Les policiers restent à l’affût pour repérer les conducteurs fautifs.

Dans un autobus transformé en centre de contrôle pour la journée, des policiers de la Sureté du Québec (SQ) et des contrôleurs routiers ont surveillé les automobilistes circulant sur l’autoroute dans le cadre de l’opération nationale conférée (ONC) sur le port de la ceinture, le 3 avril dernier.

Par Nicolas Jean

Une dizaine de constats d’infraction ont été remis au cours de l’opération aux chauffeurs qui avaient utilisé leur cellulaire au volant, qui ne portaient pas leur ceinture de sécurité ou encore qui n’avaient pas respecté le corridor de sécurité.
Les policiers présents dans l’autobus avaient pour mission de repérer les chauffards fautifs pour ensuite envoyer les informations aux patrouilleurs dispersés sur le terrain afin de les intercepter. Le porte-parole de la SQ, Jean-Philippe Bibeau, affirme que le plus gros fléau en ce moment est l’utilisation du cellulaire au volant.

«Malgré la semaine de sensibilisation au port de la ceinture, les constats d’infractions sont sur les téléphones intelligents. Les gens ne pensent pas que les conséquences peuvent être graves en quittant leurs yeux de la route. Un accident, ça peut arriver à tout moment», mentionne ce dernier.

Une rencontre avait été organisée peu de temps avant de débuter l’opération pour cibler les lieux où les usagers étaient susceptibles de commettre des infractions. Les autoroutes revenaient souvent dans les discussions puisqu’il y a beaucoup de gens qui empruntent ces voies.

«On ne voulait pas nuire à la fluidité du trafic. En commençant notre opération vers 9h, on évite beaucoup de problèmes de circulation», indique M. Bibeau.

Une opération pour prévenirles dangers

Le but premier de ce genre d’intervention est de sensibiliser la population aux bonnes habitudes de conduite. Puisqu’ils sont souvent sur la route, les 28 à 49 ans sont dans la tranche d’âge visée par les différents corps policiers lors de ces événements.

Le port de la ceinture et l’utilisation du cellulaire au volant doivent être traités au même titre que l’alcool et le sommeil, estime le porte-parole de la SQ, Jean-Philippe Bibeau.

«Ce sont les quatre causes les plus importantes de mortalité sur nos routes. On veut prévenir avant afin de baisser le taux d’accidents et d’éviter des complications. Des gestes comme mettre sa ceinture sont faciles à faire et peuvent seulement aider la population», appuie M. Bibeau, concerné par le sujet.

Une infraction pour ne pas avoir porté la ceinture de sécurité est sanctionnée par une amende de 200 $ avec une perte de trois points d’inaptitudes et l’usage du cellulaire pénalise avec une perte de cinq points et 300 $ en supplément.

Les plus lus

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Week-end festif à Lévis

En plus de pouvoir profiter d’une belle fin de semaine côté température grâce à la bonté de Dame nature, les Lévisiens ont pu célébrer l’arrivée prochaine de l’été lors de nombreuses activités, le week-end dernier.

Ouverture ce week-end de la Grande plée Bleue

La Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, que la Grande plée Bleue ouvrira ses portes dès ce samedi.

Des patients hébergés à proximité de l’Hôtel-Dieu dès 2020

La construction d’une hôtellerie hospitalière sur la rue Wolfe à Lévis a commencé début juin. Les trente chambres devraient accueillir leurs premiers locataires, des patients suivis en radiothérapie ou d’autres traitements répétés qui impliquent des déplacements fréquents, en février ou mars prochain.

Le coup de feu du Régiment de la Chaudière

Le 6 juin 1944, 150 000 soldats alliés débarquaient sur les plages de Normandie afin de libérer l’Europe du joug nazi, dont près de 900 membres du Régiment de la Chaudière. 75 ans plus tard, le régiment basé à Lévis commémore sa participation à cet événement historique. Deux de ses membres ont bien voulu partager au Journal la petite histoire des exploits de la seule unité canadienne-française aya...