CRÉDIT : COURTOISIE

Le public lévisien pourra fuir la grisaille de l’automne en compagnie du jeune auteur-compositeur-interprète Fuso qui sera de passage sur la scène du Vieux Bureau de Poste (VBP), le 10 novembre, avec ses airs ensoleillés inspirés par la culture du surf et les voyages.

C’est un spectacle intimiste et acoustique que Fuso prépare pour les spectateurs du VBP. Il proposera un mélange de chansons de son premier album, quelques reprises et même des nouvelles chansons d’un album francophone en préparation et des titres inédits en anglais.

«J’ai envie de partager des bonnes vibrations. Je veux qu’on ait du fun ensemble, sans se prendre la tête, qu’on vive un moment de laisser-aller et qu’on tripe sans regarder notre montre. Juste des beaux sourires, ça va me faire ma journée», partage Fuso.

Avec sa guitare et son ukulélé, Fuso vogue entre le reggae et la pop, le tout dans une ambiance chaleureuse et exotique, qui n’est pas sans rappeler les mélodies au parfum d’été de Jack Johnson. Remarqué sur les réseaux sociaux, l’artiste a peu à peu fait sa place sur la scène musicale québécoise en se produisant notamment en première partie de Jérôme Couture.

«C’est de la musique légère qui ressemble à ce que la vie devrait être : sans problème», présente celui qui dit faire de la musique acoustique estivale. Ses chansons parlent d’amour, omniprésent dans ses textes, de la maladie mentale «parce que ça me touche personnellement et que c’est encore tabou de parler de ça», et de tout ce qu’on retrouve dans la vie, ses peurs et ses joies.

Se lancer dans le vide

«J’ai fait des dépressions plus jeune qui ont pas mal changé le cours de mon existence. Je suis encore avec une grosse anxiété généralisée et je combats ça. Ce n’est pas tout le temps facile, confie-t-il. J’espère pouvoir inspirer d’autres personnes à se lancer dans le vide comme ça pour atteindre un rêve.»

Pour le chanteur, s’exprimer à travers la musique l’aide à garder les pieds sur terre. «Quand on se laisse partir dans maladie mentale, on trouve qu’il n’y a pas de fond. Pouvoir le verbaliser et le partager aide à le rationnaliser.»

Le musicien est aussi un voyageur. Pas assez selon lui, mais il aime prendre son sac-à-dos et partir. «Plus ça va, plus j’ai envie de me balader dans des sonorités tropicales. En show, c’est une musique de bord de plage qui accompagnerait bien un petit feu sur le sable.»

Un nouvel album bientôt

Après avoir sorti un premier album en 2016, l’auteur-compositeur-interprète originaire de France, mais qui a grandi en banlieue de Montréal, a vu trois de ses extraits, dont son succès Love, jouer dans dix pays à travers le monde dont le Brésil, la Hongrie et la Norvège. En plus de fouler les scènes d’un peu partout au Québec, Fuso planche à l’heure actuelle sur un deuxième opus à paraître prochainement.

Ce futur mini album restera dans la grande famille de la pop, annonce-t-il. L’auteur caresse le rêve d’en réaliser un autre, «peut-être 100 % anglophone», plus reggae. «Ça serait un projet de moi à moi pour mon propre plaisir et, si jamais les gens embarquent, ça me ferait le plus grand plaisir.»

Les billets pour le concert de Fuso sont disponibles à la billetterie. Les réservations se font par téléphone au 418 839-1018 ou sur le site Web de la salle.

Les plus lus

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Une deuxième classique à l’honneur de Bob Bissonnette

La deuxième édition du tournoi de hockey de la Classique Bob Bissonnette se déroulera au Complexe 2 glaces Honco à Saint-Romuald, du 27 mai jusqu’au 2 juin prochains. Cette année, plus de 800 hockeyeurs professionnels et amateurs s’affronteront au cours de cette semaine de festivités.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Les entrepreneurs d’ici récompensés aux Pléiades

La 18e édition du concours Les Pléiades – Prix d’excellence a rassemblé près de 760 acteurs de divers milieux socio-économiques de la grande région de la Chaudière-Appalaches, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, le 23 mai dernier. L’événement avait pour but de souligner les succès entrepreneuriaux des entreprises de la région.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.