Bondés, les autobus du parcours L3 doivent laisser des usagers dans l’attente et ne répondent pas à la demande selon l’un de ses utilisateurs. CRÉDIT : MARCOS CARDOSO

Le parcours du Lévisien-3 (L3) de la Société de transport de Lévis (STLévis), reliant le terminus de la route Lagueux dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon à l’Université Laval à Québec via la route des Rivières, semble débordé aux heures de pointe et doit laisser dans l’attente certains usagers.

Cet autobus qui permet un passage entre Lévis et Québec a un horaire adapté à la réalité des travailleurs. Il dessert les arrêts entre Saint-Étienne-de-Lauzon et l’Université Laval aux 15 minutes entre 6h et 8h30 et entre 15h et 18h.

Selon Marcos Cardoso, usager du parcours L3, ce service faillit souvent à la tâche. Il affirme que l’autobus est soit en retard ou trop plein. «Ce matin (28 janvier), il faisait -19 °C avec une sensation de -33 °C. L’autobus suivant est passé 40 minutes après. Pas drôle de se lever à 6h du matin pour être laissé au bord du chemin pendant 40 minutes à une telle température», déplore-t-il.

En effet, l’homme a constaté que l’autobus est fréquemment en retard et qu’il laisse plusieurs usagers dans l’attente, car il est souvent plein. Alors, par mesure de sécurité, le chauffeur ne peut pas les laisser monter dans l’autobus et les usagers doivent attendre le prochain.

Mario Fortier, président de la STLévis, assure que cela doit être une situation «exceptionnelle» étant donné que les autobus remplis devraient être suivis par un doublon qui permet aux usagers de ne pas devoir attendre au prochain passage prévu à l’horaire.

Toutefois, M. Cardoso a constaté cette situation à maintes reprises et il en a d’ailleurs déjà fait mention auprès du service à la clientèle de la STLévis. Selon l’usager, l’autobus L3 est souvent «plein à craquer» autant à l’heure de pointe en avant-midi qu’en après-midi.

Un problème sur la route des Rivières

 De plus, M. Cardoso ajoute que plusieurs véhicules ne respectent pas la réglementation des voies réservées de la route 116 qui favorise le covoiturage et le transport en commun. Selon lui, cette problématique est probablement ce qui cause le retard fréquent des autobus. Celui-ci déplore la non-action de la STLévis et le manque de surveillance policière sur cette route.

«Il est difficile de faire la bonne chose qu’est de laisser la voiture à maison et utiliser le transport en commun, si le service n’est pas fiable», explique-t-il.

Une surprise pour la STLévis

 Étonné par cette situation, M. Fortier affirme que son équipe se penchera sur le sujet. Selon les chiffres que la STLévis a observés, le service de transport en commun est en santé à Lévis et le nombre d’usagers ne cesse d’augmenter.

«On est victime de notre succès, je pense, mais on souhaite toujours s’améliorer. On ne peut pas laisser des gens attendre dans le froid comme ça, ça n’encourage personne à utiliser les services de transport en commun», conclut le président de la STLévis.

Les plus lus

C'est la fin pour Barbacoa

L'entreprise lévisienne Barbacoa a annoncé, le 15 avril, sa fermeture définitive, via son site Internet.

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Un jeu d’évasion ouvrira ses portes à Lévis cet été

Après Québec, c’est maintenant au tour de Lévis d’avoir son jeu d’évasion. L’expert en création de jeu d’énigme, l’entreprise Défi-Évasion, proposera trois salles thématiques dès le mois d’août grâce à un investissement de 400 000 $.

Le Bazar de Lévis rouvre ses portes

Le Bazar de Lévis, populaire marché aux puces lévisien, tiendra son édition du printemps les 13 et 14 avril, de 9h à 16h, à l’intérieur de l’École Champagnat de Lévis. L’événement sera de nouveau au profit de la Maison de la Famille Rive-Sud.

Séries midget AAA : les Chevaliers au bord du gouffre

Malgré qu'ils aient bombardé le filet adverse avec 65 tirs, les Chevaliers de Lévis se sont inclinés 2-1, vendredi à Dollard-Des Ormeaux, face aux Lions du Lac Saint-Louis lors du troisième match de la série demi-finale 3 de 5 opposant les deux équipes. Avec cette deuxième victoire consécutive face aux Lévisiens, la formation montréalaise prend les devants 2-1 dans la série et n'est qu'à un seul m...

Les finalistes des Pléiades sont maintenant connus

Lors d'un cocktail tenu le 27 mars au campus de Lévis de l’UQAR, la Chambre de commerce de Lévis a dévoilé les finalistes du concours Les Pléiades – Prix d’excellence 2019. Le dévoilement s’est tenu en présence des partenaires et finalistes de la 18e édition de l'événement visant à saluer la réussite entrepreneuriale en Chaudière-Appalaches.

Un match ultime pour les Chevaliers

Dans le cadre de la demi-finale des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, les Chevaliers de Lévis affrontent les Lions du Lac Saint-Louis. Après une victoire et une défaite à l’aréna de Charny, la formation lévisienne se dirigeait au domicile des Lions pour les matchs 3 et 4 de la série 3 de 5, les 22 et 24 mars derniers.

Collision à Lauzon : l'enquête conclut à un accident

L’enquête concernant l’accident mortel, causé par une collision entre un piéton et un véhicule de déneigement, survenu 14 février dernier à Lauzon est maintenant terminée, a annoncé par voie de communiqué le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).

Les chauffeurs de taxi de Lévis en grève lundi

À l'instar de leurs collègues de Montréal et de Québec, les chauffeurs de taxi de Lévis seront en grève lundi.

Lévis servira de décor à un court-métrage

Ancienne étudiante en cinéma au Cégep de Lévis-Lauzon qui a fait sa place dans le monde de la production cinématographique, Nellie Carrier a remporté un prix de 100 000 $ à un concours de scénario. Son court-métrage Boulevard 132 sera tourné à Lévis.