Les entrepreneurs du secteur du tourisme doivent innover afin de recruter pour la saison estivale qui est à leurs portes. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En vue de la saison estivale, l’industrie du tourisme a lancé la campagne de recrutement Mon emploi en tourisme afin de combler les nombreux postes vacants auprès des entreprises des régions du Québec. Selon une estimation du ministère du Tourisme, au moins 720 postes seront à combler en Chaudière-Appalaches.

«On a cru bon de s’investir dans une démarche de sensibilisation afin d’expliquer aux gens les besoins de l’industrie du tourisme, mais aussi pour valoriser les emplois en tourisme», lance d’emblée Richard Moreau, directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Ce dernier souligne que les besoins criants sont surtout axés dans les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie. Même que quelques mesures extraordinaires ont été mises en place l’année dernière par certaines entreprises, notamment de fermer boutique le temps d’une semaine en haute saison afin de donner un peu de répit aux travailleurs.

«Chaudière-Appalaches est historiquement la région du Québec avec le plus bas taux de chômage et ça fait des années que ça dure. C’est certain que notre milieu est très impacté», affirme M. Moreau.

Dans ce contexte difficile, plusieurs solutions au problème de pénurie de main-d’œuvre ont été trouvées par le milieu touristique, relate le directeur général. Tout d’abord, l’adaptation d’un horaire de travail qui permet l’intégration de retraités ou semi-retraités dans ces entreprises, le recrutement de personnes issues de l’immigration, qui constituent déjà un bon groupe de travailleurs dans le milieu, et l’adaptation à la hausse des conditions de travail et des salaires.

Un creux démographique

 Selon le directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, cette pénurie s’explique par un creux démographique qui devrait se combler en 2023-2024.

«Il y a un creux dans le nombre d’élèves dans le domaine du tourisme. Ce n’est pas nécessairement relié à l’intérêt pour le milieu, mais plutôt au contexte démographique qui fait qu’il y a moins de jeunes, avance M. Moreau. Ce creux démographique arrive à un moment où l’économie touristique n’a jamais aussi bien roulé au Québec. Nous sommes dans une conjoncture qui fait en sorte que plusieurs entrepreneurs en arrachent.»

Aux yeux de Richard Moreau, il est certain que les emplois en tourisme sont intéressants pour les étudiants étant donné que plusieurs de ces postes offrent la possibilité d’un travail à temps partiel après la saison estivale.

Une industrie qui ne cesse de croître

 «L’industrie du tourisme mondiale est en plein essor. La Chaudière-Appalaches est dans une cinquième année de progression en termes d’achalandage et de revenus auprès des entreprises», souligne le directeur général. Au Québec, le tourisme représente 2,5 % du PIB.

Pour M. Moreau, il est évident que les infrastructures et les services entourant l’industrie du tourisme ont aussi un impact sur la qualité de vie des citoyens de la région. «Prenons les pistes cyclables à Lévis, par exemple. Elles ont été mises en place pour le tourisme, mais les citoyens en bénéficient également», mentionne-t-il.

L’industrie du tourisme est vitale au Québec et jouit du support marqué des gouvernements du Canada et du Québec.

«Au Québec, le tourisme représente 15,7 G$ et près de 400 000 emplois. On peut être fier de notre territoire. Les gouvernements comprennent de mieux en mieux la portée et tout le potentiel de l’industrie. C’est un milieu qui peut devenir très intéressant pour l’économie de notre pays. C’est pourquoi on veut valoriser ce type d’emploi», conclut le directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches.

Les plus lus

Un steakhouse à Saint-Romuald

Par voie de communiqué, le Groupe D Resto a annoncé, le 18 juin, l’ouverture au début de 2020 d’une quatrième succursale d'Entre-Côte Riverin, un steakhouse apportez votre vin, au Carrefour Saint-Romuald.

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Début des travaux pour les condos Le Reuleaux

La première pelletée de terre pour l’édifice de condominiums de prestige Le Reuleaux, un projet de 20 M$, a eu lieu, le 7 juin, dans le quartier Lévis pour inaugurer le début des travaux de construction.

Le prix Excell-Service Jean Coutu 2019 est remis à une pharmacie de Lévis

Marie-Claude Raymond, pharmacienne propriétaire affiliée à Jean Coutu, s’est distinguée lors de l’assemblée annuelle des pharmaciens propriétaires Jean Coutu, alors qu’on lui a remis le trophée Excell-Service.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Lettre ouverte de la CSN sur la Davie - Les libéraux doivent procéder rapidement

Voici une lettre ouverte de la présidente du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la CSN, Ann Gingras, portant sur la situation actuelle à la Davie.

Phase Sécur veut sécuriser les aînés

C’est avec une volonté d’améliorer la sécurité des aînés et de favoriser le travail des intervenants en résidence que Marc Paradis s’est lancé en affaires en 2017, en mettant sur pied un outil de pictogrammes universels. Son récent passage à l’émission télévisée Dans l’œil du dragon contribuera peut-être à donner, comme il l’espère, une plus grande visibilité à son entreprise Phase Sécur.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.