Quand Justin Caron a eu l’idée d’organiser un festival de métal, son père Patrick, l’a soutenu dans le projet. C’est maintenant ensemble qu’ils continuent l’aventure.

Un an plus tard, âgé maintenant de 13 ans, Justin Caron revient avec la seconde édition du festival de métal qu’il a créé. Le Metalelujah Fest se tiendra cette fois sur la Rive-Sud au Fenil Bleu à Beaumont, les 10 et 11 août. Au total, 13 groupes sont à l’affiche lors des deux soirées.

Lors de la première édition organisée en août dernier à la salle Multi du complexe de la Méduse à Québec, le public un peu timide n’avait pas découragé l’amateur de musique, qui s’est lancé une nouvelle fois dans l’aventure grâce à l’expérience acquise et les contacts déjà noués. Il espère voir son festival grossir d’année en année et devenir de plus en plus connu.

Cette année, le jeune organisateur a privilégié un lieu plus abordable et sur la Rive-Sud, pour mettre le paquet sur la programmation et inviter des  groupes plus connus.

Au départ, c’était parce qu’il ne pouvait pas aller voir les spectacles de ses groupes favoris en raison de son âge, que Justin a organisé le premier Metalelujah Fest dans une salle où même les moins de 18 ans pouvaient entrer. Puisque l’événement déménage dans un bar, il n’aura plus l’âge requis pour profiter des concerts, mais compte bien rencontrer et prendre une photo avec chacun des groupes.

Un programme comme il aime

Qu’à cela ne tienne, Justin ne cache pas son plaisir à construire la programmation et contacter les différents groupes pour les inviter.

«Ce sont des groupes que je connais et que je trouve bons. Je les contacte, explique-t-il, tout simplement. Je dis que ça va être cool et que c’est notre deuxième festival. Ils disent pas mal toujours oui. L’année passée, ils pensaient que c’était une blague. Maintenant, ils savent qui je suis.» Et ce qu’il aime par dessus tout, c’est de «les voir performer et savoir que c’est moi qui les ai invités». Cette année, Justin se réjouit de la présence d’un de ses groupes préférés, Vital Remains, qui viendra de Virginie aux États-Unis. 

Un blitz musical 
«On fait ça pour le trip de la musique. Ils aiment faire des spectacles et on leur offre une bonne occasion de faire un festival», ajoute son père Patrick, qui l’accompagne dans ce projet. «Ça commence vers 19-20h jusqu’à minuit. Les premiers groupes jouent une trentaine de minutes, les autres autour d’une heure. C’est comme un blitz. Les gars de band, ils débarquent leurs affaires, les autres embarquent, tout va bien. C’est parfait!»

C’est de son père que le jeune Lévisien tient son goût prononcé pour le métal. Initié au son de Metallica, il a suivi son propre chemin en écoutant de la musique sur Internet. De lien en lien, et de groupe en groupe, Justin a fait de nouvelles découvertes grâce à Facebook et YouTube. À deux, ils organisent tout de A à Z, avec l’aide de leur famille et de proches.

Affiches, chandails, instruments et location des lumières, rien n’est laissé au hasard par les organisateurs qui ont appris comment s’y prendre, avec beaucoup d’audace, un peu de débrouillardise, et surtout en le faisant. Grâce à tous les efforts, le festival a déjà gagné en visibilité sur les réseaux sociaux. «Ça va être une belle fin de semaine!», prévoient-ils. 

Information et programmation sur la page Facebbok Metalelujah Festival.

 

Les plus lus

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.

Une Lévisienne toujours dans la course à La Voix

Après l’élimination du second Lévisien Gabriel Antoine Vallée sélectionné lors des auditions à l’aveugle dans l’équipe d’Alex Nevsky, le 17 mars, Rosalie Roberge est maintenant la seule candidate originaire du territoire à être toujours en lice dans cette 7e saison de La Voix.

Des immatriculations impayées ont permis une arrestation policière

Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour supposition de personne et bris de probation, le 10 mars dernier.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 27 février 2019

Un résident très connu de Pintendre et bon joueur de hockey a échangé avec ses idoles de jeunesse. Stéphan Dupont, animateur de radio à Énergie, a rencontré les frères Hanson lors du Tournoi pee-wee de Québec (1re photo).

Un cri de la Ville pour le Chantier Davie

Le Chantier Davie pourrait être en «péril» si aucun contrat ne lui est octroyé dans le prochain budget du gouvernement fédéral libéral le 19 mars, selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier. C’est pourquoi il a demandé au gouvernement fédéral de considérer le chantier naval de Lévis qui connait un creux historique.