CRÉDIT:COURTOISIE

Un Lévisien a développé un procédé innovant qu’il compte mettre en œuvre dans dans son usine de recyclage, située à Laurierville, pour donner une seconde vie aux matières d’un pneu jusque-là non recyclables.

Les fibres de nylon et de polyester sont les seules composantes d’un pneu qui ne sont pas recyclées, contrairement au caoutchouc et à l’acier. Ces matières sont plutôt envoyées dans les cimenteries pour servir de combustible.

Ces fibres peuvent être vendues aux cimenteries pour être brûlées afin de produire de l’énergie. Les fabricants de ciment possèdent en effet des fourneaux qui chauffent à des températures très élevées, plus de 1 500 °C, et reçoivent des autorisations pour brûler certains résidus, explique Claude Béland, le président de Weded. 

Un nouveau débouché pour ces déchets

Parce que cette industrie a accès à d’autres déchets, il devient de moins en moins intéressant d’acheter ces fibres aux recycleurs de pneus, selon l’homme d’affaires. C’est parce qu’il anticipait de se retrouver avec ces matériaux sur les bras et de devoir payer pour s’en débarrasser que Claude Béland a cherché une solution. 

«Mélanger le polyester avec le nylon, c’est comme essayer de mélanger de l’huile avec de l’eau. Ça ne fonctionne pas», explique-t-il. Quant à l’idée de les faire fondre ensemble, l’entrepreneur précise que ce n’est pas non plus possible, car en faisant fondre l’un, l’autre brûle. Sans compter qu’on ne peut pas les séparer, ajoute-t-il.

D’une collaboration avec un spécialiste du plastique, Delta Gomma, est née l’idée de réduire ces fibres en granulés très fins, de les mélanger avec d’autres résidus plastiques comme la pellicule enveloppant les ballots de foin ou les retailles de couche jetées par les usines, puis les enrober afin d’obtenir des blocs. 

Ces pièces de construction pourront ensuite être assemblées et utilisées dans les structures des bâtiments industriels et commerciaux notamment pour faire des planchers. En attente du certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement, Claude Béland espère commencer la production cet été. 

Les plus lus

Un steakhouse à Saint-Romuald

Par voie de communiqué, le Groupe D Resto a annoncé, le 18 juin, l’ouverture au début de 2020 d’une quatrième succursale d'Entre-Côte Riverin, un steakhouse apportez votre vin, au Carrefour Saint-Romuald.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

Début des travaux pour les condos Le Reuleaux

La première pelletée de terre pour l’édifice de condominiums de prestige Le Reuleaux, un projet de 20 M$, a eu lieu, le 7 juin, dans le quartier Lévis pour inaugurer le début des travaux de construction.

Le prix Excell-Service Jean Coutu 2019 est remis à une pharmacie de Lévis

Marie-Claude Raymond, pharmacienne propriétaire affiliée à Jean Coutu, s’est distinguée lors de l’assemblée annuelle des pharmaciens propriétaires Jean Coutu, alors qu’on lui a remis le trophée Excell-Service.

Dans l'oeil du dragon : un passage payant pour une entreprise lévisienne

La participation de Trucker’s Barre à Dans l’œil du dragon le 5 juin a été couronnée de succès. En effet, l’entreprise de Saint-Étienne-de-Lauzon a séduit l’un des dragons de l’émission télévisée de Radio-Canada visant à encourager l’entrepreneuriat au Québec.

Fuite majeure de données personnelles chez Desjardins

Le 14 juin dernier, le Service de police de Laval (SPL) a fourni de l'information permettant au Mouvement Desjardins d'établir que les renseignements personnels de 2,9 M de membres ont été communiqués à des personnes à l'extérieur de l'organisation. La coopérative financière, dont le siège social est à Lévis, a dévoilé le tout lors d'une conférence de presse à Montréal, le 20 juin.

Exceldor regroupe ses activités avec Granny's

Par voie de communiqué, les coopératives Exceldor, dont le siège social est à Lévis, et Granny's, une entreprise manitobaine, ont annoncé, le 3 juillet, qu'elles regroupent l'ensemble de leurs opérations et de leurs membres dans le cadre d'une alliance menée par Exceldor.

Une place d’affaires à Lévis pour Umano Medical

L’entreprise originaire de L’Islet qui fabrique et développe des équipements médicaux à travers le monde, Umano Medical, a inauguré sa nouvelle place d’affaires à Lévis, le 19 juin.

Prévost souligne son 95e anniversaire en grand

L'entreprise Prévost, qui dispose d’un centre de pièces et de service à Saint-Nicolas, a souligné en grande pompe son 95e anniversaire de fondation le 15 juin, lors d'une journée dédiée aux employés et leurs familles à son usine de Sainte-Claire.