François Paradis, Pierre-Gilles Morel, Georges Goma et Abdulkadir Abkey ont débattu lors de l'événement animé par Jérôme Jolicoeur.

Pour la première fois de la campagne électorale, les quatre candidats des partis représentés à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Lévis ont pu échanger ensemble, le 12 septembre, sur les enjeux de leur comté lors du débat électoral de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’exercice a été le théâtre de plusieurs échanges vigoureux entre les politiciens.

Premier sujet abordé de la soirée, la mobilité a permis à chacun des candidats de présenter son plan de match pour résoudre les problèmes de congestion routière. À cette occasion, le député sortant et candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Paradis, a déploré que ses principaux adversaires ne sentent pas l’urgence de bâtir un troisième lien interrives à l’est.

«Je vous rappelle les chiffres. 80 000 heures perdues sur les ponts, 1 million de litres d’essence surconsommés. Nous sommes en 2018. J’entends ce que vous dites, mais la réalité des citoyens n’est pas celle que vous décrivez. […] Nos ponts sont saturés. Également, nos entreprises en ont besoin. Il en va de la prospérité économique», a lancé M. Paradis.

De son côté, le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Abdulkadir Abkey, a rappelé que le gouvernement libéral sortant désirait réaliser le projet en suivant une démarche rigoureuse, tout en affichant un préjugé favorable pour la construction d’un troisième lien à l’est.

Étant également intéressé au projet, le porte-couleurs du Parti québécois (PQ), Pierre-Gilles Morel, a souligné que sa formation politique voulait prendre des décisions en se basant sur des études complètes et des avis d’experts. Quant à lui, Georges Goma, le candidat de Québec solidaire (QS), a de nouveau souligné son opposition au troisième lien.

«La question de l’environnement est très importante. Combien il y a de ponts sur l’Hudson à New York, dans la baie de San Francisco, sur la Seine à Paris ou sur la Tamise à Londres? Il y a toujours de la congestion dans ces villes. En dehors des heures de pointe, nous circulons très bien sur nos routes. Nous voulons plutôt développer un transport structurant entre Lévis et Québec», a argué M. Goma.

L’immigration et la Davie font jaser

Par la suite, les quatre candidats ont été appelés à présenter leurs solutions pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre qui frappe la région. Toutefois, la deuxième partie du débat a plutôt lancé un débat sur l’immigration.

Alors que Georges Goma, Pierre-Gilles Morel et François Paradis ont exposé les mesures désirées par leurs partis à ce sujet, Abdulkadir Abkey a défendu le bilan libéral, tout en dénonçant la «campagne de peur» menée, selon lui, par la CAQ et le PQ sur ces questions.

Enfin, les trois aspirants au poste et le député sortant de Lévis ont été invités à échanger sur le développement économique. Comme lors de la partie précédente, les échanges se sont plutôt concentrés sur un sujet, cette fois-ci sur la situation au Chantier Davie.

Si François Paradis a lui aussi déploré le bilan libéral sur cet enjeu, c’est Pierre-Gilles Morel qui a été le plus véhément.

«M. Abkey, il va falloir que vous m’expliquiez comment vous pouvez vous présenter dans Lévis alors que le Parti libéral a commis l’une des plus grandes injures à l’endroit des travailleurs de Davie. Il va falloir que vous expliquiez pourquoi le Parti libéral va octroyer, en appel d’offres international, le contrat du nouveau CTMA Vacancier alors qu’à Lévis, il y a la main-d’œuvre, l’expertise et des gens qui veulent du travail», a critiqué le candidat péquiste.

«Vous savez que nous sommes liés par des traités internationaux, il y a certains appels d’offres que nous devons faire au niveau international. J’inviterais Davie à soumissionner avant d’accuser le gouvernement ou qui d’autre. C’est un dossier qui devrait surmonter la partisanerie, puisque ce sont des emplois qui sont en jeu. Notre volonté d’être aux côtés des travailleurs est déjà là et nous travaillons d'arrache-pied auprès du gouvernement fédéral pour avoir notre part de contrats fédéraux», a aussitôt rétorqué M. Abkey.


