La CCL a travaillé davantage sur le transport en commun, selon Stéphane Thériault. CRÉDIT : ARCHIVES

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a tenu son assemblée générale, le 6 septembre, où ont été présentés la planification stratégique 2018-2021, les états financiers ainsi que les nouveautés passées et à venir.

La mobilité sera l’un des enjeux qui occuperont cette année la CCL. Si le troisième lien reste dans toutes les têtes, «on a plus travaillé l’an passé sur des dossiers de transports en commun», fait remarquer Stéphane Thériault, vice-président exécutif et directeur général de la CCL.

À la suite de coupures dans les parcs industriels «qui ont fait très mal aux manufacturiers», la CCL entend poursuivre son action auprès de la STLévis et de la Ville en collaboration avec les entreprises pour mettre en place une meilleure desserte des parcs industriels. «Le dossier a progressé», constate-t-il.

«Il y a un risque que le secteur Desjardins soit ghettoïsé dans le recrutement de sa main-d’œuvre. Ça va prendre des actions rapides. Il y a des employeurs de qualité, comme Desjardins, l’Hôtel-Dieu, l’UQAR et Creaform. Le secteur est de moins en moins attirant pour les employés qui vont travailler.» D’où l’importance de la réalisation d’infrastructures nécessaires et défendues par le maire de Lévis, l’élargissement de l’autoroute 20 et le viaduc Saint-Omer.

Quant au troisième lien, la CCL demande une accélération du processus, trop lent à son goût. Après l’annonce des cinq scénarios potentiels, la CCL n’a «volontairement pas réagi». «C’est un peu prendre les gens pour des idiots» que de présenter des scénarios sur un territoire où «on se doutait que ça allait être là-dedans». 

Rappelons enfin que, toujours dans le soucis d’une meilleure mobilité, la CCL a participé à l’élaboration du projet pilote Employeurs en mouvement, avec la Chambre de commerce de Québec et de Mobili-T, qui vise à accompagner des entreprises désireuses de mettre en place des mesures en matière de transport. 

Quatre orientations stratégiques 

Dans sa planification stratégique 2018-2021, l’organisme a identifié les grands chantiers nécessaires à la poursuite de son développement au cours des trois prochaines années : l’optimisation de l’offre de services, la diversification du financement, la promotion de la CCL et la pérennisation de l’organisation.

La chambre de commerce veut ainsi s’assurer que l’aide apportée à ses membres reste toujours la plus à jour possible. Une diversification des ressources financières, basées principalement sur la cotisation des membres, les partenariats, les activités ainsi que le gala des Pléiades, sera recherchée. La CCL entend mieux se faire connaître et structurer davantage ses interventions. Par ailleurs, l’année qui vient de s’écouler a été satisfaisante en termes de participation et d’implication, selon le directeur général. 

De nouveaux succès

La première édition du gala Jeunes Entrepreneurs, des capsules sur les entrepreneurs passionnés et la nouvelle catégorie Rayonnement hors Québec lors de la 17e éditions des Pléiades, ont été autant d’événements marquant de l’an passé. 

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

La clé sous la porte pour L’Appart

Le centre de thérapie et de réinsertion sociale L’Appart, situé à Saint-Romuald, s’est retrouvé dans l’obligation de fermer ses portes de façon impromptue en raison de problèmes financiers, le 10 juillet dernier. Les résidents, employés et gestionnaires de l’entreprise l’ont appris seulement cinq jours avant leur départ.

Armé d'un couteau, il menace un voisin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel d’un citoyen du secteur de Charny, lundi soir vers 18h11, signalant qu’il avait été victime de menaces armées de la part de son voisin.

Troisième lien : Québec opte pour le tunnel

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

La tête de l’unité

Unité militaire établie à Lévis, le 6e Régiment d’artillerie de campagne (6e RAC) célèbre cette année ses 120 ans d’existence. Pour souligner ce cap, le Journal vous propose une série d’articles sur le 6e RAC. Nous poursuivons cette semaine notre exercice avec un portrait de la commandante de l’unité, Chantal Bérubé.

Un manque de logements abordables à Lévis

Malgré un taux d’inoccupation général frôlant le taux d’équilibre avec 3,4 %, certains secteurs de Lévis ne peuvent pas offrir de logements abordables pour de grandes familles ou pour les individus vivants seuls. La famille recomposée de cinq enfants de Mariane Fradet et Patrice Lévesque a eu tout un casse-tête à résoudre afin de trouver un logis pour leur grande famille.