CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, qui frappe également l’industrie du camionnage.

«On veut que d’autres entreprises de transport soient aussi innovantes. On crée un précédent pour faire bouger les choses. Arrêtons de nous plaindre qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre. Regardons plutôt pourquoi il y a une pénurie plutôt que lancer la pierre à la démographie ou aux jeunes qui ne veulent plus travailler. Donnons à cette jeunesse des éléments qui pourraient les intéresser à faire une carrière dans le camionnage», partage d’emblée Pierre Tanguay, formateur au sein du Groupe Transrapide et camionneur cumulant plusieurs années d’expérience derrière la cravate.

Ce changement représente une certaine révolution dans le domaine. La grande majorité des entreprises de transport paie leurs camionneurs au kilométrage parcouru ainsi qu’avec des montants forfaitaires selon certains types d’action (chargement, etc.). 

En plus de mettre sur un pied d’égalité toutes les heures travaillées, le nouveau mode de rémunération mise sur des taux progressifs favorisant et reconnaissant l’expérience des camionneurs. Puisque près de 80 % de la cinquantaine de conducteurs du Groupe Transrapide ont au moins cinq ans d’expérience, le changement de mode de rémunération entraînera, en moyenne, des augmentations salariales de 15 % à 20 %.

Un investissement qui en vaut largement la peine selon Pierre Tanguay. En plus d’offrir un argument financier intéressant pour retenir ou attirer des camionneurs, la modification permet d’accorder une plus grande valeur aux sacrifices que ces travailleurs doivent consentir.

«On veut récompenser d’une manière juste et équitable les gens qui exercent ce métier. C’est une profession qui demande beaucoup d’heures. Pour l’exercer d’une manière professionnelle, il faut que tu acceptes de passer moins de temps avec ta famille ou tes amis parce que tu reviens, par exemple, d’une livraison le samedi midi. Ça prend énormément de passion pour faire ce métier», explique M. Tanguay sur un autre des motifs derrière le changement.

Améliorer l’encadrement

En plus du volet pécunier, le Groupe Transrapide a récemment amélioré l’encadrement qu’il offre à ses nouveaux et expérimentés camionneurs.

Concrètement, les nouveaux camionneurs doivent suivre une formation intensive de trois jours. Par la suite, ils ont un suivi sur six mois pour apporter un soutien. Enfin, l’entreprise favorise la mise à niveau des compétences pour ses travailleurs expérimentés.

«Cela permet aux nouveaux employés de débuter leur carrière au sein du groupe avec toutes les informations essentielles et nécessaires permettant de bien exécuter leurs tâches quotidiennes, que ce soit à leurs débuts et par la suite, au fil des années, grâce à la formation continue qui leur sera dispensée. Cela permettra à nos chauffeurs d’être à la fine pointe, tant au niveau des politiques de l’entreprise, des changements concernant les réglementations et les dernières avancées technologiques», conclut M. Tanguay.

Les plus lus

Une microdistillerie à Lévis

La vague des microdistilleries qui frappe le Québec depuis quelques mois touche également Lévis. La Distillerie des Appalaches a lancé ses opérations dans le parc industriel de Lauzon.

District.Mao sur le devant de la scène

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Plus de 4 700 coureurs au Demi-marathon de Lévis

Plus de 4 700 coureurs défileront dans les rues de Lévis dans le cadre du Demi-marathon de Lévis qui se tiendra le 5 mai prochain. La 16e édition de la première des cinq épreuves du circuit Je Cours QC, organisé par Gestev, enregistrera un nombre record de participants.

9 M$ pour mettre en valeur la pointe Benson

C’est en compagnie du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a annoncé, le 26 avril, que 9 M$ seront investis par le gouvernement provincial et la Ville de Lévis dans un projet de réaménagement de la pointe Benson, soit le secteur situé à proximité de l’usine de traitement d’eau potable de Saint-Romuald.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Rinfret investit 12 M$ dans une nouvelle concession

D’ici la fin du mois de décembre prochain, le concessionnaire Rinfret Volkswagen déménagera du boulevard Guillaume-Couture à la rue des Moissons, dans un bâtiment flambant neuf présentement en construction, d’une surface totale de 52 000 pieds carrés.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.