CRÉDIT : COURTOISIE - APTS

Afin de dénoncer «le refus de négocier du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA)» et demander une reprise des négociations, des techniciens et des professionnels membres de l'Association du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont effectué une «opération citrouille» au siège social de l'établissement à Sainte-Marie, le 31 octobre.

Dans un décor «Halloweenesque», des membres du syndicat ont déposé des citrouilles portant une mention des matières qui restaient à régler et une lettre à l’attention de Daniel Paré, président-directeur général du CISSS-CA.

«Ça fait quatre ans qu’on nous presse le citron avec la réforme, les fusions et les compressions budgétaires. Personne ne nous écoute, ni le ministre pendant des années, ni les fonctionnaires, ni le CISSS. Et ce dernier refuse toujours de négocier les aspects locaux de notre convention. Nos gens veulent négocier, ils veulent qu’on les écoute enfin», a lancé Jean-François Travers, représentant national de l'APTS en Chaudière-Appalaches.

Ce dernier déplore que le CISSS-CA se «retranche derrière une pirouette légale pour justifier son refus de négocier», un «raisonnement qui ne tient pas la route».

«Rien dans la loi n’empêche les parties de continuer à négocier. L’échéance légale signale seulement le moment à partir duquel l’employeur peut demander la médiation. Et il y a place aux négociations tant que cette médiation n’est pas commencée. Pour nous, c’est clair, l’argument de la date butoir n’est qu’un faux prétexte. La preuve : plusieurs centres intégrés s’étaient engagés à tenir des séances de négociation après cette date, dont le nôtre», a soutenu M. Travers, qui se demande si ces instances se «sont concertés» ou s'ils ont «reçu une directive venue d'en haut».

«Réelle volonté» du CISSS

Pour sa part, le CISSS-CA avait un autre point de vue que celui partagé par l'APTS.

«Nous avons une réelle volonté de nous entendre avec nos partenaires syndicaux. Depuis les 18 derniers mois, nous avons négocié dans l'objectif d'arriver à une entente. Il est maintenant temps de prendre un temps d'arrêt pour envisager une nouvelle approche. Nous avons convenu d'une entente avec les trois autres syndicats de notre organisation et souhaitons une même conclusion avec l'APTS», a déclaré Daniel Paré.

Notons finalement que l'APTS a remis les citrouilles utilisées dans le cadre de son moyen de pression à un comptoir alimentaire de Lévis pour en faire de la transformation alimentaire.

Les plus lus

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Week-end festif à Lévis

En plus de pouvoir profiter d’une belle fin de semaine côté température grâce à la bonté de Dame nature, les Lévisiens ont pu célébrer l’arrivée prochaine de l’été lors de nombreuses activités, le week-end dernier.

Ouverture ce week-end de la Grande plée Bleue

La Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, que la Grande plée Bleue ouvrira ses portes dès ce samedi.

Des patients hébergés à proximité de l’Hôtel-Dieu dès 2020

La construction d’une hôtellerie hospitalière sur la rue Wolfe à Lévis a commencé début juin. Les trente chambres devraient accueillir leurs premiers locataires, des patients suivis en radiothérapie ou d’autres traitements répétés qui impliquent des déplacements fréquents, en février ou mars prochain.

Le coup de feu du Régiment de la Chaudière

Le 6 juin 1944, 150 000 soldats alliés débarquaient sur les plages de Normandie afin de libérer l’Europe du joug nazi, dont près de 900 membres du Régiment de la Chaudière. 75 ans plus tard, le régiment basé à Lévis commémore sa participation à cet événement historique. Deux de ses membres ont bien voulu partager au Journal la petite histoire des exploits de la seule unité canadienne-française aya...