Avec sept étudiantes en soins infirmiers comme lui et deux professeures, Antonin Giguère a réalisé un satge de deux semaines dans un dispensaire des Caraïbes. CRÉDIT : COURTOISIE

Sept étudiantes, un étudiant et deux professeures en technique de Soins infirmiers du Cégep de Lévis-Lauzon ont aidé à soigner 582 patients lors d’un voyage humanitaire à Haïti, en 2018. Un voyage qui a changé le regard d’Antonin Giguère, futur infirmier parti pour la seconde fois sur ce territoire des Caraïbes.

Après des désistements, il restait de la place pour partir effectuer un stage de deux semaines en soins infirmiers dans un dispensaire d’Haïti. Antonin Giguère n’a pas hésité. Il connaissait déjà le pays pour y être parti l’année d’avant avec un organisme de coopération internationale du cégep, Amitié Haïti-Lévis.

Pour financer leur voyage, il a d’abord pris part, avec les autres participantes, à plusieurs activités de financement afin de réunir les 30 000 $ nécessaires. Chacun des étudiants a aussi apporté une contribution de 500 $, sur ses propres deniers.

«L’argent amassé payait notre hébergement, notre nourriture, et aussi les soins qu’on donnait, les médicaments qu’on offrait et les salaires des médecins et des infirmières en surplus qui étaient là spécialement pour nous», explique Antonin Giguère.

Une fois sur place, les étudiants ont découvert des conditions de travail difficile en raison de la pauvreté qui touche le pays. Pour cette raison, ils ont eu trois jours à la fin de leur séjour à un «sas de décompression» à proximité de la plage, pour se remettre cette aventure pas comme les autres.

«Même si on ne veut pas le voir, c’est une bonne claque dans la face. C’est direct. C’est complètement différent d’ici, au niveau des conditions et du fonctionnement du travail», reconnait Antonin.

Au dispensaire, la journée débutait à 8 heures chaque matin. «Souvent, il y avait une centaine de personnes, des Haïtiens de la région, qui nous attendaient dans la salle de triage», raconte le jeune infirmier.

En équipe de deux, avec une infirmière locale, les étudiants participaient d’abord au triage des patients qui permet d’identifier les cas les plus urgents. Ils déposaient ensuite les dossiers qui seraient repris par les médecins pour faire les évaluations et prescrire des médicaments.

«Quand on avait un patient dont le cas clinique nous intéressait, on accompagnait le médecin et on allait faire les examens avec lui. C’était vraiment intéressant», se remémore-t-il.

Pendant ce stage, les étudiants ont ainsi beaucoup observé les professionnels et découvert comment les choses se passent et se font dans un autre contexte. Ils ont tout de même pu pratiquer différents actes de base appris pendant leur formation.
«On voit comment le personnel s’organise avec ce qu’il a, parce qu’il n’a pas souvent les ressources nécessaires pour traiter les problèmes de façon efficace et à long terme», constate Antonin.

De son expérience, il a appris le travail en équipe et la compréhension. «Je suis plus patient. J’accepte plus les différences aussi, ça a ouvert mon esprit à d’autres façon de penser.» Mais surtout, la débrouillardise.

«Quelqu’un est entré au dispensaire. Il avait reçu une roche et pris une débarque en moto. Je suis arrivé pour le piquer et je n’avais pas de garrot. J’en avais besoin sinon, je ne pouvais pas le faire. L’infirmière a juste pris un gant puis elle l’a attaché. Ici, je n’y aurais pas pensé, mais là-bas, c’est le genre de chose qu’on apprend», illustre-t-il.

À l’avenir, Antonin aimerait travailler à l’international, pour la Croix-Rouge, les Forces armées canadiennes ou Infirmières sans frontière, par exemple, afin de renouveler l’expérience, même s’il n’entend pas en faire une carrière.

Les plus lus

Trois garderies lévisiennes fermeront dans moins d'une semaine

Des parents de la région ont appris une bien mauvaise nouvelle samedi. Ils devront trouver une nouvelle garderie pour leurs enfants. Les propriétaires des garderies La boîte à magie de Saint-Romuald, La boîte à calin de Charny et La boîte aux sourires de Saint-Jean-Chrysostome, Richard Lemelin et Chantale Cloutier, ont annoncé la fermeture de ces trois garderies privées de leur groupe dès vendredi...

Pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie du camionnage : un modèle original de rémunération pour retenir et attirer

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénuri...

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Mario Chenart s'éteint

Originaire de Lauzon, l'auteur-compositeur-interprète Mario Chenart est décédé à l'âge de 57 ans, le 16 février à Saint-Eustache, d'un cancer, selon Radio-Canada et la Société d'histoire de Lévis.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Le Tournoi international pee-wee BSR est lancé

Depuis le 14 février dernier, le Tournoi international pee-wee BSR s’est mis en branle sur les glaces de l’Aréna BSR de Saint-Rédempteur et de l’Aquaréna Léo-Paul-Bédard de Charny. Les équipes de division A1 et B1 disputaient leur finale respective le 17 février.

Le campus de Lévis de l’UQAR aura son centre sportif

Grâce à un engagement financier de plus de 4,3 M$ du gouvernement du Québec dans le projet dévoilé le 20 février, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) pourra aller de l’avant avec la construction d’un centre sportif pour son campus de Lévis.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Trop de neige à Lévis : la Ville s’ajuste

Accompagné de Gaétan Drouin, directeur général adjoint des services de proximité et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de Lévis, et Jean Paquet, directeur des infrastructures à la Ville, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté de nouvelles mesures afin d’adapter les opérations déneigement sur le territoire aux précipitations abondantes qui frappent la région depuis le début ...

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.