Les plus lus

Projet d’hôtel dans le secteur de la Traverse : la Ville vend le terrain ciblé à Pierre Gagné

Une autre étape a été franchie, le 10 septembre, dans le projet de construction d’un établissement hôtelier dans le secteur de la Traverse. En effet, le conseil municipal de Lévis a autorisé la vente du terrain ciblé pour le projet de 4 283 mètres carrés à Pierre Gagné, le promoteur immobilier derrière notamment l’hôtel Four Points By Sheraton (Centre de congrès et d’expositions de Lévis), pour un...

Interruption planifiée d'électricité à Saint-Nicolas et à Saint-Rédempteur

Dans la nuit de dimanche à lundi, entre 22h et 3h, une interruption de services d’électricité prolongée est planifiée par Hydro-Québec dans une zone couvrant principalement les secteurs Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur. http://pannes.hydroquebec.com/pannes/

Le prolongement d’Étienne-Dallaire se poursuit

La deuxième phase des travaux de prolongement du boulevard Étienne-Dallaire, réalisés dans le cadre du projet de développement résidentiel et commercial Umano, a été officiellement lancée ce 7 septembre.

Campagne Centraide : tomber et se relever

Le lancement de la campagne de la Ville de Lévis au profit de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, c’est bien sûr des objectifs chiffrés, mais c’est aussi l’occasion d’entendre témoigner ceux, organismes comme bénéficiaires, qui reçoivent un soutien. D’usager à président d’Aux Quatre vents, c’est son parcours pour s'en sortir qu’a raconté Carl Sansfaçon.

Huit finalistes de talent au concours Chantons pour elles

Les finalistes du concours Chantons pour elles ont été dévoilés par le jury, le 11 septembre, à L’Anglicane de Lévis. Sept candidates et un candidat s’affronteront dans deux catégories, Junior et Adulte, lors d’un souper-spectacle de la Fondation Jonction pour Elle, au Juvénat Notre-Dame le 17 octobre.

Cyclisme : nouveau programme à Pointe-Lévy

À partir de l’année 2019-2020, les étudiants de Pointe-Lévy pourront prendre part au nouveau programme sport-études cyclisme. Le projet a été mis sur pied et sera dirigé par Frédéric Jardot. Selon lui, plusieurs jeunes pourront s’entraîner sur la Rive-Sud plutôt que de devoir traverser à Québec.

Un nouveau quartier à Lévis

En plein essor, un nouveau projet est en développement dans la région de Lévis depuis quelques mois déjà. Situé sur le chemin Harlaka, du côté sud de l’autoroute 20, le chantier a débuté le 23 juillet dernier. Pierre Bonneau, l’un des promoteurs du projet, prévoit accueillir 400 familles dans ce nouveau quartier résidentiel et commercial.

Le 6e RAC a tenu sa parade régimentaire de rentrée

Le 6e Régiment d’artillerie de campagne à Lévis s’est réuni le 26 août, en marge de la formation des réservistes. Une grande parade régimentaire a ouvert les célébrations devant un parterre d’invités de la société civile et militaire réunis au Manège militaire de Lévis.

«J’apprends à faire la paix avec mon diagnostic»

À 19 ans, Sabrina Billard publie son second livre, quatre ans après un ouvrage qui racontait son histoire d’intimidation à l’école. Aux éditions Tête haute, Le journal d’une timbrée est le récit d’une jeune adulte, prise entre son parcours d’intimidée et la découverte de sa bipolarité.

40 ans pour le Concours hippique de Lévis

La 40e édition du Concours hippique de Lévis se déroulera, du 6 au 9 septembre prochains, aux Écuries de la Chaudière à Breakeyville. Des cavaliers canadiens de renommée internationale prendront part à différentes compétitions. Nicole Lapierre, vice-présidente, directrice du concours et copropriétaire du site qui accueille la compétition, est prête à recevoir tous les touristes et cavaliers pour c...