Troisième lien, Davie, Village en Arts, Anacolor et Surface, l’actualité n’a pas pris de vacances en juillet dernier.

Un sondage en faveur du troisième lien

78 % de la population de Québec et de Lévis se sont montrées en faveur d’un troisième lien routier entre les deux rives, selon un sondage mené entre le 12 et le 17 juin et dévoilé par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dont les résultats avaient été présentés dans l’édition du 3 juillet (1re photo - CRÉDIT : ARCHIVES).

Le sondage a été mené auprès de 1 000 résidents de Québec et 602 résidents de Lévis par entrevue téléphonique et sur le Web, avec une marge d’erreur maximale de 2,4 %. À Lévis, 90 % de la population s’était dit en accord avec le projet de construction d’un troisième lien routier. Cette proportion diminuait à 76 % pour la population de Québec. Les arrondissements des Rivières (84 %) et de Beauport (86 %) s’étaient montrés le plus en accord avec le projet.

188 M$ pour la Davie
6 juillet

Un financement de 188 M$ a été accordé au Chantier Davie dans le cadre du Plan économique du Québec de mars 2018, annonçait le gouvernement du Québec.

De plus, les banques JP Morgan et Anchorage Capital ont permis au Chantier Davie de refinancer 300 M$ sur la dette de l’Astérix à des taux très avantageux depuis un an et demi. Ces économies devaient permettre au chantier de réinvestir cet argent dans la modernisation de ses installations.

Village en Arts change de main
6 au 8 juillet

C’était la 21e édition de Village en Arts (3e photo - CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES) de Saint-Nicolas organisée par le comité à l’origine de l’événement devenu une véritable tradition dans l’agenda culturel lévisien. Après deux décennies, il était temps pour les membres de l’organisation de tourner la page et de passer le flambeau à leur successeur, l’Espace culturel du Quartier qui avait manifesté son intérêt à poursuivre l’événement.
La nouvelle équipe a dit souhaiter conserver la formule actuelle et définira sa propre couleur.

«Comme c’est un événement en très bonne santé et qu’il attire encore beaucoup de visiteurs, on veut garder la formule symposium d’arts visuels, tout en apportant des changements éventuels à certains niveaux, mais qui n’ont pas encore été décidés», avait déclaré Florence Guay-Picard, responsable des événements et des communications à l’Espace culturel du Quartier.

Anacolor à Saint-Lambert-de-Lauzon
16 juillet

Comme l’avaient laissé entendre certaines rumeurs dans les semaines précédentes à l’annonce, l’entreprise Anacolor déménagera ses pénates dans le parc industriel de Saint-Lambert-de-Lauzon. La municipalité beauceronne a confirmé la nouvelle, par voie de communiqué, après plusieurs mois de discussion.

Le 14 juin dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé qu’il accordait un prêt de 9 M$ à Anacolor pour qu’elle déménage ses activités de Cap-Rouge sur la Rive-Sud. C’est en raison de demandes de résidents de Cap-Rouge, se disant incommodés par des émanations de l’usine d’Anacolor depuis plusieurs années, que cette solution a été mise sur pied.

Plein les yeux avec Surface
19 au 21 juillet

Sous un clair ciel d’été, les artistes de la relève du spectacle Surface, présenté par la Ville de Lévis, ont dansé, joué et chanté avec une énergie débordante et beaucoup de cœur (2e photo - CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES). Du rock, de la chanson, du jazz manouche, de la pop et bien plus encore, avec de la danse et du cirque, pour le plus grand plaisir des familles venues assister au spectacle.

Si la vue sur Québec et le Château Frontenac ont offert aux 16 artistes un décor d’une grande beauté, la scénographie, l’éclairage et la mise en scène ont complété remarquablement le tableau. Le travail réalisé sur les lumières était du plus bel effet, offrant un flamboyant écrin aux prestations.

Les plus lus

Le zéro déchet gagne Lévis

Programme d’accompagnement mené par la ville, groupes Facebook, épicerie en vrac et commerçants qui proposent à leurs clients d’apporter leurs propres plats, les pratiques évoluent en même temps que la conscience environnementale se développe.

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

Un jeune infirmier en stage à Haïti

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

50 ans pour le Cégep de Lévis-Lauzon

Fondé le 7 mai 1969, le Cégep de Lévis-Lauzon a diplômé près de 34 000 étudiants. Cette année, l’institution fête ses 50 ans et l’organisation souhaite inviter étudiants, membres du personnel, diplômés et citoyens à venir célébrer le passé, mais aussi l’avenir.

Le savoir-faire étudiant au service des organismes

Des étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon ont présenté à cinq organismes de la région les résultats d’un travail d’enquête statistique grandeur nature destiné à alimenter leurs stratégies de développement. Ce projet résulte d’une collaboration entre des enseignants, ces organisations et une entreprise spécialisée dans l’évaluation de projet.

Deux bébés du 1er janvier à Lévis

Le premier bébé de l’année né à l’Hôtel-Dieu de Lévis est originaire de Saint-Apollinaire. Mélissa Rivard et Olivier Chouinard ont accueilli le petit Valentin, le 1er janvier à 3h53. Le même jour à 21h, un deuxième bébé a pointé le bout de son nez. Nathan (sur la photo) fait le bonheur de ses parents, Cindy Lévesque et Samuel Maltais, qui résident à Lévis.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 9 janvier 2019

En ce début de nouvelle année, je poursuis mes souhaits que je tiens à offrir à des personnalités de la région.

Le numérique au cœur de l’apprentissage

Depuis 10 ans, l’école secondaire privée Marcelle-Mallet intègre les nouvelles technologies dans l’apprentissage des élèves. Plus qu’un outil, le numérique est devenu une pédagogie. Reconnaissance de ces pratiques, la certification Apple a été accordée à l’établissement pour la seconde fois.

Une école reconnaissante

Afin de souligner l’implication au profit de l’École Charles-Rodrigue de l’équipe Pelletier Dessercom lors du Grand défi Pierre Lavoie au cours des dernières années, des membres du personnel de l’établissement primaire du quartier Lévis ont remis, le 27 novembre, une plaque à Yvan Pelletier, l’un des dirigeants de Pelletier Déco Surfaces.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 2 janvier 2019

Cette semaine, je poursuis mes souhaits que je désire offrir à des personnalités de la région.