L’avenue Taniata a le taux d’inoccupation commerciale le plus élevé de Lévis. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Selon la plus récente étude d’inoccupation commerciale de CAPREA conseil Immobilier, Lévis conserve son attractivité commerciale dans la région. Pour une deuxième année consécutive, l’artère commerciale la plus attrayante de la Chaudière-Appalaches est la route des Rivières. Si certains secteurs lévisiens sont forts populaires, d’autres dans la ville souffrent toutefois de ces mouvements.

En effet, on peut apprendre dans l’édition 2018 de l’étude que seulement 4,2 % des locaux commerciaux sont inoccupés sur la route des Rivières, un taux qui se situait à 4,3 % l’an dernier.

Le boulevard Guillaume-Couture est également fort apprécié par les entrepreneurs commerciaux. En 2018, 7,1 % des locaux sont inoccupés, une diminution comparativement à 2017. Selon les données de CAPREA, le taux d’inoccupation pour le boulevard Guillaume-Couture l’an dernier était plutôt de 8,6 %.

Si ces deux artères sont fort populaires, les deux autres secteurs commerciaux lévisiens étudiés par la firme de conseil immobilier semblent pâtir de ces mouvements. Le taux d’inoccupation sur l’avenue Taniata est passé de 10 % en 2017 à 10,7 % cette année. Du côté du quartier Miscéo, le taux d’inoccupation a également augmenté, passant de 6,4 % à 8 %.

Cependant, malgré ces augmentations, la situation n’est pas pour autant critique selon Christian-Pierre Côté, président de CAPREA conseil Immobilier et directeur de la division Analyse et intelligence d’affaires de cette entreprise.

«En général, ça va bien à Lévis. On constate qu’il y a un peu plus de disponibilité, mais on construit quand même beaucoup. On construit du pied carré et il s’absorbe. Entre 5 % et 10 %, on ne se pose pas vraiment de question. Dans le quartier Miscéo, ce sont de petits locaux, alors ce n’est peut-être pas super représentatif. Sur l’avenue Taniata, le déplacement vers le Carrefour Saint-Romuald a eu plus d’impact. Il y a aussi de nouveaux bâtiments qui ont amené plus de pieds carrés», a analysé M. Côté.

Un «cycle normal»

Selon le président de CAPREA conseil Immobilier, les variations repérées à Lévis dans le cadre de l’étude s’expliquent principalement par le désir des entrepreneurs d’occuper des espaces commerciaux au goût du jour, un «cycle normal» dans ce domaine.

«Les clients recherchent des constructions neuves dans des secteurs très fréquentés. Même si on dit qu’on est en train de sortir de l’ère de l’automobile, les gens veulent avoir accès rapidement à des commerces de proximité sur leur parcours qui mène à leur travail ou leur loisir. Ce sont les plus vieux bâtiments qui sont moins compétitifs. Les propriétaires de ces édifices devront investir ou les requalifier. Un commerçant ne veut pas aller dans un endroit débâti puisque ça lui enlève de la crédibilité auprès des clients, qui choisira toujours le lieu le plus convivial», a expliqué Christian-Pierre Côté.

Les plus lus

Une microdistillerie à Lévis

La vague des microdistilleries qui frappe le Québec depuis quelques mois touche également Lévis. La Distillerie des Appalaches a lancé ses opérations dans le parc industriel de Lauzon.

District.Mao sur le devant de la scène

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Plus de 4 700 coureurs au Demi-marathon de Lévis

Plus de 4 700 coureurs défileront dans les rues de Lévis dans le cadre du Demi-marathon de Lévis qui se tiendra le 5 mai prochain. La 16e édition de la première des cinq épreuves du circuit Je Cours QC, organisé par Gestev, enregistrera un nombre record de participants.

9 M$ pour mettre en valeur la pointe Benson

C’est en compagnie du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a annoncé, le 26 avril, que 9 M$ seront investis par le gouvernement provincial et la Ville de Lévis dans un projet de réaménagement de la pointe Benson, soit le secteur situé à proximité de l’usine de traitement d’eau potable de Saint-Romuald.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Rinfret investit 12 M$ dans une nouvelle concession

D’ici la fin du mois de décembre prochain, le concessionnaire Rinfret Volkswagen déménagera du boulevard Guillaume-Couture à la rue des Moissons, dans un bâtiment flambant neuf présentement en construction, d’une surface totale de 52 000 pieds carrés.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.