CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, le Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a lancé, le 5 avril, une nouvelle charge contre le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à propos du Chantier Davie. Une nouvelle fois, la centrale syndicale représentant les travailleurs de l'entreprise lévisienne demande à Ottawa d'accorder des contrats maritimes fédéraux au chantier de Lauzon afin de relancer ses activités.

La présidente du Conseil central régional, Ann Gingras, a fait savoir qu'elle était «sidérée d’apprendre que la Garde côtière canadienne a des fonds de plus de 7 milliards pour renouveler sa flotte de navires, mais que les négociations avec le chantier Davie ne portaient toujours que sur la réfection de quatre brise-glaces».

«Le Canada a des besoins, la garde côtière a l’argent, le chantier Davie a l’expertise, qu’attend Justin Trudeau? Il y a trois mois, le premier ministre a annoncé le début de négociations entre le chantier Davie et la garde côtière pour la réfection de quatre brise-glaces. Aujourd’hui, alors qu’il est de retour dans la région pour une rencontre préparatoire au G7, ce serait le bon moment pour aller de l’avant et faire une annonce significative pour l’avenir de la Davie», a déclaré Mme Gingras.

Selon la CSN, ce geste permettrait de ramener au boulot plusieurs travailleurs de Davie, qui ont été mis à pied à la fin de l'année dernière puisque le chantier maritime avait moins de contrats.

«Concrètement, les deux autres chantiers canadiens sont déjà gavés et ne peuvent pas livrer la marchandise avant de nombreuses années alors qu’il y a au Québec un chantier qui pourrait se mettre immédiatement à l’ouvrage. Je rappelle que plus de 400 travailleuses et travailleurs de la Davie sont en chômage depuis le mois de novembre et attendent un geste concret du gouvernement fédéral», a affirmé Ann Gingras.

Du même souffle, elle a une nouvelle fois tapé sur le clou de «l'injustice» que vit le Québec dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

«Le Québec a reçu moins de 1 % des contrats fédéraux, c’est une injustice qu’il faut corriger. Le renouvèlement de la flotte de la Garde côtière canadienne ne fait pas partie de la Stratégie nationale de construction navale. Il y aurait là, une façon simple et rapide de corriger l’injustice faite aux travailleuses et aux travailleurs de la Davie, à la grande région de Québec ainsi qu’au Québec dans son ensemble», a conclu la présidente du Conseil central Québec-Chaudière-Appalaches.

 

Les plus lus

Invasion suspecte dans un domicile à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) s’est rendu dans le secteur Lévis-Centre à la suite d’un appel pour introduction par effraction dans un appartement au cours de la nuit du 29 au 30 octobre.

Une enseignante de Lévis au grand écran

Le documentaire Sylvie à l’école de la réalisatrice Carole Laganière a été présenté pour la première fois au Cinéma Lido à Lévis, le 17 octobre dernier. Le documentaire met en vedette l’enseignante de l’École secondaire les Etchemins Sylvie Giroux et les élèves de sa classe adaptée. La réalisatrice a suivi ce groupe pendant près d’un an afin de mettre en lumière la réalité que ces étudiants âgés d...

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Les commerces intérieurs se séparent du Marché de Lévis

Après la fermeture de deux commerces le 30 septembre, le Marché public de Lévis se transforme. Seuls les étalages maraîchers situés à l’extérieur continueront leurs activités sous cette bannière, tandis que les comptoirs dans le bâtiment deviendront des enseignes distinctes.

Flip se démarque encore à Révolution

La troupe Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao continue sa route au concours Révolution, télédiffusé sur les ondes de TVA. Les Lévisiennes ont franchi de brillante façon l'étape éliminatoire présentée hier.

Hommage à l’horreur à Saint-Étienne-de-Lauzon

Pour une 13e année, la Maison hantée de Saint-Étienne reprendra vie, les 27 et 31 octobre ainsi que le 3 novembre, dans le quartier Saint-Étienne-de-Lauzon. Petits et grands pourront une nouvelle fois y célébrer l’Halloween, en vivant l’expérience unique du musée de l’horreur conçue cette année par les organisateurs de la Maison hantée.

Un nouveau départ pour Francoeur

L’artiste peintre de renommée internationale Claire Francoeur a repris ses pinceaux depuis peu et expose ses nouvelles toiles au nouveau Complexe funéraire Blais, Gilbert & Turgeon du Groupe Garneau thanatologue à Lévis depuis le 19 octobre dernier. La résidente de Saint-Jean-Chrysostome a connu le succès dans les années 90 et débuts 2000 avant de prendre une pause longue de 12 ans.

Une école primaire Montessori à Lévis?

Quelques années après que l’établissement Montessori de Saint-Nicolas a décidé de se consacrer qu’aux enfants âgés de cinq ans et moins, des parents de la région désirent mettre sur pied une école primaire misant sur l’approche développée par Maria Montessori, une pédagogue italienne.

Lévis fête la diversité culturelle

De concert avec l’organisme le Tremplin, la Ville de Lévis a mis sur pied Lévis interculturelle, Fête de la diversité, un événement qui a été présenté le 21 octobre dernier au Patro de Lévis. Cette journée d’activités et de festivités invitait les citoyens à venir rencontrer les différentes cultures présentes sur le territoire lévisien. De plus, c’était l’occasion de célébrer et souligner l’apport...

Urgence du Centre Paul-Gilbert : la CAQ promet un retour à la normale pour le début de 2019

Foi de Marc Picard, député de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour Chutes-de-la-Chaudière, la diminution de services prévue à l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny, situé dans son comté, n’est que temporaire. Le nouveau gouvernement caquiste travaille activement pour que l’urgence rouvre ses portes jusqu’à 23h au début de l’année prochaine.