Les jeunes étaient très concentrés durant le concours. CRÉDIT : NICOLAS JEAN

À l’école secondaire Marcelle-Mallet, 32 élèves ont créé leur propre bande dessinée à l’occasion de la première édition du Mallet BD Fest, le vendredi 3 mai.

Par Nicolas Jean

À l’instar des bédéistes qui participent aux 24h de la BD de Québec, les jeunes avaient sept heures pour créer une page couverture et trois planches. Les élèves, séparés en groupe de deux ou trois, ont été informés du sujet de leur BD la veille du concours. Le lendemain, de 9h à 16h, les apprentis bédéistes devaient gérer leur horaire et établir les étapes à suivre pour concevoir leur bande dessinée.

Ces derniers attendaient impatiemment devant la porte de la bibliothèque plusieurs minutes avant le début du défi.

«Tout le monde était excité, mais encore plus les jeunes. Certains ont même tenté de rentrer dans la bibliothèque pour débuter leur bande dessinée et ne pas perdre de temps», a mentionné la professeure de français et initiatrice du projet, Julie Roger.

Les inscriptions pour la première édition du Mallet BD Fest ont débuté en janvier dernier. À la surprise des professeurs, le nombre de garçons était supérieur aux filles. Au total, 21 gars et 11 filles ont participé à l’événement.

«La plupart du temps, les filles ont un esprit créatif plus présent. C’est tout le contraire aujourd’hui. Les garçons sont vraiment intéressés et sortent vraiment de l’ordinaire avec des idées surréalistes. Les gars ne sont pas à prendre à la légère», a indiqué le bédéiste professionnel, Anthony Charbonneau Grenier.

Ce dernier a accompagné les jeunes pendant toute la journée pour les soutenir dans leur création. Il a fait deux formations aux élèves pour les introduire aux différents styles de BD, mais aussi pour les informer concernant les méthodes de création.

«Tu ne peux pas lancer des adolescents dans le vide comme ça. Les formations étaient nécessaires pour les aider à comprendre et à apprivoiser les bandes dessinées. J’ai vu la majorité utiliser mes trucs durant le concours», a confirmé M. Charbonneau Grenier.

De secondaire 1 à secondaire 5

Le niveau scolaire variait dans la bibliothèque. Il y avait autant d’élèves de secondaire 2 que de secondaire 5. «On voulait vraiment faire le concours parce qu’on avait aimé le concept présenté en classe sur les bandes dessinées. On savait ce qu’il fallait faire pour arriver à un projet final. En ce moment, on aime vraiment ça», ont partagé avec le sourire aux lèvres, deux élèves de secondaire 2.

Pour les professeurs, le résultat est très positif pour l’instant. L’implication des jeunes était frappante et a donné un beau résultat, selon la professeure de français et responsable des communications de l’établissement scolaire, Geneviève Grondin.

«C’est beaucoup de préparation et de logistique, mais quand tu vois le visage tellement souriant des jeunes, ça en vaut la peine. On est très heureux du projet», a souligné Mme Grondin.

À la fin de la journée, les jeunes ont remis leur BD et l’organisation a choisi les vainqueurs en fonction de quatre critères de sélection : l’originalité, la cohérence du scénario, la qualité de la langue et l’esthétisme de la BD. Les gagnants ont remporté des BD et des cartes-cadeaux.

Notons finalement qu’au moment d’écrire ces lignes, les organisateurs de l’événement ne savaient s’il y allait avoir une seconde édition l’an prochain.

Les plus lus

Un chanceux recherché par Loto-Québec à Lévis

Loto-Québec est à la recherche d'un gagnant de 333 333,40 $ au Lotto Max, dont le billet a été acheté à Lévis.

L'une des pires routes du Québec à Lévis?

CAA-Québec a dévoilé, le 9 mai, le top 10 préliminaire de son initiative visant à identifier les pires routes du Québec. Le chemin Craig, à Saint-Nicolas et à Saint-Étienne-de-Lauzon, fait partie de ce classement peu flatteur.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Les piscines extérieures seront chauffées à Lévis

Les onze bassins extérieurs du territoire seront chauffés dès le début de la saison estivale prochaine. Un investissement de 150 000 $ permettra de procéder à la réfection des installations des piscines extérieures.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Notre école alternative de Lévis : rencontre courue par les parents

C’est devant une cinquantaine de personnes que le comité de parents derrière Notre école alternative de Lévis, un projet d’école alternative publique (ÉAP) primaire qu’elles désirent voir naître dans la région, a tenu une séance d’information publique à la Maison des scouts de Lévis, le 17 avril dernier.

Bilan des inondations : une quinzaine de résidences évacuées à Lévis

Les inondations sur le territoire pendant le congé pascal ont nécessité l’évacuation de 17 personnes, dont 10 ont reçu une aide de la Croix-Rouge. Plusieurs équipes de pompiers ont été mobilisées sur le terrain. Certaines étaient déployées en soutien dans les municipalités environnantes.

Une machine distributrice spécialisée au Collège de Lévis

Le Bazar étudiant du Collège de Lévis, une friperie gérée par les élèves pour les élèves du Collège basée sur le modèle entrepreneurial d’une coopérative, a mis sur pied une machine distributrice à matériel scolaire et produits d’hygiène, au Collège, le 10 avril dernier.

Aérodrome de Pintendre : citoyens et Ville font front commun

Le déménagement prochain des activités de Parachutisme Atmosphair de l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome à celui de Pintendre était au cœur des discussions lors du dernier conseil municipal. Des citoyens ont profité de la période de question pour interroger le maire sur les suites qui seront données par la Ville dans ce dossier.

L'écoresponsabilité à la fête au quai Paquet à Lévis

Une fin de semaine d’activités pour toute la famille fera découvrir les gestes respectueux de l’environnement au quai Paquet à Lévis, les 15 et 16 juin. Un spectacle gratuit, alliant magie, danse et science, sera présenté le samedi soir.