Steven Blaney interpelle Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, sur les délais de délivrance de l’EIMT.

Fort de plusieurs appels d’entreprises de son comté déplorant les délais en lien avec l’Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT), une étape nécessaire pour recruter des travailleurs étrangers, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, demande au ministre libéral Jean-Yves Duclos que le gouvernement fédéral prenne des mesures pour corriger la situation.

«Nous recevons de nombreux appels d’entreprises de ma circonscription en détresse. En effet, alors qu’ils doivent pourvoir des postes rapidement et se tournent vers l’embauche de travailleurs étrangers, sous peine de nuire à leur production, ils se heurtent à des délais exagérés pour l’obtention de l’EIMT nécessaire à la délivrance de leur permis de travail. Et ce n’est pas faute d’avoir tenté de recruter des travailleurs locaux. Toutefois, avec un taux de chômage de 2,4% en Chaudière-Appalaches, il est clair que leur disponibilité n’est pas au rendez-vous», a d’emblée déploré M. Blaney dans une lettre transmise à M. Duclos le 30 novembre.

Selon M. Blaney, sous le précédent gouvernement conservateur dont il faisait partie, cette étape s’effectuait plus rapidement, ce qui occasionnait moins de difficultés aux entreprises de la région.

«Cette procédure est très difficile actuellement, car les délais d’obtention de l’EIMT sont maintenant de 23 à 24 semaines alors qu’ils étaient de 3 semaines il y a quatre ans, à l’arrivée des libéraux au pouvoir. Je demande donc au ministre d’agir, car il en est de la survie de nos entreprises», a argué le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, dans un communiqué de presse envoyé aux médias le 30 novembre.

«Mesures concrètes»

Pour s’attaquer à ce problème identifié par plusieurs entreprises de la région, Steven Blaney estime qu’Ottawa doit tout simplement éliminer les délais et les lourdeurs administratives grâce à de «mesures concrètes», qui doivent être mises en place le plus rapidement possible en raison de «l’urgence» de la situation.

«Clairement, la pénurie de main-d’œuvre constitue un frein à la croissance de nos entreprises. J’interpelle le gouvernement libéral afin que des actions concrètes soient prises rapidement pour éliminer les lourdeurs administratives», a estimé Steven Blaney. 

Notons finalement que le député lévisien n’est pas le seul à demander des changements à l’EIMT. Il y a quelques semaines, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a avancé la possibilité que les entreprises d’une région ayant un faible taux de chômage soient exemptées de l’EIMT afin de recruter des travailleurs étrangers. Il s’agit de l’une des quinze pistes de solution mises de l’avant par son administration pour s’attaquer à la pénurie de la main-d’œuvre qui frappe la région. 

Les plus lus

Tempête en vue pour la région

Dame Nature se déchaînera au cours des prochaines heures selon les prévisions d'Environnement Canada. Le service météorologique fédéral a notamment émis un avertissement d'onde de tempête pour Lévis et Bellechasse.

La Ressourcerie inaugure son deuxième point de service

Dans le cadre des Semaines de l’économie sociale en Chaudière-Appalaches, la Ressourcerie de Lévis a inauguré, le 14 novembre, son deuxième point de service en présence d’une centaine d’invités, dont le maire de Lévis Gilles Lehouillier et le député fédéral Jacques Gourde. En plus de continuer de le faire à son magasin du quartier Lévis, l’entreprise d’économie sociale lévisienne offrira dès le 20...

Stages non rémunérés : le mouvement de contestation gagne Lévis

Une cinquantaine d’étudiants du baccalauréat en travail social du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) a manifesté, toute la journée du 21 novembre, afin de protester contre la non-rémunération des stages qu’ils doivent suivre pendant leur parcours universitaire.

Un métro pour Québec et Lévis?

Le collectif J’y vais en métro souhaite raviver le débat du projet de transport en commun structurant de Québec. Le collectif souligne le manque de vision du projet du tramway de Québec et désire inclure Lévis dans ce projet. Jacques Vandersleyen, chargé de cours au campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et membre du collectif, croit que «le tramway est un beau projet, mais ce...

Quartier des Constellations : entente de principe entre les deux parties

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 30 novembre, qu'une entente de principe est survenue entre la municipalité et le Regroupement des citoyens du secteur des Constellations. Le pacte permettra de mettre un terme à l’action collective qui concernait le développement du quartier des Constellations à Saint-Jean-Chrysostome, où plusieurs maisons ont été endommagées par des affaisse...

7 M$ pour six entreprises manufacturières de la région

La tournée de l’Initiative manufacturière Investissement Québec s’est arrêtée à Lévis ce 16 novembre pour annoncer des contributions financières totalisant 7 012 300 $ à six entreprises de la région, dont Cuisine Moris Collection, de Saint-Romuald, Moulexpert et Précinov, de Lévis, afin de les soutenir dans leurs projets d’innovation.

Semaine de la généalogie : à la découverte d’arbres différents

C’est du 17 au 24 novembre que la Semaine nationale de la généalogie se tiendra partout au Québec, dont à Lévis. Dans le cadre de cet événement, la Société de généalogie de Lévis proposera aux gens de la région de découvrir des branches originales de la discipline historique.

Flip en demi-finale de Révolution

La troupe féminine Flip de l'école de danse lévisienne District.Mao poursuit son parcours de rêve au concours de danse Révolution. En effet, les neuf Lévisiennes se sont qualifiées pour la demi-finale de l'émission présentée sur les ondes de TVA.

Lévis invite à vivre son courant

C’est en présence de plus de 800 personnes que la Ville de Lévis a dévoilé en grande pompe, le 21 novembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, son nouveau positionnement stratégique. Grâce à sa nouvelle image Vivez le courant Lévis, l’administration Lehouillier désire faire rayonner le territoire «au-delà de ses frontières».

Grève à la SAQ : la majorité des magasins fermés ce week-end

Les 5 500 salariés de magasins et de bureaux de la Société des alcools du Québec sont en grève depuis ce matin, et ce, jusqu'à l'ouverture des succursales, lundi matin.