Une nouvelle signature dans le livre d'or de la Ville de Lévis, un changement dans le nombre des périodes de questions ouvertes aux citoyens au conseil, ainsi que l'abandon d'un projet de construction de logements sociaux, ont marqué la séance du conseil municipal du 9 juillet.

Le Sergent Geneviève Blouin du Régiment de la Chaudière a singé le livre d’or de la Ville de Lévis, lors de la séance du conseil municipal du 9 juillet.  

Le Sergent Blouin s’est démarquée comme étant l’une des rares sergents réservistes ayant débuté sa carrière parmi les premières femmes au sein des armes de combat. Elle s’est aussi distinguée au sein de l’Armée canadienne et a reçu la médaille des Membres de l’Ordre du mérite militaire.

La Ville a félicité le Sergent Blouin pour son dévouement, sa loyauté et son leadership et l’a présentée comme «une source de fierté pour la population lévisienne».

 

Bientôt une seule période de questions au conseil municipal ?

Les échevins ont annoncé leur intention de réduire de nombre de périodes de questions de deux à une, lors des séances du conseil municipal.

C’est la deuxième période, située après le vote des résolutions, qui devrait disparaître. La première période de question serait d’une durée de trente minutes, pouvant être prolongée, si un grand nombre de questions sont posées, avec l’accord de l’ensemble des conseillers.

Le maire a assuré qu’il s’agit d’une mesure déjà appliquée dans d’autres villes et que ce changement ne vise pas à réduire l’espace d’expression des citoyens. Le projet de règlement devrait être soumis lors d’un prochain conseil.

 

Un projet de logements sociaux abandonné face au désaccord des riverains

Lors de la première période de questions du conseil municipal, le 9 juillet, l’entrepreneur Elie Bilodeau de Beauce Construction s’est adressé aux échevins pour demander : «Est-ce que la Ville veut favoriser les logements standards par rapport aux logements sociaux ?»

Sa question faisait référence à une résolution votée le même jour, qui mettait fin à la participation de la Ville à un projet de l’office municipal d’habitation Saint-Rédempteur, situé rue de Saint-Rédempteur et rue Dominique-Savio.

«Dans ce cas, ce sont plus que quelques personnes qui ont manifesté leur désaccord à l’implantation du projet là où il est. On est obligé d’en tenir compte dans la localisation des projets. C’est la raison pour laquelle la Ville de Lévis a décidé de se retirer. Ça ne veut pas dire que ces logements ne seront pas faits ailleurs, ça veut dire que la Ville n’embarque pas pour ce projet», a expliqué le maire.

Des riverains avaient en effet fait signer une pétition pour signifier leur désaccord, qui portait non sur le type de logement prévu, mais sur la taille du bâtiment envisagé. «Les citoyens que j’ai rencontrés, ce n’était pas la question pour ou contre les logements sociaux. Les gens trouvaient que c’était trop gros et trop de personnes au même endroit. C’est le point qui a réuni tout le monde, la grosseur et la masse des trois étages dans un quartier résidentiel», a précisé la porte-parole de la pétition, Karine Nadeau, à la suite de l’intervention d’Elie Bilodeau.

Face au promoteur qui reprochait à la Ville que des logements sociaux n’auraient pas été assez bien pour le quartier, le maire a répondu : «Ce n’est pas ça. C’est l’implantation du bâtiment, qui arrive littéralement dans la cour des gens.» Et d’ajouter que «le projet tel qu’il est n’est pas acceptable».

Selon les explications du conseiller de Saint-Rédempteur, Réjean Lamontagne, l’office municipal d’habitation, client dans ce projet, n’aurait pas souhaité donner suite au projet, afin de ne pas implanter de logements là où le climat ne serait pas favorable à un milieu de vie agréable pour l’ensemble des habitants.

Le promoteur a finalement assuré qu’il comprenait et acceptait la décision. Quant au maire, il a laissé entendre que les projets peuvent toujours évoluer pour être acceptés des citoyens.

 

Camps de jour : 115 000 $ pour l’intégration des enfants vivant avec un handicap

Une aide financière de 115 000 $ a été accordée au Patro de Lévis, afin de permettre à l’organisme de poursuivre ses activités d’intégration des enfants vivant avec un handicap, lors des camps de jour.

