Une présentation de
Société • Communauté • Santé
L'ADOberge reçoit des aspirants policiers américains
Publié le 11 août 2017 13h12

Pour une deuxième année, L'ADOberge de Saint-Jean-Chrysostome a reçu d'aspirants policiers de la Southern Mississippi University dans le cadre d'un échange avec le programme de technique policière du Campus Notre-Dame-de-Foy (CNDF). Ils étaient sept étudiants, âgés de 18 à 38 ans, à participer au programme cette année.

Par Louis-Phillipe Samson
lpsamson@journaldelevis.com


L'activité à L'ADOberge visait à faire un connaître un milieu de vie différent pour les jeunes en difficulté. «Nous voulons leur montrer une alternative avant les centres jeunesse», a annoncé le Président de L'ADOberge et professeur responsable du programme au CNDF, Alain Gelly. 


Cette visite était l'une des dernières de l'échange. Les étudiants américains ont visité au courant de la semaine le Palais de justice, l'Assemblée nationale, la police des plaines d'Abraham et le Consulat général des États-Unis de Québec. Les visiteurs ont pu vivre un matin typique à L'ADOberge alors qu'on a suivi la routine habituelle puis en servant des crêpes à tout le monde.


«La visite de L'ADOberge leur permet de voir une alternative qui est offerte aux jeunes pour devenir un bon citoyen. Ils peuvent constater à quel point le système québécois vise la réhabilitation des criminels en citoyens productifs contrairement à la répression qui peut être plus visée aux États-Unis», a poursuivi M. Gelly.


Le programme d'échange fonctionne depuis plus de 20 ans et pour une deuxième visite de L'ADOberge, M. Gelly n'hésite pas à dire qu'il s'agit d'un succès et que l'activité est appréciée des aspirants policiers américains. «Elle permet de faire un lien entre tous les services offerts pour aider les jeunes à devenir des citoyens responsables», a-t-il ajouté.


Des observations bénéfiques


Deux étudiants de la Southern Mississippi University ont livré des discours semblables sur la vision canadienne et québécoise envers le système de justice. Ils y voient tous les deux, avec L'ADOberge, un service bénéfique à long terme.


«L'ADOberge semble être un bon endroit et une belle communauté pour aider les jeunes dans le besoin. Cet échange nous aide à comprendre la réalité du système canadien» a constaté l'étudiante Ashley Burns, 19 ans, qui vise une carrière au sein de la police scientifique.


«C'est un excellent endroit, il y a plusieurs activités pour aider les jeunes à aller dans la bonne direction dans la vie, a remarqué William Washington, 38 ans, un aspirant officier de police. Cette expérience me sera bénéfique, car je pourrai plus prendre en considération le passé de cette personne. Je ne baserai pas mon jugement seulement sur le geste répréhensible qui a été posé, mais aussi sur ce qui a pu mener à ce geste.»

Événements & divertissement
Recevez notre bulletin
Recevez toutes nos nouveautés automatiquement. Nouvelles, concours, coupons rabais, alertes...

Abonnez-vous ici
Devenez bénévole
Le bénévolat... Une précieuse ressource !
Offre d'emplois, services offerts,
nouvelles et bien plus...

Venez nous rencontrer