Marie-France Roy, Anik Cadieux et Josée Veilleux forment la 44e équipe sur une centaine de la première édition du trek Rose Trip.

Du 31 octobre au 5 novembre, la Lévisienne Marie-France Roy et ses deux acolytes, Anik Cadieux et Josée Veilleux, prendront d’assaut le désert de la région de Merzouga, au Maroc, à l’occasion de la toute première édition du trek Rose Trip. Tout au long de ce rallye d’orientation 100 % féminin, les trois femmes ont bien l’intention de se démarquer et de rapporter le trophée de la victoire au Québec.

Ensemble, elles forment les Keybecwise, la 44e équipe sur une centaine de cette randonnée pédestre à caractère solidaire mise sur pied en collaboration avec l’organisateur d’événements Desertours. 

Ce sont près d’une vingtaine de kilomètres que devront parcourir quotidiennement les participantes, avec pour seuls outils une boussole et un roadbook marquant les points de passage obligatoires de leur journée. Ce n’est pas le temps qui déterminera leur performance, mais plutôt la distance qu’elles auront parcouru pour compléter leur tracé. 

«C’est vraiment un temps d’arrêt pour se concentrer sur soi-même. En même temps, on fait d’une pierre deux coups, parce qu’on supporte des causes», a exprimé Marie-France Roy. 

Ces causes, ce sont l’association française Cancer du sein, parlons-en!, qui travaille à sensibiliser les femmes quant à l’importance du dépistage, ainsi que l’association Enfants du Désert, pour qui apprendre à lire, écrire et compter devrait être un droit pour tous. 

Implication

C’est en février de cette année que Josée Veilleux, qui se qualifie comme aventurière, a eu vent de la tenue de ce tout nouveau trek dans le désert marocain. «Je suis une passionnée de voyages et de randonnées en montagne. Donc, quand j’ai vu passer cette publication du magazine Espaces sur Facebook, j’ai dit : “Wow! Quelle belle aventure! Quelles copines assez folles vont vouloir embarquer avec moi?”», s’est-elle remémorée. 
Moins d’une semaine après qu’elle ait lancé à son tour l’invitation sur son profil personnel, se joignaient à son équipe Marie-France et Anik. 

Entre leurs obligations personnelles et professionnelles, ces mères de famille âgées de 40 à 42 ans se préparent maintenant physiquement et psychologiquement à leur défi. «J’ai été suivre un cours de secourisme en milieu sauvage et régions éloignées. Marie-France et moi allons aussi suivre un cours de boussoles et GPS au Parc régional du Massif du Sud», a fait savoir Josée. Une randonnée d’équipe est également à l’horaire pour évaluer et synchroniser le niveau de chacune. 

Solidarité

Question d’amasser les fonds nécessaires à leur participation, toutes contribuent à leur façon. Alors qu’Anik étiquette des bouteilles d’eau au nom des Keybecwise, Marie-France prépare des collations qu’elle vend par la suite à ses collègues. Josée vend elle aussi des rafraîchissements à son travail. 

«Ça fait aussi partie de l’héritage qu’on va laisser à nos enfants. De nous voir aussi impliquées dans ce trip, ça les motive eux aussi à accomplir leurs propres projets. Ça leur montre aussi que nous ne sommes pas juste une maman, mais qu’on est une femme et un être humain à part entière», a exprimé la Lévisienne. 

Ces actions demeurent néanmoins insuffisantes pour couvrir les frais liés à leur expédition. C’est pourquoi, en plus de leurs quatre partenaires actuels, elles recherchent de nouveaux donateurs. Tout au long de leur trek, elles souhaitent les mettre fièrement en évidence sur leurs vêtements de randonnée. «S’il y a une image que je veux projeter là-bas, c’est le fait qu’au Québec, on est solidaires», a laissé entendre Marie-France. 

Pour plus d’information sur la campagne de financement menée par les Keybecwise, visitez le www.gofundme.com/trekrosetrip-leskeybecwise, ainsi que leur page Facebook officielle. 

Les plus lus

Procédure de fermeture des écoles de la CSDN : une décision qui se prend tôt le matin

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a dû fermer à de nombreuses reprises ces établissements cet hiver en raison des difficiles conditions climatiques. Mais qu'est-ce qui motive ou pas la fermeture des écoles? Voici un résumé des points qui motivent une telle décision.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 février 2019

Un résident très connu de Pintendre et bon joueur de hockey a échangé avec ses idoles de jeunesse. Stéphan Dupont, animateur de radio à Énergie, a rencontré les frères Hanson lors du Tournoi pee-wee de Québec (1re photo).

L’ensemble des traitements contre le cancer disponibles à Lévis

En Chaudière-Appalaches, les patients atteints de cancer pourront désormais être pris en charge à Lévis sans avoir à se rendre à Québec, grâce au nouveau Centre régional intégré de cancérologie (CRIC) situé à l’Hôtel-Dieu.

150 ans pour le Régiment de la Chaudière

2019 est une année importante pour le Régiment de la Chaudière puisque l’unité de réserve qui rassemble des soldats de Lévis, la Beauce, Québec et du Lac-Mégantic fête son 150e anniversaire. Dans le cadre de ses festivités, le Régiment tiendra un souper en l’honneur des anciens et anciennes, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 6 avril prochain.

Fermeture de trois garderies lévisiennes : deux établissements pourraient rester ouverts

Deux des trois garderies lévisiennes qui doivent fermer leurs portes ce vendredi, La boîte à magie de Saint-Romuald et La boîte à câlins de Charny, pourraient rester ouvertes, au grand soulagement des parents des enfants qui fréquentent les trois établissements.

Une adolescente qui fait une différence

Adolescente impliquée dans de nombreuses causes, la Lévisienne Daphnée Gagnon-Beaulé multiplie les bonnes actions pour faire de notre planète un monde meilleur. Récemment, la jeune femme de 16 ans a mis sur pied une pétition demandant que les déversements d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent cessent. Une initiative qui a dépassé les frontières de la province.

Estelle Breton et son plus grand combat

Estelle Breton est une Lévisienne âgée de 40 ans et mère de quatre enfants. Lors de sa dernière grossesse, les médecins ont constaté qu’elle était frappée d’une récidive d’un cancer de la peau vieux de trois ans. Aujourd’hui, quatre enfants dans les bras, elle doit se battre pour sa vie et peine à trouver de l’aide pour assurer les tâches du quotidien.

Près de 1 200 bâtiments de «grande valeur patrimoniale»

Ces derniers mois, l’audition en appel de plusieurs demandes de démolition visant des maisons à caractère patrimonial devant le conseil municipal a soulevé des questionnements parmi les citoyens du territoire sur la valeur de ces bâtiments. Explications sur la classification utilisée par la Ville de Lévis.