550 élèves du Québec, de la Belgique et de la France se sont réunis à l’ESLE pour participer à la 6e édition du Colloque philo pour ados. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

La 6e édition du Colloque philo pour ados s’est déroulé à l’École secondaire Les Etchemins (ESLE), les 17 et 18 avril derniers. Sous le thème Diversité à travers diverses cités, l’activité rassemblait 550 jeunes de 13 à 17 ans provenant de différentes régions du Québec, de la Belgique et de la France.

Au cours de ce colloque organisé par des élèves de secondaire 5 du programme Citoyen du monde offert à l’École secondaire de l’Aubier et l’ESLE, les jeunes ont été invités à échanger, explorer des réflexions, partager à propos de leur différente culture, assister à des conférences et prendre part à divers ateliers.

Florence Vachon, Anne-Catherine Tessier, Damien Langlais et Marianne Vézina, qui font tous partie du comité organisateur du Colloque, avaient l’objectif de rendre accessible cette activité à tous les participants.

«On veut rejoindre le plus de personnes possible. C’est pourquoi on touche autant à la culture, qu’à l’art et à la sexualité parce qu’on croit que ce sont tous des thèmes auxquels chacun peut se rattacher», a expliqué Marianne Vézina.

Pour le comité organisateur, le choix de la thématique était une évidence. «C’est d’actualité et dernièrement, plusieurs conflits sont reliés à la diversité. Autant dans les écoles, on tente de l’intégrer, mais est-ce que ça fonctionne vraiment? Est-ce que c’est la bonne chose à faire? C’est une bonne période pour en discuter et se poser des questions», a ajouté Florence Vachon.

Une édition record

 Le Colloque philo pour ados croît d’année en année depuis sa création. Cette 6e édition a été plus grande que nature puisque ce sont 550 élèves qui y ont participé. «On a dû s’adapter, il a fallu improviser. Mais ce qu’on veut, c’est d’avoir le plus de participants possible», a mentionné Damien Langlais.

Tous ces élèves d’ailleurs étaient logés chez les élèves de la région. Damien accueillait quatre participants du colloque et pour lui, c’est une occasion pour échanger davantage. «On tisse des liens avec eux, je suis même allé les voir l’été dernier, on développe une complicité et une amitié», a-t-il souligné.

Monk.E, un conférencier inspirant

 Pour la conférence d’ouverture du colloque, les jeunes ont fait confiance au voyageur, artiste visuel et musicien, Monk.E. Celui qui venait tout juste d’atterrir du Cambodge a participé à toutes les éditions du colloque, mais c’était la première fois qu’il avait la chance de lancer l’événement.

Le conférencier partage la même vision que les organisateurs. Pour lui, cet événement est important, c’est pourquoi il décide d’y revenir chaque année. «C’est pour l’amour du dialogue, l’ouverture vers l’autre, l’amour de l’autre, aller vers l’autre et connaître l’autre. Je veux inspirer et donner vie à ce dialogue-là en tant qu’être humain», a-t-il partagé.

Pour les organisateurs, le colloque n’est qu’un «prétexte pour ouvrir la discussion». Il permet d’élargir ses horizons sur le monde et amener de nouvelles réflexions qui permettent aux participants de se questionner davantage sur les différents sujets qu’ils ont abordés.

Selon le comité organisateur, il y a plusieurs façons d’ouvrir son esprit et partager avec l’autre, c’est pourquoi des ateliers ont été mis sur pied pour offrir plus que des discussions. Des ateliers de musique, de danse, d’improvisation et de peinture viennent compléter les échanges entre les participants. 

Ces 48 heures de réflexion et de partage sèment des graines dans l’esprit de ces élèves et les amènent à pousser leurs questionnements plus loin. «On ne veut pas que ce soit une activité qui se termine, on veut que ça continue dans la tête des participants et que ça fasse son chemin dans nos réflexions», a conclu Anne-Catherine Tessier.

Les plus lus

Une microdistillerie à Lévis

La vague des microdistilleries qui frappe le Québec depuis quelques mois touche également Lévis. La Distillerie des Appalaches a lancé ses opérations dans le parc industriel de Lauzon.

District.Mao sur le devant de la scène

Aux côtés de la danseuse, une femme d’affaires a grandi. Un jour, la passion de Marie-Odile Haince-LeBel a croisé la voie de l’entrepreneuriat. Ce qui était un projet d’école est devenu un studio de danse urbaine de renommée internationale. À l’aube de ses 15 ans, District.Mao possède un palmarès digne des plus grands champions.

Plus de 4 700 coureurs au Demi-marathon de Lévis

Plus de 4 700 coureurs défileront dans les rues de Lévis dans le cadre du Demi-marathon de Lévis qui se tiendra le 5 mai prochain. La 16e édition de la première des cinq épreuves du circuit Je Cours QC, organisé par Gestev, enregistrera un nombre record de participants.

9 M$ pour mettre en valeur la pointe Benson

C’est en compagnie du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, que la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, a annoncé, le 26 avril, que 9 M$ seront investis par le gouvernement provincial et la Ville de Lévis dans un projet de réaménagement de la pointe Benson, soit le secteur situé à proximité de l’usine de traitement d’eau potable de Saint-Romuald.

Deux professeures relèvent le pari du coenseignement

Alors que la tendance est plutôt de tenter de diminuer le nombre d’élèves par classe, deux enseignantes de l’École Notre-Dame-d’Etchemin de Saint-Romuald ont fait le pari de former un seul groupe de 48 étudiants.

Rinfret investit 12 M$ dans une nouvelle concession

D’ici la fin du mois de décembre prochain, le concessionnaire Rinfret Volkswagen déménagera du boulevard Guillaume-Couture à la rue des Moissons, dans un bâtiment flambant neuf présentement en construction, d’une surface totale de 52 000 pieds carrés.

Le Happening cuisine de rue reporté au 24 mai

C'est plutôt le vendredi 24 mai que se tiendra la quatrième édition du Happening Cuisine de rue de Lévis. Les passants sur la rue J.-B.-Michaud dans le quartier Miscéo pourront déguster les créations des camions de cuisine de rue présents sur place de 11h à 20h.

Hit The Floor : le Showcase All-Stars à la maison

Le spectacle du dimanche soir, complet chaque année en quelques minutes, sera pour la première fois accessible en ligne aux spectateurs qui se procureront le lien de visionnement. La compétition internationale de danse multistyles revient à Lévis du 15 au 20 mai, au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Chanson, musique et théâtre dans les parcs de Lévis

Les spectacles en plein air et gratuits sont de retour cet été dans les parcs lévisiens. La programmation des Mercredis Courant d’Airs, du Théâtre ambulant et des Matinées classiques a été dévoilée par le Service des arts et de la culture de la Ville de Lévis.

L’agrandissement du VBP se prépare

Depuis le 1er avril, le Vieux Bureau de Poste (VBP) est fermé pour trois mois, en raison de travaux de mise aux normes. La salle de spectacle lévisienne rouvrira ses portes le 1er juillet, juste à temps pour le début du théâtre d’été. Ses bureaux ont été relocalisés à quelques pas et la billetterie reste ouverte.