Pour sa campagne de financement au profit de la UNCHR, Daphnée a reçu un certificat de la part de cette agence des Nations unies. CRÉDIT : COURTOISIE

Adolescente impliquée dans de nombreuses causes, la Lévisienne Daphnée Gagnon-Beaulé multiplie les bonnes actions pour faire de notre planète un monde meilleur. Récemment, la jeune femme de 16 ans a mis sur pied une pétition demandant que les déversements d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent cessent. Une initiative qui a dépassé les frontières de la province.

«Je suis impliquée dans le comité environnement de mon école, Pointe-Lévy, et je surveille l’actualité environnementale. J’ai été touchée par le nouveau déversement d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, effectué récemment par la Ville de Québec. Comme d’autres jeunes le font ailleurs sur la planète, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. La pétition est un beau moyen de dire que je ne suis pas toute seule à penser qu’il faut changer les choses», explique d’emblée l’élève de secondaire 5 au Programme d’éducation intermédiaire (PEI).

Avec son action sur Care2, Daphnée demande au gouvernement provincial d’adopter des «lois strictes» pour protéger le fleuve Saint-Laurent contre les déversements d’eaux usées afin de s’assurer de la qualité de l’eau. 

Si la question des déversements d’eaux usées dans le fleuve a fait couler beaucoup d’encre au cours des dernières années, la démarche de l’adolescente lévisienne a pris des couleurs internationales. Parmi les 165 signataires actuels de la pétition, plusieurs d’entre eux vivent à l’extérieur du Canada.

«Ce que j’aime, c’est qu’il y a des signataires de partout, notamment de la Thaïlande, de l’Uruguay de la Suède et de la Finlande. Je ne m’attendais pas qu’elle ait une portée internationale. Même si je n’ai pas beaucoup de signatures, j’aime cela parce que la pétition démontre que la protection de l’eau est un enjeu qui préoccupe des gens de partout sur la planète», se réjouit Daphnée.

Le cœur sur la main

Désireuse de faire une différence, la jeune Lévisienne s’est aussi démarquée dans les derniers mois grâce à son projet personnel, une exigence pédagogique à la fin du PEI. À cette occasion, Daphnée a créé une campagne de financement pour récolter des sous au profit du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNCHR).

Grâce notamment au sociofinancement et un dîner hot-dogs à son école, la résidente de Saint-Romuald a pu récolter 2 400 $. Une somme qui permettra au Haut Commissariat de construire des puits d’eau dans des camps de réfugiés. Son projet personnel a même permis à Daphnée de donner un coup de main au Comptoir alimentaire Le Grenier puisqu’elle leur a remis les surplus alimentaires de son dîner hot-dogs.

Questionnée sur ce qui la pousse à en faire autant, l’adolescente se tourne immédiatement vers ses parents.

«Ça vient surtout de mes parents. Chez nous, l’environnement, c’est essentiel. Également, l’importance de donner aux autres a toujours été présente dans ma famille. Quand j’étais petite, nous recevions des catalogues de l’UNICEF pour donner des cadeaux à des réfugiés et mes parents y participaient», partage-t-elle.

Poursuivre l’implication

Et Daphnée n’entend pas arrêter ses actions afin de faire une différence. Avec ses collègues du comité environnement de l’École Pointe-Lévy, elle travaillera activement et participera au Sommet jeunesse sur les changements climatiques 2019, un événement que son école accueillera à la mi-mai. Le sommet proposera notamment des conférences de Xiuhtezcatl Martinez, un jeune activiste américain, et Dominic Champagne à des élèves du secondaire de partout au Québec.

«Pour l’avenir, j’ai plein de projets d’implication au niveau de l’environnement. Faire des petits gestes au quotidien c’est important, mais la situation environnementale de la planète est critique. Il faut faire plus et à plus grande échelle. Il ne nous reste plus tant de temps que ça pour faire changer les choses drastiquement», conclut l’adolescente lévisienne.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Les piscines extérieures seront chauffées à Lévis

Les onze bassins extérieurs du territoire seront chauffés dès le début de la saison estivale prochaine. Un investissement de 150 000 $ permettra de procéder à la réfection des installations des piscines extérieures.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Bilan des inondations : une quinzaine de résidences évacuées à Lévis

Les inondations sur le territoire pendant le congé pascal ont nécessité l’évacuation de 17 personnes, dont 10 ont reçu une aide de la Croix-Rouge. Plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur le terrain. Certaines étaient déployées en soutien dans les municipalités environnantes.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.

Une simulation de camp de réfugiés au Cégep de Lévis-Lauzon

Afin de sensibiliser les étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) à la réalité des personnes réfugiées, une simulation de migration forcée s’est déroulée le 18 avril avec plus d’une centaine de cégépiens.