CRÉDIT : ARCHIVES

Les professionnelles en soins, qui travaillent dans des établissements de santé, ne feront pas de temps supplémentaire obligatoire (TSO) le 8 avril prochain. La Fédération interprofessionnelle de la Santé du Québec-FIQ a confirmé, le 2 avril, la tenue d’une première journée nationale sans TSO.

Par Mélanie Labrecque - collaboration spéciale

Par ce geste, la Fédération veut signifier son «ras-le-bol» face à cette mesure utilisée dans le secteur de la santé.

«Cette pratique est devenue un réel mode de gestion qui porte atteinte aux droits des professionnelles en soins et a un impact direct sur la qualité et la sécurité des soins. Cette journée doit servir d’électrochoc pour tous les gestionnaires du réseau», a indiqué la présidente de la Fédération, Nancy Bédard.

En présentant ses couleurs une semaine à l’avance, l’organisation a souhaité donner le temps aux employeurs d’élaborer des horaires de travail complets et de prévoir le personnel en nombre suffisant. Du coup, Mme Bédard ajoute qu’au quotidien, les travailleurs du réseau de la santé n’ont pas la même latitude et ont souvent très peu de temps pour s’organiser lorsqu’elles doivent faire du TSO.

«Quand le TSO est "prévu" à l’avance, on n’appelle plus cela une urgence. Ce qui devait être une mesure d’exception a été érigé, dans beaucoup d’établissements, en véritable système de gestion. C’est inhumain et dangereux tant pour les professionnelles en soins que pour les patients», a dénoncé la porte-parole syndicale.

De son côté, la ministre de la Santé, Danielle McCann, avait demandé aux établissements de santé de se préparer à cette journée en faisant appel «à toutes les ressources disponibles, même à ceux et celles qui ont quitté le réseau».

Bien qu’elle souhaite mettre un terme à la pratique du TSO, la ministre a averti la FIQ en lui rappelant que ce «geste symbolique» ne doit pas mettre en péril la santé et la sécurité des patients.

Les plus lus

Un voisin qui dérange à Pintendre

Havre de paix dans le quartier Pintendre, la rue Marie-Antoinette est pour certains de ses résidents un cauchemar éveillé depuis quelques années. En effet, un habitant de cette rue n’entretient pas sa propriété, provoquant plusieurs désagréments chez ses voisins.

Fête nationale : le programme des festivités

Les célébrations de la Fête nationale du Québec à Lévis se tiendront les 23 et 24 juin dans le Vieux-Lévis, à la Maison natale de Louis Fréchette et dans le quartier de Breakeyville, à l’invitation d’organismes et de citoyens, sous la coordination de la Société nationale des Québécoises et Québécois de Chaudière-Appalaches (SNQCA). À Beaumont, une journée de festivités est prévue le 23.

Un nouvel espace pour jouer librement

Imaginez un terrain de jeu où les enfants pourraient s’amuser librement, sans être surveillés en permanence, se salir, grimper et même, construire des cabanes. À Lévis, ce rêve est devenu réalité. Aménagé sur le terrain du Patro, le Lab-Aventure repose sur le concept du jeu libre.

Barbies ouvre ses portes à Lévis

La chaîne québécoise de restaurants Barbies a ouvert son deuxième restaurant dans la région de Québec le 18 juin, à peine un an après l’ouverture du premier sur la Rive-Nord. À Lévis, la bannière s’est installée sur la route du Président-Kennedy.

La CSDN claque la porte de la FCSQ

La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Troisième lien : Québec opte pour le tunnel

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a indiqué, le 27 juin, que le gouvernement provincial a choisi la solution du tunnel pour le troisième lien routier interrives qu’il désire construire entre Québec et Lévis.

Armé d'un couteau, il menace un voisin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a reçu un appel d’un citoyen du secteur de Charny, lundi soir vers 18h11, signalant qu’il avait été victime de menaces armées de la part de son voisin.

Football : deux Lévisiens parmi l’élite provinciale

Deux représentants des Corsaires de l’École Pointe-Lévy, Dylan Djeté et Thomas Lapierre, pourraient bientôt représenter le Québec lors de la Coupe Canada 2019 – MU18, disputée en juillet à Kingston en Ontario. Cette compétition permet aux meilleurs joueurs de football de moins de 18 ans de croiser le fer.

CJMD poursuit son expansion

Si 2017 avait été une année charnière et reluisante pour la station de radio communautaire de Lévis, CJMD, l’année 2018 l’a été tout autant. CJMD a vu son nombre d’auditeurs uniques par mois augmenter de 90 000 à 120 000 à pareille date, a fait savoir Guillaume Ratté-Côté, directeur général de la station, lors de l’assemblée générale annuelle qui s’est déroulée le 27 mai dernier.

Annonce d'Ottawa à la Davie : la CSN en colère

Par voie d'un communiqué du conseil central Québec-Chaudière-Appalaches, la CSN, le syndicat qui représente les travailleurs du Chantier Davie, a vertement critiqué le processus qui mènera à l'octroi par le gouvernement fédéral d'un contrat de construction de deux traversiers par le chantier maritime lévisien.