Laurent Robitaille-Lainesse est un Lévisien passionné par le développement de communautés de pays défavorisés. Celui-ci quittera pour Madagascar pour les quatre prochains mois, le 20 mars prochain. CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis déjà quelques années, le Lévisien Laurent Robitaille-Lainesse vit son rêve : œuvrer au sein d’organisations qui travaillent au développement de communautés de pays moins favorisés.

«C’est vraiment intéressant. À l’école, on demeure dans le domaine théorique alors que lors de stages ou d’expériences en développement international, nous avons les deux pieds sur le terrain. Ce qui m’enrichit beaucoup, c’est le contact avec les gens là-bas. En premier lieu, on pense qu’on y va pour les aider, mais on se rend compte qu’ils ont leur manière de faire ainsi qu’ils sont compétents et uniques. Ils sont plein de ressources», partage le jeune homme de 25 ans.

C’est en 2004 que l’idée de travailler dans le milieu du développement international a commencé à germer dans la tête de Laurent Robitaille-Lainesse. Touché par les conséquences désastreuses du tsunami du 26 décembre 2004 dans l’océan Indien, le Lévisien s’est dit qu’il pourrait aider des communautés d’ailleurs lorsqu’il serait plus grand.

Après un voyage d’immersion culturelle au Costa Rica alors qu’il était au secondaire et un stage de deux mois d’initiation à la coopération internationale au Sénégal lors de son baccalauréat en géographie, Laurent Robitaille-Lainesse s’est orienté vers un certificat en coopération internationale et une maîtrise en gestion du développement international et de l’action humanitaire.

Faire une différence

En parallèle de ses études visant à «lui donner les outils» pour œuvrer en développement international, le Lévisien a eu l’occasion de poursuivre 0ses implications à l’étranger. Après un nouveau séjour au Sénégal où il a pu être responsable logistique des stages, Laurent Robitaille-Lainesse s’est envolé vers Madagascar, un pays africain sur une île de l’océan Indien.

En 2017 et en 2018, lors de deux séjours, il a passé près d’un an dans ce pays. À titre de responsable de groupe pour Québec sans frontières et par la suite comme coopérant volontaire, Laurent Robitaille-Lainesse a, entre autres, conseillé des Malgaches pour le développement d’une campagne de sociofinancement permettant de construire un bassin de pisciculture, instrument utile en région montagneuse pour diversifier l’alimentation. 

De plus, il a été un appui administratif pour un nouveau centre de formation professionnel (CFP) sur l’île, une institution permettant de ramener à l’école de jeunes décrocheurs de 16 à 20 ans. 

Le 20 mars, le Lévisien se rendra de nouveau à Madagascar afin d’y effectuer son stage de fin de maîtrise, d’une durée de quatre mois. Il servira de nouveau d’appui administratif au CFP, dans un contexte de pérennisation financière. En effet, l’aide financière du gouvernement du Québec, qui a permis la création de cette école, prendra bientôt fin et l’institution malgache doit développer des revenus autonomes, via la mise en place d’un centre d’impression et d’un café Internet. 

Si chaque nouvelle expérience amène son lot d’adaptations culturelles, la flamme du Lévisien pour travailler en développement international est toujours bien vivante. D’ailleurs, le nouveau stage de Laurent Robitaille-Lainesse lui permettra de se rapprocher encore plus de son objectif. «Je veux m’orienter vers l’intervention d’urgence», lance tout simplement le jeune homme.

Soulignons finalement que les personnes intéressées à vivre des expériences de coopération internationale comme Laurent Robitaille-Lainesse peuvent consulter le site Internet de l’Aide internationale à l’enfance (L’AMIE), au www.amie.ca/stages, pour découvrir les possibilités de stages.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Les piscines extérieures seront chauffées à Lévis

Les onze bassins extérieurs du territoire seront chauffés dès le début de la saison estivale prochaine. Un investissement de 150 000 $ permettra de procéder à la réfection des installations des piscines extérieures.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Bilan des inondations : une quinzaine de résidences évacuées à Lévis

Les inondations sur le territoire pendant le congé pascal ont nécessité l’évacuation de 17 personnes, dont 10 ont reçu une aide de la Croix-Rouge. Plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur le terrain. Certaines étaient déployées en soutien dans les municipalités environnantes.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.

Une simulation de camp de réfugiés au Cégep de Lévis-Lauzon

Afin de sensibiliser les étudiants du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) à la réalité des personnes réfugiées, une simulation de migration forcée s’est déroulée le 18 avril avec plus d’une centaine de cégépiens.