaptées. Le poste de déléguée canadienne est une opportunité d’avoir un impact plus grand sur les pratiques au pays.

«Chez nous, la religion a longuement été présente et quand on s’en est détaché, les rituels ont quitté avec elle. On a eu de la difficulté à s’ajuster et trouver autre chose. On commence de plus en plus à faire des cérémonies qui ressemblent aux défunts. D’autres pays, qui se sont aussi détachés de leur religion, ont réussi à ajuster leurs rituels reliés à la mort. C’est intéressant d’avoir l’opportunité de s’en inspirer et peut-être changer les choses», conclut Mme Garneau.

Les plus lus

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Attirer les travailleurs français avec une formule clé en main

La France et le Québec ont toujours ressemblé à deux cousins éloignés qui cherchent à mieux se connaître. Avec la pénurie de main-d’œuvre qui s’étend sur la Belle Province, l’immigration des travailleurs français fait partie des différentes pistes de solutions et l’organisme Objectif Québec! a décidé de miser là-dessus.

La quatrième révolution industrielle à nos portes

Louis Duhamel, conseiller stratégique chez Deloitte (sur la photo), a présenté une conférence nommée L’humain au cœur de la 4e révolution industrielle devant la Chambre de commerce de Lévis (CCL), le 19 février dernier. Par la suite, Stéphane Jean, vice-président vente et marketing chez Jobillico, Amira Boutouchent, cofondatrice et présidente directrice générale (PDG) de BRIDGR, et Bernard Trembla...

Excédents de 2,326 G$ pour Desjardins

C’est le 27 février que le Mouvement Desjardins a dévoilé ses résultats financiers pour l’année 2018. Le groupe financier coopératif basé à Lévis a notamment enregistré des excédents avant ristournes aux membres de 2,326 G$, une hausse de 175 M$ comparativement à 2017.

La Ville à la recherche de partenaires

La Ville de Lévis lance un appel d’offre de commandites auprès des entreprises qui désirent s’associer au projet du nouveau complexe aquatique multifonctionnel dont l’ouverture est prévue à l’automne 2019.

Le siège social de Creaform primé

Cecobois a récompensé 15 projets en bois d’exception, dont le siège social de Creaform à Lévis, à l’occasion de la sixième édition du gala des Prix d’excellence Cecobois, qui s’est tenue le 21 février au Palais Montcalm de Québec. Le bâtiment lévisien a reçu cet honneur dans la catégorie Design intérieur.

De nouveaux investissements dans la région pour Logisco

Le groupe immobilier Logisco a a annoncé, le 23 janvier, une série d’investissements totalisant 45 M$ à Québec et Lévis. Un des nouveaux projets du promoteur lévisien sortira de terre à Saint-Romuald.

Succès pour Un emploi en sol québécois et le Salon de l'emploi Lévis-Bellechasse

Tenue le 15 mars dans le cadre du Salon de l’emploi Lévis-Bellechasse (SELB), l’édition lévisienne d’Un emploi en sol québécois, organisée par la Chambre de commerce de Lévis (CCL), a connu un franc succès.

BMW Lévis change de propriétaire

Gad Bitton et Michael Serruya ont récemment signé une entente pour l’achat des concessionnaires BMW – Mini Ville de Québec et BMW – Lévis détenus par Bertrand Roberge. Le vice-président en poste, Jean-François Tremblay, demeurera au sein du consortium d’actionnaires.

Une initiative pour favoriser l’économie sociale

Un nouveau projet de commercialisation a été lancé, le 3 décembre, pour les entreprises d’économie sociale (EÉS) des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. L’agence de courtage en économie sociale vise à faire le lien entre l’offre en biens et services des EÉS et les besoins des grands acheteurs institutionnels et des entreprises.