François Paradis, Pierre-Gilles Morel, Georges Goma et Abdulkadir Abkey ont débattu lors de l'événement animé par Jérôme Jolicoeur.

Pour la première fois de la campagne électorale, les quatre candidats des partis représentés à l’Assemblée nationale dans la circonscription de Lévis ont pu échanger ensemble, le 12 septembre, sur les enjeux de leur comté lors du débat électoral de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’exercice a été le théâtre de plusieurs échanges vigoureux entre les politiciens.

Premier sujet abordé de la soirée, la mobilité a permis à chacun des candidats de présenter son plan de match pour résoudre les problèmes de congestion routière. À cette occasion, le député sortant et candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Paradis, a déploré que ses principaux adversaires ne sentent pas l’urgence de bâtir un troisième lien interrives à l’est.

«Je vous rappelle les chiffres. 80 000 heures perdues sur les ponts, 1 million de litres d’essence surconsommés. Nous sommes en 2018. J’entends ce que vous dites, mais la réalité des citoyens n’est pas celle que vous décrivez. […] Nos ponts sont saturés. Également, nos entreprises en ont besoin. Il en va de la prospérité économique», a lancé M. Paradis.

De son côté, le candidat du Parti libéral du Québec (PLQ), Abdulkadir Abkey, a rappelé que le gouvernement libéral sortant désirait réaliser le projet en suivant une démarche rigoureuse, tout en affichant un préjugé favorable pour la construction d’un troisième lien à l’est.

Étant également intéressé au projet, le porte-couleurs du Parti québécois (PQ), Pierre-Gilles Morel, a souligné que sa formation politique voulait prendre des décisions en se basant sur des études complètes et des avis d’experts. Quant à lui, Georges Goma, le candidat de Québec solidaire (QS), a de nouveau souligné son opposition au troisième lien.

«La question de l’environnement est très importante. Combien il y a de ponts sur l’Hudson à New York, dans la baie de San Francisco, sur la Seine à Paris ou sur la Tamise à Londres? Il y a toujours de la congestion dans ces villes. En dehors des heures de pointe, nous circulons très bien sur nos routes. Nous voulons plutôt développer un transport structurant entre Lévis et Québec», a argué M. Goma.

L’immigration et la Davie font jaser

Par la suite, les quatre candidats ont été appelés à présenter leurs solutions pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre qui frappe la région. Toutefois, la deuxième partie du débat a plutôt lancé un débat sur l’immigration.

Alors que Georges Goma, Pierre-Gilles Morel et François Paradis ont exposé les mesures désirées par leurs partis à ce sujet, Abdulkadir Abkey a défendu le bilan libéral, tout en dénonçant la «campagne de peur» menée, selon lui, par la CAQ et le PQ sur ces questions.

Enfin, les trois aspirants au poste et le député sortant de Lévis ont été invités à échanger sur le développement économique. Comme lors de la partie précédente, les échanges se sont plutôt concentrés sur un sujet, cette fois-ci sur la situation au Chantier Davie.

Si François Paradis a lui aussi déploré le bilan libéral sur cet enjeu, c’est Pierre-Gilles Morel qui a été le plus véhément.

«M. Abkey, il va falloir que vous m’expliquiez comment vous pouvez vous présenter dans Lévis alors que le Parti libéral a commis l’une des plus grandes injures à l’endroit des travailleurs de Davie. Il va falloir que vous expliquiez pourquoi le Parti libéral va octroyer, en appel d’offres international, le contrat du nouveau CTMA Vacancier alors qu’à Lévis, il y a la main-d’œuvre, l’expertise et des gens qui veulent du travail», a critiqué le candidat péquiste.

«Vous savez que nous sommes liés par des traités internationaux, il y a certains appels d’offres que nous devons faire au niveau international. J’inviterais Davie à soumissionner avant d’accuser le gouvernement ou qui d’autre. C’est un dossier qui devrait surmonter la partisanerie, puisque ce sont des emplois qui sont en jeu. Notre volonté d’être aux côtés des travailleurs est déjà là et nous travaillons d'arrache-pied auprès du gouvernement fédéral pour avoir notre part de contrats fédéraux», a aussitôt rétorqué M. Abkey.


Les plus lus

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie du camionnage : un modèle original de rémunération pour retenir et attirer

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénuri...

Effondrement d'une partie de la toiture au Metro Plus de Saint-Étienne

Selon notre partenaire SPIL.ca, une partie de la toiture de l'épicerie Metro Plus de Saint-Étienne-de-Lauzon s'est effondrée vers 16h15 vendredi dernier.

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

Nouvelle tempête en vue sur le Grand Lévis

L'hiver n'a toujours pas dit son dernier mot. Une tempête frappera de nouveau le Québec demain et mercredi. Et les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon seront touchés.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira en soirée la semaine

Comme promis par la Coalition avenir Québec (CAQ), l’urgence du Centre Paul-Gilbert sera en mesure de reprendre en partie ses heures d’ouvertures habituelles à partir du lundi 11 février grâce à l'arrivée de nouveaux médecins. Toutefois, la reprise de service annoncée le 6 février par le CISSS Chaudière-Appalaches ne sera possible qu'en semaine.

Tempête : plusieurs routes fermées

Par le biais d’un communiqué, la Ville de Lévis a annoncé la fermeture de plusieurs rues et artères de la région en raison de la tempête qui sévit actuellement, le 20 janvier.

Lévis, attache ta tuque : la programmation dévoilée

Le Vieux-Lévis se transformera en terrain de jeu hivernal les 9 et 10 février prochains à l’occasion de l’événement Lévis, attache ta tuque. Le temps d’une fin de semaine, l’ambiance carnavalesque gagnera les rues de la ville avec une multitude d’activités pour petits et grands.

Conseil en bref : de nouveaux jeux d'eau à Lévis

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 11 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Le Tournoi international pee-wee BSR est lancé

Depuis le 14 février dernier, le Tournoi international pee-wee BSR s’est mis en branle sur les glaces de l’Aréna BSR de Saint-Rédempteur et de l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny. Les équipes de division A1 et B1 disputaient leur finale respective le 17 février.

Une demande trop élevée pour la STLévis

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.