CRÉDIT : GILLES BOUTIN

Un nuage acoustique s’élève au dessus des 60 musiciens de l’Orchestre symphonique de Lévis depuis cet été. Installée dans le chœur de l’église Saint-David-de L’Auberivière, la nouvelle structure améliore l’environnement sonore en corrigeant la réverbération du son.

En 2013, l’Orchestre symphonique de Lévis trouvait finalement un lieu permanent où s’établir. L’espace symphonique situé dans l’église Saint-David-de L’Auberivière était né.

Avant de s’installer à Saint-David, les musiciens répétaient dans la salle de musique du Collège de Lévis, mais donnaient leurs concerts dans l’église Notre-Dame. Ces changements de lieu occasionnaient des frais de déménagement qui finissaient par peser sur l’organisation. 

Quand la proposition de la Fabrique est arrivée, elle ne pouvait pas mieux tomber. D’autant que le chœur de l’église n’était plus utilisé par le curé qui s’était rapproché des fidèles dans la nef. 

«On avait carte blanche pour faire les travaux et des réaménagements. On a fait refaire le plancher, on a fait construire les estrades. C’est devenu une salle de concert. L’église a cette grosseur parfaite pour nous, ni trop grande ni trop petite», se souvient le chef d’orchestre Gilles Auger.

L’orchestre né en 1985 possède désormais ses bureaux, une salle de réunion et répète toutes les semaines dans sa salle de concert. Ce lieu unique lui permet surtout de ne plus avoir à faire de réajustement sonore lors des changements de lieux.

Beaucoup d’écho

«On arrive ici, on commence à jouer. On était tout excités et là, on réalise qu’il y a vraiment beaucoup d’écho, raconte-t-il. On s’attendait à ça. Mais, ça n’a pas été long avant que le public dise, ça sonne bien, mais des fois le son est flou. On perd des détails.»

Le projet de faire une une coquille pour rediriger le son de l’orchestre dans l’église voit alors le jour. Une étude de l’acoustique de l’église est réalisée par une entreprise spécialisée qui fait un diagnostic précis à l’aide d’outils technologiques. 

«Les ingénieurs nous ont dit que le son dans le cœur nous tournait autour, qu’il ne s’en allait pas dans l’église, c’est sûr qu’il s’en va un peu, mais que le son restait prisonnier à cause de la forme du chœur», explique Gilles Auger.

320 000 $ d’investissement 

Les experts en acoustique proposent une solution et annoncent la facture, plus de 400 000 $. Un comité est créé au sein du conseil d’administration de l’orchestre afin de concrétiser le projet.

L’investissement final de 320 000 $ a été financé par la Ville à hauteur de 200 000 $, le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) pour un montant de 100 000 $ et 20 000 $ sont recueillis par la campagne de financement Achetez vos décibels de l’Orchestre symphonique de Lévis, toujours en cours.

18 panneaux et des rideaux

Installé au-dessus de la scène, le nuage acoustique est composé de 18 panneaux. Des rideaux acoustiques ont aussi été ajoutés sur les côtés et au fond de l’église. Ces éléments, qui optimisent la qualité du son, ont été pensés pour s’intégrer à l’architecture de l’église, grâce à leur couleur et la transparence des panneaux.

Depuis septembre, les musiciens répètentdonc sous la nouvelle infrastructure.

«C’est comme si tout à coup, tu as une chaussure à la bonne pointure, alors qu’avant tu étais tout pris dans les souliers et tu avais mal au pied», se réjouit Gilles Auger. 

Les premiers spectateurs ont pu entendre la différence lors des Journées de la culture pendant lesquelles l’orchestre invite petits et grands à s’asseoir parmi les musiciens.

«Le public a trouvé que ce n’était plus la même chose. Le son de l’orchestre prend une ampleur qu’on n’avait pas. Avant, c’est comme si tout avait été dans la brume, alors que là, tout à coup, la lumière arrive.» 

Un concert inaugural le 8 décembre

L’Orchestre symphonique de Lévis donnera son premier concert de la saison, Venez chanter Noël avec nous, le 8 décembre. Sous le nuage, des œuvres de Mercure, Rimsky et Korsakov, Ravel ainsi qu’Auger sont auprogramme. 

Deux autres concerts seront présentés l’année prochaine (9 mars et 26 mai), précédés d’une répétition publique gratuite le jeudi (28 février et 9 mai). Un atelier de direction d’orchestre se tiendra aussi en public (18 et 19 mai). 

Information et réservation au oslevis.org et au 418 603-3138.

Les plus lus

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie du camionnage : un modèle original de rémunération pour retenir et attirer

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénuri...

Effondrement d'une partie de la toiture au Metro Plus de Saint-Étienne

Selon notre partenaire SPIL.ca, une partie de la toiture de l'épicerie Metro Plus de Saint-Étienne-de-Lauzon s'est effondrée vers 16h15 vendredi dernier.

Le CHSLD Chanoine-Audet teste de nouveaux ratios

Le ratio entre soignants et patients a été augmenté au Centre d’hébergement Champlain-de-Chanoine-Audet à Saint-Romuald dans le cadre d’un projet pilote de 16 semaines sur la qualité et la sécurité des soins. Ce projet est l’un des 17 menés au Québec par le gouvernement dans différents types d’établissements de santé.

Nouvelle tempête en vue sur le Grand Lévis

L'hiver n'a toujours pas dit son dernier mot. Une tempête frappera de nouveau le Québec demain et mercredi. Et les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon seront touchés.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira en soirée la semaine

Comme promis par la Coalition avenir Québec (CAQ), l’urgence du Centre Paul-Gilbert sera en mesure de reprendre en partie ses heures d’ouvertures habituelles à partir du lundi 11 février grâce à l'arrivée de nouveaux médecins. Toutefois, la reprise de service annoncée le 6 février par le CISSS Chaudière-Appalaches ne sera possible qu'en semaine.

Mario Chenart s'éteint

Originaire de Lauzon, l'auteur-compositeur-interprète Mario Chenart est décédé à l'âge de 57 ans, le 16 février à Saint-Eustache, d'un cancer, selon Radio-Canada et la Société d'histoire de Lévis.

Conseil en bref : de nouveaux jeux d'eau à Lévis

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 11 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.

Lévis, attache ta tuque : la programmation dévoilée

Le Vieux-Lévis se transformera en terrain de jeu hivernal les 9 et 10 février prochains à l’occasion de l’événement Lévis, attache ta tuque. Le temps d’une fin de semaine, l’ambiance carnavalesque gagnera les rues de la ville avec une multitude d’activités pour petits et grands.

Le Tournoi international pee-wee BSR est lancé

Depuis le 14 février dernier, le Tournoi international pee-wee BSR s’est mis en branle sur les glaces de l’Aréna BSR de Saint-Rédempteur et de l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny. Les équipes de division A1 et B1 disputaient leur finale respective le 17 février.

Une demande trop élevée pour la STLévis

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.