C’est aujourd’hui qu’a eu lieu le lancement officiel de l’autocueillette des petits fruits dans la région de la Chaudière-Appalaches. Bien qu’en retard de quelques jours en comparaison aux années précédentes, la saison s’annonce dans la normale.

«Ce qu’il faut savoir, c’est que tout ce qu’on récolte à ce temps-ci de l’année, les fruits se sont formés l’automne passé. Lorsque la récolte est bonne, il faut regarder la météo depuis l’année dernière», a expliqué Christian Lacroix, agronome à la Direction régionale de la Chaudière-Appalaches du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ).

Malgré les froids intenses vécus lors du temps des Fêtes, l’hiver ne semble pas avoir totalement raison de la récolte des petits fruits à venir. Les bordées de neige ont limité quelques pertes de plants de fraises causées par le gel, mais n’ont pas épargné les branches de certains framboisiers. Quant à l’air frais du printemps, il n’a pas laissé de gelées assez importantes nuire à l’éclosion des bourgeons. C’est pourquoi une quantité normale de fraises est attendue, alors que la saison des framboises s’annonce légèrement sous la moyenne.

M. Lacroix n’a toutefois manifesté aucun doute concernant la présence du public dans les champs des producteurs. «On est l’une des rares régions que l’autocueillette est aussi populaire que ça. […] C’est encore dans les mentalités d’aller faire des réserves dans la Chaudière-Appalaches», a-t-il révélé. 

Le retour de la camerise

Pour une deuxième année consécutive, Denis Carrier et Nancy Jacques, des Camerises Saint-Philippe, ouvrent leurs champs à l’autocueillette de la camerise, qui s’étale généralement sur trois à quatre semaines. «L’an passé, ça été un franc succès et cette année, on a l’impression que ça va être encore meilleur», a exprimé M. Carrier. Cette saison, l’homme a toutefois installé des filets pour protéger ses plants des invasions d’oiseaux et ainsi maximiser son rendement. 

Présente chez une dizaine de producteurs de la région de la Chaudière-Appalaches, la camerise, souvent comparée au bleuet, a fait son apparition dans la région en 2008. Comme à chaque été, sa cueillette croise celle de la fraise, mais devance de deux semaines à un mois celle des framboises et des bleuets. Alors que son goût demeure inconnu de certains, les producteurs n’ont pu la comparer à aucun autre petit fruit connu du public. «Ça goûte la camerise», ont-ils simplement commenté, prêts à faire découvrir leur produit.


Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.