La Ville de Lévis en fera appel au gouvernement fédéral. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La demande déposée devant la Cour suprême par la Ville de Lévis dans le dossier de l'aérodrome de Pintendre est rejetée. La plus haute instance du pays a rendu publique sa décision sur son site Internet, ce 23 mai. La Ville se dit déçue de la décision et le maire veut poursuivre la bataille.

«La Ville de Lévis accueille avec déception la décision rendue ce matin par la Cour suprême du Canada de ne pas l’autoriser à être entendue dans le dossier de l’aérodrome de Pintendre», a réagi la municipalité par voie de communiqué. 

Et d’affirmer que «la Ville n’entend pas en rester là et continuera d’appuyer les citoyens de Pintendre dans cette lutte.»

À la suite de cette décision, la Ville indique qu’elle analysera dans les prochains jours les autres options.

Nouvelle bataille en vue

«On va regarder la situation de près et dès lundi prochain, nous allons réagir», a assuré le maire de Lévis, en marge de la conférence de presse sur la programmation des Grands feux Loto-Québec.

Gilles Lehouillier compte s’engager dans un nouveau combat. «Ce sera une bataille pour la reconnaissance de l’autonomie des municipalités et le droit des populations locales d’avoir des mécanismes qui leur permettent d’intervenir lorsque l’acceptabilité sociale n’est pas au rendez-vous.»

Le maire a dit vouloir interpeler le gouvernement fédéral à ce sujet, en faisant appel au ministre en particulier, ainsi que l’Union des municipalités. «On va amener des éléments nouveaux sur la table», a-t-il assuré.

Une question de compétence

Dans le dossier qui oppose la Ville de Lévis à l’aérodrome de Pintendre, l’enjeu était de savoir si la municipalité est compétente pour faire appliquer ses règlements de zonage lorsqu’il est question de parachutisme.

La Ville de Lévis avait demandé à la Cour suprême du Canada l’autorisation de faire appel de l’arrêt rendu par la Cour d’appel du Québec décidant que le règlement de zonage de la Ville ne s’applique pas au parachutisme, puisque cette activité se pratique dans l’espace aérien qui relève de la compétence du fédéral.

La Ville avait en effet tenté d’empêcher les activités de parachutisme à Pintendre en les interdisant en zone agricole. «La détermination des usages permis dans une communauté, c’est reconnu dans la loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Ça relève des municipalités», a estimé le maire.

La demande de la Ville de Lévis vient finalement d’être rejetée par la plus haute instance du pays. «On vient de perdre une bataille sur le plan juridique, mais on n’a pas perdu la guerre», a commenté Gilles Lehouillier.

Une mobilisation active depuis 2012

Depuis 2012, la Ville veut faire cesser les activités de parachutisme, qu’elle considère comme une nuisance en raison du nombre élevé de décollages et d’atterrissages.

Les résidents de Pintendre ont, à de nombreuses reprises, manifesté leur opposition aux activités de parachutisme qui troublent leur quiétude. Ils ont formé le comité citoyen Lévis sans bruit pour faire entendre leur voix dans ce dossier.

Avec la collaboration d'Alexandre Bellemare

Les plus lus

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.

L’école commencera plus tôt en septembre

Les élèves fréquentant les écoles primaires de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) commenceront les classes 10 minutes plus tôt, à partir de la prochaine rentrée scolaire.

Week-end festif à Lévis

En plus de pouvoir profiter d’une belle fin de semaine côté température grâce à la bonté de Dame nature, les Lévisiens ont pu célébrer l’arrivée prochaine de l’été lors de nombreuses activités, le week-end dernier.

Des patients hébergés à proximité de l’Hôtel-Dieu dès 2020

La construction d’une hôtellerie hospitalière sur la rue Wolfe à Lévis a commencé début juin. Les trente chambres devraient accueillir leurs premiers locataires, des patients suivis en radiothérapie ou d’autres traitements répétés qui impliquent des déplacements fréquents, en février ou mars prochain.

Ouverture ce week-end de la Grande plée Bleue

La Ville de Lévis a annoncé, le 4 juin, que la Grande plée Bleue ouvrira ses portes dès ce samedi.

Le coup de feu du Régiment de la Chaudière

Le 6 juin 1944, 150 000 soldats alliés débarquaient sur les plages de Normandie afin de libérer l’Europe du joug nazi, dont près de 900 membres du Régiment de la Chaudière. 75 ans plus tard, le régiment basé à Lévis commémore sa participation à cet événement historique. Deux de ses membres ont bien voulu partager au Journal la petite histoire des exploits de la seule unité canadienne-française aya...