CRÉDIT : COURTOISIE

Depuis le 3 février, les camionneurs du Groupe Transrapide sont rémunérés selon un modèle original en Chaudière-Appalaches, le taux horaire unique pour toutes les heures de travail (service et conduite). Par cette façon de faire, l’entreprise lévisienne spécialisée en transport routier interfrontalier veut notamment améliorer sa rétention du personnel et son attractivité dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre, qui frappe également l’industrie du camionnage.

«On veut que d’autres entreprises de transport soient aussi innovantes. On crée un précédent pour faire bouger les choses. Arrêtons de nous plaindre qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre. Regardons plutôt pourquoi il y a une pénurie plutôt que lancer la pierre à la démographie ou aux jeunes qui ne veulent plus travailler. Donnons à cette jeunesse des éléments qui pourraient les intéresser à faire une carrière dans le camionnage», partage d’emblée Pierre Tanguay, formateur au sein du Groupe Transrapide et camionneur cumulant plusieurs années d’expérience derrière la cravate.

Ce changement représente une certaine révolution dans le domaine. La grande majorité des entreprises de transport paie leurs camionneurs au kilométrage parcouru ainsi qu’avec des montants forfaitaires selon certains types d’action (chargement, etc.). 

En plus de mettre sur un pied d’égalité toutes les heures travaillées, le nouveau mode de rémunération mise sur des taux progressifs favorisant et reconnaissant l’expérience des camionneurs. Puisque près de 80 % de la cinquantaine de conducteurs du Groupe Transrapide ont au moins cinq ans d’expérience, le changement de mode de rémunération entraînera, en moyenne, des augmentations salariales de 15 % à 20 %.

Un investissement qui en vaut largement la peine selon Pierre Tanguay. En plus d’offrir un argument financier intéressant pour retenir ou attirer des camionneurs, la modification permet d’accorder une plus grande valeur aux sacrifices que ces travailleurs doivent consentir.

«On veut récompenser d’une manière juste et équitable les gens qui exercent ce métier. C’est une profession qui demande beaucoup d’heures. Pour l’exercer d’une manière professionnelle, il faut que tu acceptes de passer moins de temps avec ta famille ou tes amis parce que tu reviens, par exemple, d’une livraison le samedi midi. Ça prend énormément de passion pour faire ce métier», explique M. Tanguay sur un autre des motifs derrière le changement.

Améliorer l’encadrement

En plus du volet pécunier, le Groupe Transrapide a récemment amélioré l’encadrement qu’il offre à ses nouveaux et expérimentés camionneurs.

Concrètement, les nouveaux camionneurs doivent suivre une formation intensive de trois jours. Par la suite, ils ont un suivi sur six mois pour apporter un soutien. Enfin, l’entreprise favorise la mise à niveau des compétences pour ses travailleurs expérimentés.

«Cela permet aux nouveaux employés de débuter leur carrière au sein du groupe avec toutes les informations essentielles et nécessaires permettant de bien exécuter leurs tâches quotidiennes, que ce soit à leurs débuts et par la suite, au fil des années, grâce à la formation continue qui leur sera dispensée. Cela permettra à nos chauffeurs d’être à la fine pointe, tant au niveau des politiques de l’entreprise, des changements concernant les réglementations et les dernières avancées technologiques», conclut M. Tanguay.

Les plus lus

Un des locataires à la place de l’ancien Sears connu

Déjà installé dans les Galeries Chagnon, Sport Expert va déménager sur l’un des deux étages anciennement occupé par Sears. Le magasin d’articles sportifs profite de ce changement pour tripler sa surface, passant à 50 000 pieds carrés. L’ouverture est prévue en novembre prochain.

Arrestation pour trafic de stupéfiants à Lévis

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé à l’arrestation de cinq individus pour trafic de stupéfiants, ce matin.

Transport en commun : changements en vue dans le centre de Lévis

La Société de transport de Lévis (STLévis) projette de modifier plusieurs parcours dans trois quartiers de l’arrondissement Chutes-de-la-Chaudière-Est, soit à Charny, Saint-Jean-Chrysostome et Saint-Romuald. Les changements désirés par l’organisme paramunicipal permettraient de bonifier, dès cet été, son offre de service.

Effondrement et fuite de gaz à Saint-Romuald

Les pompiers de Lévis sont intervenus, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’on leur a signalé l’effondrement du toit d’un bâtiment industriel et d’une fuite de gaz dans le secteur Saint-Romuald.

Une Lévisienne toujours dans la course à La Voix

Après l’élimination du second Lévisien Gabriel Antoine Vallée sélectionné lors des auditions à l’aveugle dans l’équipe d’Alex Nevsky, le 17 mars, Rosalie Roberge est maintenant la seule candidate originaire du territoire à être toujours en lice dans cette 7e saison de La Voix.

Des immatriculations impayées ont permis une arrestation policière

Un homme d’une quarantaine d’années a été arrêté par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) pour supposition de personne et bris de probation, le 10 mars dernier.

Une lettre inquiétante envoyée à la mosquée de Lévis

Selon le professeur en philosophie et blogueur montréalais Xavier Camus, la mosquée de Lévis a reçu un message troublant la semaine dernière.

Deux arrondissements renommés

Chutes-de-la-Chaudière-Est et Chutes-de-la-Chaudière-Ouest pourraient être renommés Etchemin et Chaudière. La Ville en a fait la demande au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Un résident du Vieux-Charny, Alain Tremblay, a fait part de son étonnement au sujet des nouveaux noms choisis par la municipalité à la Ville de Lévis ainsi qu’au Journal.

Les solidaires lévisiens se mobilisent contre le troisième lien

Plusieurs membres des associations des circonscriptions de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière de Québec solidaire (QS) ont pris part à l’activité de leur formation politique contre le projet de troisième lien interrives, tenue le 13 mars dernier à Québec.

Séries midget AAA : les Chevaliers au bord du gouffre

Malgré qu'ils aient bombardé le filet adverse avec 65 tirs, les Chevaliers de Lévis se sont inclinés 2-1, vendredi à Dollard-Des Ormeaux, face aux Lions du Lac Saint-Louis lors du troisième match de la série demi-finale 3 de 5 opposant les deux équipes. Avec cette deuxième victoire consécutive face aux Lévisiens, la formation montréalaise prend les devants 2-1 dans la série et n'est qu'à un seul m...