Les policiers restent à l’affût pour repérer les conducteurs fautifs.

Dans un autobus transformé en centre de contrôle pour la journée, des policiers de la Sureté du Québec (SQ) et des contrôleurs routiers ont surveillé les automobilistes circulant sur l’autoroute dans le cadre de l’opération nationale conférée (ONC) sur le port de la ceinture, le 3 avril dernier.

Par Nicolas Jean

Une dizaine de constats d’infraction ont été remis au cours de l’opération aux chauffeurs qui avaient utilisé leur cellulaire au volant, qui ne portaient pas leur ceinture de sécurité ou encore qui n’avaient pas respecté le corridor de sécurité.
Les policiers présents dans l’autobus avaient pour mission de repérer les chauffards fautifs pour ensuite envoyer les informations aux patrouilleurs dispersés sur le terrain afin de les intercepter. Le porte-parole de la SQ, Jean-Philippe Bibeau, affirme que le plus gros fléau en ce moment est l’utilisation du cellulaire au volant.

«Malgré la semaine de sensibilisation au port de la ceinture, les constats d’infractions sont sur les téléphones intelligents. Les gens ne pensent pas que les conséquences peuvent être graves en quittant leurs yeux de la route. Un accident, ça peut arriver à tout moment», mentionne ce dernier.

Une rencontre avait été organisée peu de temps avant de débuter l’opération pour cibler les lieux où les usagers étaient susceptibles de commettre des infractions. Les autoroutes revenaient souvent dans les discussions puisqu’il y a beaucoup de gens qui empruntent ces voies.

«On ne voulait pas nuire à la fluidité du trafic. En commençant notre opération vers 9h, on évite beaucoup de problèmes de circulation», indique M. Bibeau.

Une opération pour prévenirles dangers

Le but premier de ce genre d’intervention est de sensibiliser la population aux bonnes habitudes de conduite. Puisqu’ils sont souvent sur la route, les 28 à 49 ans sont dans la tranche d’âge visée par les différents corps policiers lors de ces événements.

Le port de la ceinture et l’utilisation du cellulaire au volant doivent être traités au même titre que l’alcool et le sommeil, estime le porte-parole de la SQ, Jean-Philippe Bibeau.

«Ce sont les quatre causes les plus importantes de mortalité sur nos routes. On veut prévenir avant afin de baisser le taux d’accidents et d’éviter des complications. Des gestes comme mettre sa ceinture sont faciles à faire et peuvent seulement aider la population», appuie M. Bibeau, concerné par le sujet.

Une infraction pour ne pas avoir porté la ceinture de sécurité est sanctionnée par une amende de 200 $ avec une perte de trois points d’inaptitudes et l’usage du cellulaire pénalise avec une perte de cinq points et 300 $ en supplément.

Les plus lus

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Les chauffeurs de taxi de Lévis en grève lundi

À l'instar de leurs collègues de Montréal et de Québec, les chauffeurs de taxi de Lévis seront en grève lundi.

Combattre le cancer pas à pas

Organisée par la Société canadienne du cancer, la 14e édition du Relais pour la vie de Lévis aura lieu au Stade Georges-Maranda, dans la nuit du 1er au 2 juin prochains. L’organisation souhaite attirer au moins 70 équipes à participer à l’événement et amasser 210 000 $ pour la recherche médicale entourant ce fléau.

Bienville et Lauzon 100 % automatisés

À partir du 10 juin, les services au comptoir des centres de Bienville et Lauzon disparaitront pour être concentrés aux Galeries Chagnon. Entre le 7 mai et le 20 juin, l’ensemble des distributeurs automatiques seront modernisés.

L'échéance pour retirer les abris tempos à Lévis est prolongée

La Ville de Lévis a annoncé, le 17 avril, qu’en raison des conditions hivernales particulières des derniers mois, la date de retrait des abris d’hiver sera exceptionnellement repoussée jusqu'au 12 mai.

Ouvert ou fermé à Pâques?

La Ville de Lévis a dévoilé, le 12 avril, l’horaire des services municipaux pendant le congé de Pâques, du vendredi 19 avril au lundi 22 avril.

La paramédecine communautaire : une alternative

Devant une Chambre de commerce de Lévis (CCL) bondée, Maxime Laviolette, directeur général chez Dessercom, a présenté la conférence Investir dans le réseau ambulancier au Québec, c’est payant, le 3 avril dernier. Celui-ci a mis en lumière la mission de Dessercom, l’histoire de la paramédecine au Québec et a soulevé certaines problématiques pour le futur du milieu.

Le Collège de Lévis fait une différence en Inde

Au cours des deux dernières années, une douzaine d’élèves du Collège de Lévis ont mis la main à la pâte afin de récolter des sous pour permettre la construction de puits en Inde. Ce projet d’éducation à la solidarité internationale a culminé en janvier dernier avec un voyage de 12 jours du groupe dans le sud de ce pays d’Asie.

Bourses à 65 leaders inspirants de l’Université Laval

Trois étudiants de la région font partie des 65 lauréates et lauréats de la 9e cérémonie du Programme de bourses de leadership et développement durable tenue récemment à l’Université Laval.

Un mouvement citoyen créé à Saint-Michel

À la suite de la séance du conseil municipal du 11 mars où des citoyens de Saint-Michel-de-Bellechasse ont contesté l’augmentation des salaires et des allocations de dépenses des élus municipaux, un regroupement de citoyens a été créé le 18 mars. Ce mouvement en a fait l’annonce via un communiqué de presse le 26 mars.