Roxane Blanchet, porte-parole du comité organisateur Engagez-vous pour le communautaire de Chaudière-Appalaches qui regroupe des d’organismes de la région.

Des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches ont participé à la manifestation qui se tenait à Québec, ce 20 février, dans le cadre de la Journée mondiale pour la justice sociale. Aux côtés des groupes syndicaux, écologistes et étudiants de la Capitale-Nationale, ils ont réclamé un budget pour la justice et l’équité sociale.

À la veille du budget provincial, les organismes en action communautaire autonome de Chaudière-Appalaches ont uni leurs voix à celles d’autres organismes de la province pour demander un réinvestissement dans les services publics, les programmes sociaux et le communautaire, des conditions de travail décentes avec un salaire horaire minimum de 15 $, la rémunération des stages, des mesures majeures contre les changements climatiques et la lutte contre toute forme de discrimination.

«On est plusieurs à s’inquiéter des intentions du gouvernement Legault d’aller de l’avant avec de nouvelles compressions au niveau de plusieurs ministères, alors qu’il nage dans les surplus, a souligné Roxane Blanchet, porte-parole du comité organisateur Engagez-vous pour le communautaire de Chaudière-Appalaches qui regroupe une dizaine d’organismes en action communautaire autonome de la région. Ce qu’on constate sur le terrain, c’est que les besoins sont criants. Après des années d’austérité, ce dont on a besoin, c’est d’un réinvestissement significatif dans nos services publics et nos programmes sociaux.»

Transformation sociale, équité ou encore respect des droits humains font partie des composantes de la justice sociale. Les organismes qui œuvrent en ce sens interviennent dans la lutte contre la pauvreté, contre les violences conjugales, en matière de logement, pour soutenir les jeunes, défendre les personnes assistées socialement et d’autres enjeux.

«Depuis des années, on connait une situation de sous financement. Avec le dernier budget, il y a eu des bonnes nouvelles. Mais c’est très peu par rapport à ce qui était demandé. La campagne Engagez-vous pour le communautaire demandait 475 M$ pour l’ensemble des groupes d’action communautaire autonome. On estime qu’on a reçu le dixième de ce montant. C’est clairement insuffisant», a ajouté Roxane Blanchet.

En plus du financement des organismes, ce sont les besoins en investissements dans les services publics et les programmes sociaux qui sont mis de l’avant. «L’action communautaire autonome est complémentaire. On ne peut pas pallier les compressions que sont en train de vivre l’ensemble (des services publics)», a rappelé la coordonnatrice.

L’action communautaire autonome

Adoptée en 2001 la politique gouvernementale L’action communautaire : une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec a défini l’action communautaire autonome selon huit critères.

Les organismes d’action communautaire sont à but non lucratif, enracinés dans la communauté, entretiennent une vie associative et démocratique et sont libres de déterminer leur mission, leurs approches, leurs pratiques et leurs orientations.

 S’ajoutent quatre critères à la définition des organismes d’action communautaire autonome (ACA) :
- avoir été constitué à l’initiative des gens de la communauté;
- poursuivre une mission sociale qui lui soit propre et qui favorise la transformation sociale;
- faire preuve de pratiques citoyennes et d’approches larges, axées sur la globalité de la problématique abordée;
- être dirigé par un conseil d’administration indépendant du réseau public.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.

Une simulation de camp de réfugiés au Cégep de Lévis-Lauzon

Afin de sensibiliser les étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) à la réalité des personnes réfugiées, une simulation de migration forcée s’est déroulée le 18 avril avec plus d’une centaine de cégépiens.

Cégep de Lévis-Lauzon : une bibliothèque flambant neuve

Le Carrefour de l’information du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) accueille de nouveau les étudiants. Deux années de rénovation et 6,1 M$ d’investissement ont été nécessaires pour moderniser complètement l’espace de travail. La bibliothèque a été officiellement inaugurée le 15 mai.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 1er mai 2019

Marc Picard, notre député des Chutes-de-la-Chaudière et vice-président de l’Assemblée nationale, s’est dernièrement adressé aux membres de l’Assemblée nationale pour souligner le 25e anniversaire de l’Orchestre d’harmonie des Chutes. Il a profité de cet anniversaire pour féliciter le chef André Lévesque ainsi que tous les membres de l’ensemble musical pour leur contribution exceptionnelle. André e...