CRÉDIT : ARCHIVES

C’est le 17 décembre dernier que le conseil municipal de Saint-Lambert-de-Lauzon a adopté les prévisions budgétaires de la municipalité pour 2019. Chaque type de contribuable lambertin devra faire face à une hausse moyenne de plus de 3 % au cours des prochains mois.

Le budget 2019 de Saint-Lambert prévoit une hausse de taxes de 3,75 % pour les immeubles résidentiels, de 3,95 % pour les immeubles commerciaux et de 4,25 % pour les immeubles industriels. Concrètement, le propriétaire d’une résidence moyenne évaluée à 229 230 $ verra son compte de taxes augmenter de 62 $.

Notons que ce nouvel exercice financier coïncide avec l’entrée en vigueur du nouveau rôle triennal d’évaluation à Saint-Lambert-de-Lauzon. En moyenne, celui-ci entraîne une hausse moyenne de valeur de près de 7,16 % pour l’ensemble des unités d’évaluation. 

Toutefois, afin de limiter l’impact de cette augmentation sur les taxes municipales, la municipalité a procédé à un ajustement des taux de taxation, entraînant une baisse pour la majorité des taux de taxes. Cependant, l’importante hausse des taxes n’a pu être évitée comme l’a expliqué Olivier Dumais, le maire de Saint-Lambert-de-Lauzon, lors de la présentation des prévisions budgétaires.

«Ce budget a été élaboré autour de trois grands axes : continuer à offrir des services de qualité, planifier les projets et le développement ainsi que prévoir l’administration municipale nécessaire à l’atteinte de nos objectifs. […] Cette hausse vise à nous permettre de maintenir nos activités courantes, à planifier l’avenir et à préparer la municipalité en vue de l’essor que lui apportera la concrétisation du projet d’approvisionnement en eau potable», a déclaré M. Dumais.

Du pain sur la planche

Au final, c’est un budget équilibré de 8 570 000 $, en hausse de 1,24 % comparativement au précédent exercice, qu’ont adopté les échevins de Saint-Lambert. 

Au chapitre des frais, les principaux postes de dépenses sont le réseau routier (19 %), l’administration générale (17 %) ainsi que les services de police et le remboursement de la dette (12 %).

«Ainsi, afin de conserver nos actifs et équipements en bon état, nous entendons réaliser divers projets de réfection de route ainsi que de remplacer différents équipements en fin de vie utile. Dans la dernière année, nous avons réalisé plusieurs études et analyses préliminaires dans le projet d’approvisionnement en eau potable ce qui nous permet de lancer les travaux d’ingénierie préliminaire et finale de ce grand projet durant la prochaine année (2019). Afin de planifier et de prévoir l’essor attendu, nous entamerons un exercice de planification stratégique permettant d’établir clairement le plan de match des trois prochaines années et nous réaliserons une étude organisationnelle afin que l’organisation municipale soit apte à répondre aux besoins des citoyens actuels et futurs. Nous embaucherons également une nouvelle ressource en ingénierie et gestion de projet afin d’appuyer les équipes en place dans la mise en œuvre des nombreux projets. Nous réaliserons également une étude urbanistique afin d’établir un scénario d’aménagement et de développement qui se concrétisera par la refonte du plan et des règlements d’urbanisme ainsi que par les développements qui s’en suivront», a résumé M. Dumais sur les projets qui attendent son administration au cours des prochains mois.

Les plus lus

Umano : 900 M$ pour un nouveau milieu de vie à Lévis

Le dévoilement du projet Umano, évalué à 900 M$, a eu lieu lundi, en la présence d’élus et de plusieurs partenaires. Le promoteur et président du Groupe CSB, Stephen Boutin, a présenté sa vision immobilière inspirée du «Live, work, shop and play» dont les sept phases, comportant plus de 2 000 unités d’habitation, devraient s’échelonner sur la prochaine décennie.

Cocité Lévis : un nouveau quartier à la tête des ponts

Le Journal a appris que le Groupe Humaco, entreprise en développement immobilier, veut développer un nouveau quartier résidentiel et commercial du côté de Saint-Nicolas à la tête des ponts. Cocité Lévis est le nouveau projet du promoteur et directeur associé chez Humaco Stratégies, David Leblond.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Une programmation éclatée au quai Paquet

Amateurs lévisiens de musique, d’humour, de houblon, de bouffe et de spectacles lumineux seront biens servis cet été grâce à la programmation estivale des activités présentées au quai Paquet, dévoilée lors d’une conférence de presse de la Ville de Lévis le 29 mai.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

Parachutisme Atmosphair ouvert au dialogue

Après 25 ans d’opération à l’aérodrome de Saint-Jean-Chrysostome, le centre de parachutisme a déménagé à Pintendre. Depuis plusieurs années, ce type d’activité dans le secteur est remis en cause par la Ville de Lévis. Le centre dispose pourtant des autorisations, délivrées par Transports Canada, nécessaires pour opérer.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

Denis Sonier n'est plus

Bien connu dans la région par ses nombreuses implications, le Lévisien Denis Sonier est décédé à l'âge de 80 ans, vendredi dernier, des suites d'un cancer du pancréas.