L'état des bâtiments et les terrains contrevient à la réglementation municipale. CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Si le propriétaire ne se conforme pas rapidement au jugement, la Ville sera autorisée à intervenir. Des infractions à plusieurs règlements municipaux avaient été constatées depuis plus de trois ans. Dans ces situations, le maire a rappelé que la Ville est déterminée à appliquer une tolérance zéro face à ces «problèmes majeurs pour la qualité de vie du voisinage».

«Depuis quelques années, la Ville de Lévis a entrepris des démarches rigoureuses auprès de certains propriétaires récalcitrants dont les bâtiments et les terrains sont mal entretenus et vont à l’encontre de la réglementation municipale. Dans le dossier du 281 rue Saint-Joseph, il s’agit d’un manque total de respect envers les citoyens qui occupent la zone concernée. Nous avons promis d’agir et aujourd’hui nous envoyons un signal clair : nous n’hésiterons pas à aller en Cour supérieure si d’autres situations semblables devaient se reproduire», a averti Gilles Lehouillier.

«C’est un propriétaire qui a acheté cette maison dans le but de la rénover. Malheureusement, il ne respecte pas nos règlements. Pas de demande de permis, ou quand il demande un permis, il ne respecte pas le permis qui lui est donné. L’autre élément, c’est que les travaux prennent du temps et ça traine en longueur. La cour est transformée en chantier perpétuel», a expliqué le premier citoyen de Lévis. D'autant, a-t-il rappelé la proximité de la propriété avec une garderie et l'école Saint-Joseph sans oublier qu'elle est à la vue des nombreux automobilistes empruntant la rue. 

Des travaux à effectuer

Dans le cadre du jugement rendu, le juge ordonne au défendeur de déposer les demandes de permis nécessaires, puis «de réaliser et de compléter les travaux autorisés par le ou les permis». En pratique, le propriétaire devra «démolir tous travaux, constructions ou parties de construction réalisés sans autorisation», ainsi qu’«entretenir l’herbe et la broussaille d’une hauteur supérieure à 20 centimètres et de retirer toutes les ferrailles, bois, pierres, briques, terre ou autres matériaux de construction», afin de «cesser de laisser dans un état de malpropreté ou de délabrement l’immeuble».

Si le propriétaire ne respectait pas les délais impartis, de 15 à 90 jours, pour réaliser les travaux correctifs afin de se conformer, le jugement permettra à la Ville de Lévis d'y réaliser des travaux d’entretien, de nettoyage et de démolition des constructions réalisées sans autorisation. Pour mener à bien son action, elle sera autorisée à «utiliser la force nécessaire» en se faisant accompagner par des agents de police.

Des cas exceptionnels

Gilles Lehouillier a finalement indiqué qu’il reste «quatre à cinq cas à régler», d’une moindre gravité, sur la douzaine d’ampleur variable traités par la Ville, notant que «dans l’ensemble la plupart des gens respectent la réglementation. Ce sont des cas exceptionnels». La Ville a précisé que ce n’est que lorsque les interventions des services d’urbanisme n’ont pas permis de résoudre les problèmes, que les recours devant les tribunaux supérieurs sont utilisés.

Les plus lus

Effondrement d'une partie de la toiture au Metro Plus de Saint-Étienne

Selon notre partenaire SPIL.ca, une partie de la toiture de l'épicerie Metro Plus de Saint-Étienne-de-Lauzon s'est effondrée vers 16h15 vendredi dernier.

Nouvelle tempête en vue sur le Grand Lévis

L'hiver n'a toujours pas dit son dernier mot. Une tempête frappera de nouveau le Québec demain et mercredi. Et les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon seront touchés.

Alcool au volant : un Lévisien arrêté deux fois dans la même nuit

Un Lévisien âgé de 47 ans a été arrêté deux fois par des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), dans la nuit de mardi à mercredi, après avoir conduit son véhicule avec les capacités affaiblies par l'alcool.

Le SPVL enquête sur la mort suspecte d'un quinquagénaire à Lauzon

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) mène présentement une enquête sur un accident qui aurait provoqué la mort d'un quinquagénaire à Lauzon hier soir.

Bris d'aqueduc à Saint-Jean-Chrysostome : interruption de l'alimentation en eau potable et fermeture du chemin Vanier

En raison d’un bris d’aqueduc sur le chemin Vanier à Saint-Jean-Chrysostome, la Ville de Lévis a dû interrompre l'alimentation en eau potable pour les résidents d'une partie de ce quartier. La municipalité a aussi dû fermer le chemin Vanier dans les deux directions, entre les rues Pierre-Beaumont et de la Bergerie.

Deux hommes arrêtés pour une possible fraude à Lévis

Avec l'assistance de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation, le 17 janvier, de deux individus pour une fraude de plus de 5 000 $. Il s’agit de Vincent Vaillancourt-Dubé (28 ans) et de Philippe Thibodeau (34 ans) de la compagnie Vecta Extermination, une entreprise basée sur la Rive-Sud de Montréal.

Tentative de vol qualifié à Saint-Rédempteur : le SPVL recherche un suspect

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a demandé l’aide de la population, le 18 février, afin d’identifier le suspect d’un vol qualifié survenu le 30 janvier dernier au dépanneur Couche-Tard du 2201 route des Rivières à Saint-Rédempteur.

Un dysfonctionnement de feux de circulation provoque un accident sur Guillaume-Couture

Trois personnes ont été blessées, en début d'après-midi hier, à la suite d'une collision à l'intersection du boulevard Guillaume-Couture et du chemin des Îles, dans le quartier Lévis. Avant l'accident, la circulation était perturbée à cet endroit en raison d'un dysfonctionnement des feux de circulation.

Trafic de stupéfiants : frappe de l'ENRCO dans la région

Les enquêteurs de l'Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) procèdent ce matin à une série de perquisitions dans la région de Québec, en lien avec le trafic de stupéfiants. Des perquisitions ont lieu à Lévis, Saint-Apollinaire et Québec. En tout, ce sont cinq endroits qui sont visés par les perquisitions, soit trois résidences et deux entrepôts.

Tempête : la Ville déclenche une opération déneigement et annule des activités

En vue de la tempête hivernale qui s'abattra sur la région dans les prochaines heures, la Ville de Lévis a pris plusieurs décisions pour faire face aux importantes précipitations annoncées.