 

Le déneigement plus cher que prévu

En prévision d’un déficit dans le budget des opérations annuelles de déneigement, en raison de coûts supérieurs à ceux initialement prévus, la Ville a affecté un montant de 2,8 M$ provenant de la réserve financière au déneigement.

 

Dominic Deslauriers nommé directeur général adjoint en charge du développement durable

Dominic Deslauriers est entré en fonction le 10 juillet. Il succède à Marie-Lise Côté, qui occupe désormais le poste de directrice du Bureau de la mobilité durable. Il assume également l’intérim de la Direction de l’urbanisme et du Bureau de projets, dont il était précédemment le directeur.

À l’emploi de la Ville de Lévis depuis décembre 2013, il travaillait auparavant pour le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. 

Les plus lus

Fête nationale du Québec : deux jours de festivités à Lévis

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). Parmi les nombreuses activités proposées les 23 et 24 juin, l’une des nouveautés sera l...

Fête nationale du Québec et fête du Canada : ouvert ou fermé?

Les heures d’ouvertures des services municipaux de la Ville de Lévis et de plusieurs commerces seront modifiées pendant les congés de la Fête nationale du Québec et de la fête du Canada, les 24 juin et 1er juillet prochains.

Une école anglophone s’installerait à Lévis

La Commission scolaire Central Québec (CSCQ) envisage d’inaugurer une école primaire anglophone dans la région de Lévis pour la rentrée scolaire 2020. La commission scolaire évalue que plus de 300 élèves traversent de la Rive-Sud à la Rive-Nord chaque jour.

LKQ investit 5 M$ dans ses installations de Pintendre

L’entreprise de pièces d’auto, LKQ Corporation, a annoncé un investissement de 5 M$ pour la construction d’un entrepôt de 40 000 pieds carrés dans ses installations de Pintendre le 10 juillet. Le bâtiment, dont les fondations sont présentement en construction, devrait être inauguré en décembre 2018.

Le Festibière de Lévis bat son plein au quai Paquet

Les amateurs de bières et de plein air ont rendez-vous au Quai Paquet pour la seconde édition du Festibière de Lévis. Les festivités se poursuivent toute la fin de semaine, jusqu’à dimanche. Le cru 2018 promet d’être riche en nouveautés et en variétés des microbrasseries, de la musique et des arts, sans oublier la vue.

Lévis aura sa succursale de la SQDC dès le 17 octobre

La Société des alcools du Québec (SAQ) a annoncé, par voie de communiqué de presse, que Lévis aura l’une des quatre premières succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dès que la loi entrera en vigueur le 17 octobre prochain. Le bail aurait été signé au cours des derniers jours.

Une fête du Canada sous le thème des super héros

Encore une fois, la Maison de la Famille Rive-Sud et Parcs Canada convient la population à souligner la fête du Canada au fort Numéro-Un de Lévis le 1er juillet. En nouveauté cette année, les organisatrices de l’événement familial invitent petits et grands à enfiler costumes et/ou accessoires de leur héros ou princesse favori.

Lévis obtient gain de cause contre un propriétaire négligent

La Ville de Lévis a obtenu gain de cause devant la Cour supérieure dans le dossier qui l’opposait au propriétaire du bâtiment situé au 281 de la rue Saint-Joseph. Une action avait été intentée en raison de l’état de «délabrement général» du bâtiment et du terrain.

Nicolas Bégin : Citoyen d’honneur de Lévis

Le chorégraphe et entrepreneur Nicolas Bégin a été nommé le troisième citoyen d’honneur de la Ville de Lévis le 21 juin. Il succède à Monique F. Leroux et Maurice Tanguay.

Une chorégraphie lévisienne pour Le Zéro du texto

Plus de 70 élèves des professeurs de danse en ligne lévisiens Jacques St-Amant et Céline Roy se sont réunis le 3 juillet au quai Paquet pour le tournage d’un vidéoclip sur la nouvelle chanson de Patrick Zabé, Le Zéro du texto.